Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

( C'est par hasard qu'hier soir, j'ai suivi l'émission, sur Martinique 1ère, dont nous parle Eric Nogard, à propos d'une réaction, dans France-Antilles Martinique, de monsieur André Constant.

Je fais mien le commentaire d'E.Nogard, qui ne concerne pas seulement les Martiniquais, mais nous aussi dans l'île soeur. E.Boulogne ).

 

 

Chemin Nogard,

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France, MARTINIQUE

Tél./Fax./Rép. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg( Eric Nogard ).

 

 

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

FA13465 Andr- CONSTANT vous avez la Parole-2                                                                                     Amie du Canada

Fort-de-France, le 24 Novembre 2011

 

Quelle Histoire devons-nous Respecter.

=====

Dans son coup de gueule « Respectons notre histoire », voir page 27 Rubrique Vous avez la Parole, du n° : 13465 de France-Antilles Martinique des 19 et 20 Novembre 2011, André CONSTANT, un Martiniquais qui passerait pour jouir de la plus grande Considération dans son Pays, se dit « parti déçu, fort déçu » de l’Exposition « La Dissidence en Martinique, 1940-1945 ».

A lire son texte, nous le croyons vraiment déçu, frustré au plus haut point, à moins qu’il soit un Sacré Comédien au Jeu de scène pire qu’un appeau : circonspection alors, bien chers petits oiseaux et naïfs de tout crin.

En tout état de cause.

·        Comment pouvons-nous apprécier, aimer et respecter une histoire que nous ne connaissons pas, tellement on la force à mentir.

Chez-nous, les Historiens abondent, mais pas un ne parvient à accoucher d’un livre d’histoire qui fasse si peu que ce soit autorité :

Tellement le dirigisme intellectuel oblige nos savants, ou bien à forcer l’Histoire à révéler ce qui n’a jamais été, ou bien à se taire, purement et simplement, sous peine d’une disgrâce irréversible pour crime d’injure à la négritude ou de délit d’incompétence à faire parler l’Histoire dans le sens qui convient à la « lutte finale ».

·        Comment pouvons-nous imaginer que « notre Peuple puisse avoir une tête bien sienne», à moins, bien entendu, de prendre la fuite en Ėgypte :

Tout ici s’appelle Aliker, Césaire, Fanon et gare à qui fait mine de ne pas s’en réjouir.

Et qui sont Aliker, Césaire, et certainement CONSTANT, si ce ne sont des Bolcheviques dans l’Âme.

En vérité, la déception n’est pas que dans le Camp d’André CONSTANT.

·        Déplairait-il tant que ça à tous les Martiniquais qu’André CONSTANT leur fasse partager son savoir de notre histoire en leur relatant quelles menaces ont pesé sur Fort-de-France pour que Renaud MANUEL en soit venu à « Menacer l’Amiral ROBERT des Canons de l’Armée, pointés sur la Résidence de l’Amirauté, à Didier, Villa Chanteclerc ».

·        Déplairait-il tant que ça à tous les Martiniquais qu’André CONSTANT leur apprenne à quel âge et en quelles circonstances Frantz FANON s’est trouvé en Algérie et quelles furent ses raisons de « se donner à l’Algérie » quand les Compatriotes de ce « damné de la terre » y combattaient sous le Drapeau Français.

·        Déplairait-il à la Martinique qu’André CONSTANT lui fasse comprendre pourquoi les Martiniquais auraient été des asservis, des damnés, des aliénés, quand il n’est guère évident que les Aliker, les Césaire, les Constant, les Nicolas, les Maugée, les Pierre-Rose, les Fanon, les Manville, les Gratiant le furent jamais.

Disons qu’en Martinique existent ceux qui ont le Double Privilège d’accéder au Grec et au Latin, aux Humanités comme aux Sciences et au Droit, et de jouir en même temps que d’autres Martiniquais n’aient guère que « Compè Lapin », « An Moué » avec, cerise sur le gâteau, le loisir de souffler dans les conques de lambi comme si c’était la panacée.

Sachez bien André CONSTANT, que Frantz FANON est Frantz FANON, ne tentez pas de vous en forger un à la mesure de vos fantasmes ou bien alors, ne prêtez pas la main à ceux qui, dans leur Fièvre Morbide veulent se faire un FANON qui n’a jamais été et dont la Martinique n’a vraiment pas besoin.

Il est douteux que ceux qui veulent à tout prix s’approprier FANON aient compris le moins du Monde cet Homme qui les dépasse largement.

Et il n’est pas Certain que FANON eût donné sa caution à l’Utopie et aux Fantasmes de ces Petits Maîtres qui croient pouvoir s’approprier la Martinique.

Enfin, enfin, Monsieur le Comédien, les Communistes faisant le Monde à leur façon, dites pourquoi, selon vous, les autres se priveraient-ils de le faire à leur manière !..

Que vous soyez sorti déçu de cette exposition, chacun peut le comprendre, à commencer par ceux qui, comme vous le savez, ont vu les Bolcheviques à l’œuvre et ne veulent plus en entendre parler.

Que l’Histoire soit affaire d’Historiens et pas celle d’Idéologues Retors dont le Monde a bavé.

Que FANON soit tenu hors de ce Carrousel qu’il n’eût pas approuvé.

Éric E.G. NOGARD



Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur : 0596 798102;  Port :0696 856708;

E-mail :eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article