Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

affiche_journalisme.jpg

 

Les lecteurs du Scrutateur savent depuis longtemps la connivence des médias français avec le PS et la gauche en général. Jean-François Revel, dans ses Mémoires, mais aussi dans l'irremplaçable ouvrage La connaissance inutile l'a démontré irréfutablement. 

Le cynisme de ces gens là dénonce pourtant tous les jours la "mainmise" du président de la république sur les médias. Quand on voit la façon dont il est traité, il faut croire que ce cher Nicolas est particulièrement masochiste. 

Mais voici ce qu'en dit la journaliste Belge Charline Vanhoenacker

 

http://24heuresactu.com/2012/03/13/complaisance-avec-hollande-les-journalistes-francais-denonces/ 

http://24heuresactu.com/2012/03/13/complaisance-avec-hollande-les-journalistes-francais-denonces/

Complaisance avec Hollande : les journalistes français dénoncés

Rédigé par lesoufflet le 13 mars 2012.

13.03.2012

hollande-banon-1

Une journaliste belge a participé à un déplacement officiel de François Hollande avec les journalistes français. Elle dénonce les méthodes de copinage du candidat socialiste et le comportement des journalistes qui « se voient déjà à l’Élysée » et qui rentrent dans le jeu du candidat en écrivant des articles complaisants. Un constat effrayant.

Pourquoi les journalistes français ne posent aucune question à François Hollande sur son bilan à la tête du PS ou de la Corrèze ? Pourquoi les membres de la droite se font chahuter par les journalistes dès qu’ils s’expriment, quand la soupe est servie aux membres du PS ? Pourquoi la moindre idée saugrenue du candidat PS est relayée partout, quand les propositions du Président de la république ne sont pas expliquées dans les médias ?

Charline Vanhoenacker, journaliste belge, a publié sur son blog un article édifiant où elle répond à ces questions. Après avoir suivi François Hollande pendant une journée, la journaliste scandalisée de voir tous ces journalistes devenus militants, n’a pas pu s’empêcher d’écrire un article pour dénoncer le « système hollande ».

L’article commence par quelques exemples de phrases prononcées par différents journalistes, qui s’expriment comme des membres de l’équipe de campagne de François Hollande : « Le champagne, c’est maintenant ! » ; « Ça va être cool de voyager dans l’Air Hollande one ! »

Ensuite, la femme décrit le mécanisme répugnant des rapports entretenus par François Hollande avec les médias, « ce manège » qu’elle dénonce : « il connaît votre prénom, son entourage vous a à la bonne et votre rond de serviette est réservé en cas de victoire. Votre rédaction ne risque pas de ruiner ce capital. Alors, pendant la campagne, Hollande devient votre poulain. Dès lors, comment ne pas tenter de le vendre dans vos articles et vos reportages ? », explique la journaliste.

Le « Hollande Tour » se poursuit avec une division des journalistes en deux groupes. D’un côté les journalistes « poolés », c’est-à-dire privilégiés, qui suivent Hollande partout. De l’autre côté, la plus grande partie des journalistes, qui doivent attendre dans des salles de conférence et qui ne bénéficient pas de la même proximité avec le candidat. Bien sûr, ce système favorise des  mœurs de cour : il faut être gentil avec sa majesté si on veut rester poolé. « Mais il y a un gros problème : ce sont toujours les mêmes qui sont VIP. Et cela coupe donc toujours les mêmes de certaines informations, » conclue une Charline Vanhoenacker choquée par Hollande et ses sbires médiatiques.

Pour en savoir un peu plus, voici une vidéo de l’interview de la journaliste qui revient sur son expérience et son article qui lui a valu quelques attaques de la part des médias français. Il ne faut surtout pas dire la vérité à la populace !

Vive le journalisme, vive François Hollande et vive le Parti socialiste français !!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Georges Tikitak 19/03/2012 18:35


Le Scrutateur doit se souvenir de la solidarité entre la presse soviétqieu et le pouvoir - de gauche, naturellement - en Union des Républiques SOCIALISTES Soviétiques. Au point que La PRAVDA (La
Vérité) et les IZVESTIAS (Les Nouvelles) étaient tellement polluées des sempiternels mensonges du totalitarisme socviétique que les rares Russes qui avaient encore un peu de présence d'esrit
disaient qu'il n'y avait jamais aucun pravda dans les IZVESTIAS, et pas davantage d'izvestias dans la PRAVDA. Et il en a toujoours été ainsi partout où la dictature de la pensée unique est née
d'un totalitarisme. La subtilité de no sjours, est que le totalitarisme emprunte toutes les voies de la "soft idéologie". Cool, Raoul, un petit joint par ci, le mariage gay par-là, le vol à la
tire en prime... Et sous couvert de laxisme "humanitaire" l'inversion des valeurs s'impose de la manière la plus autoritaire qui soit, car toute contradiction de l'inversion est vécue comme une
résurgence de l'obscurantisme borné des méchants. Des méchants, c'e'st-àdire des gens de "drotie", aussi à guache fussent ceux que l'on étiquette ainsi de telle sorte que toute prise de position
de leur part soit irrecevable. C'est l'océan sur lequel flotte le pédalo barré d'une main de maître le pédalo de Monsieur Hollande, otage de sa vanité, de son ambition et de la cupidité de ceux
pôur qui il traverse la mer de la compromission au point de s'éloigner de plus en plus sûrement des rivages de l'honneur. QUe sert à l'homme de gagner l'univers ? Mais des quantités de petits et
de gros avantaes, mon cher monisuer. Quant à perdre son âme ? Eh bien, quand on a choisi l'inversion pour règle, on inverse aussi l'énoncé du pari de Pascale, et l'on dit : ni Dieu, ni Maître ;
tout, tout de suite, et le reste, on s'en f. parce que le gros lot (n'est-ce pas, Groland ?) c'est ici, et maintenant (n'est-ce pas "la mitte" ?). Ce que pense la presse belge ? Mais, mon cher,
les chiens aboient la caravanne passe, voyons. Nous, on veut se servir à la louche, et pour cela, il faut ce qu'il faut : la synergie entre la presse et les forces de gauche est ce qu'il y a de
plus éprouvé. Vous vous souvenez, de la propagandastafël ? Eh bien, c'eest le même principe. Mais, après avoir tiré les leçons de l'histoire, l'intelligentsia fran!çaise s'y prend avec les
ficelles de notre époque, c'est-à-dire avec celles de mai 68. Gagnant-gagnant. Et ce n'est pas une histoire belge qui empêchera les "doux rêveurs" de conquérir la lune.

Oupédisa 19/03/2012 14:26


BOF aussi pour l'article sur le petit Nicolas. De toute façon les belges ne racontent que des conneries. Le vrai dilemne est de savoir des deux têtes de la photo du bigaro laquelle donne le plus
envie de vomir. Pas facile...

sceptissimo 19/03/2012 00:13


hollande 0...Sarkozy 0 Balle au centre LOL


 


http://blog.lesoir.be/parisbysoir/2011/10/27/une-emission-taillee-sur-mesure-a-la-chavez/