Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Quand la Martinique se réveillera.

LES ELUS TREMBLERONT

 

(Excellent comme toujours, M. Charles Rano sur Evolution-Martinique ).

 

img131.jpg

Pour l’instant la population martiniquaise dort toujours et les Martiniquais sont dans cette somnolence depuis 1946 : ils se sont laissés vivre dans une opulence croissante, sans calcul, sans souci du lendemain. La mère patrie a toujours veillé et tout supporté. Toutes les redistributions ont été patiemment acquises au nom du droit commun. Les aménagements, des infrastructures en tout genre ont rendu la vie quotidienne de la population beaucoup plus agréable dans tous les sens du terme. La grande misère a presque disparu. Je ne parle pas de l’ensemble des DOM puisque nous avons réussi à nous laisser convaincre des bienfaits des institutions à la carte par Jacques Chirac et Girardin. Quant aux TOM ce n’est pas utile de les citer puisqu’une partie n’a pas eu la chance et le bonheur de connaître la départementalisation. Ils ne savent pas ce qu’est le droit commun et quels sont ses réels avantages. Dans cet article je referai succinctement l’historique de notre stupidité générale, de l’avidité de pouvoir des élus et de l’irresponsabilité de l’abstentionnisme et de ses méfaits dévastateurs.

En effet la population martiniquaise n’a pas encore pris l’ampleur de ses actes récents, car, bien entendu, elle est toujours dans une phase doucement irréaliste. Les choses ne sont pas encore précisées. Par exemple, la différence de traitement des assemblées de la Martinique et de la Guyane qui ont eu une consultation pourtant identique, montre exactement ce que je disais dans mes textes précédents : la France améliorera la situation politique de la Guyane vu ses richesses naturelles et vu la présence sur le sol guyanais des deux plateformes de lancement d’Ariane et de Soyouz. Le chef de l’Etat fera tout pour que cette collectivité ait le maximum de différences avec la Martinique, et ce n’est que le début. Attendons la loi ordinaire, s’il y en a une, qui fixera les priorités de ce que ces deux collectivités nouvellement créées garderont ou pas du droit commun. C’est là le moment crucial où nous, Martiniquais, verrons comment nous serons traités par la France. Il faudra reconnaître que c’est une situation que nous aurons largement appelée et méritée par notre comportement souvent arrogant, exigeant et belliqueux face aux ministres et chef d’Etat de la République qui nous ont rendu visite. Nous paierons cash.

 

Les élus et la population qui leur fait confiance vont récolter ce qu’ils ont semé pendant des décennies. Nous avons fabriqué avec persévérance et entêtement la corde pour nous pendre « nous-mêmes ». Nous ne pouvions être plus sots que cela, nous avons tout fait pour hâter notre dégringolade. N’ayant pas une économie productive nous trouvions les moyens d’être anti-diplomates et agressifs. Nous avons fini par dégoûter toute la France politique, de Gauche à Droite. Même sur le plan touristique, en adoptant le même comportement, nous n’avons pas pu conserver les millions de visiteurs d’y il a dix ans.

Lire la suite ici. :


http://evolutionmartinique.unblog.fr/2011/02/02/quand-la-martinique-se-reveillera/









Charles RANO

Le choix de la République française ou l’autonomie des roitelets

*L’autonomie des Antilles-Guyane en question
*La France et ses DOM, une rupture annoncée

Deux ouvrages publiés par l’Harmattan en 2009

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matnik 04/02/2011 15:51



Pou lè, tout letchi mi é bagay la ka sanm kon sa i trankil.


Mé lè ou wè sé letchiy-a ké pouri di fè ké pwan an kay la.