Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Daniel-Mermet.png ( L'activiste d'extrême gauche, Daniel Mermet ). 

Tandis que la censure d'extrême gauche, et soi-disant antiraciste, veut étouffer avec Eric Zemmour, l'une des dernières voix libres et talentueuses de France, il se perpètre, chaque jour, des attentats contre la vérité, ou du moins d'idéal d'objectivité dont devraient se targuer les vrais journalistes.

Ainsi sur France-Inter, quotidiennement, le sieur Daniel Mermet, qui vint spécialement en Guadeloupe, en février 2009, pour voir LUI AUSSI, en Domota, la réincarnation du bon Samaritain, poursuit un travail de sape de l'identité nationale ( française ) et l'accomplissement du Grand Soir.

C'est ce que nous rappelle avec clairvoyance notre lecteur Claude Houël, dans ce commentaire. LS.

 

 

un commentaire vient d'être posté par Claude HOUËL sur l'article Une censure stalinienne s'acharne contre Eric Zemmour, par Edouard Boulogne., sur votre blog Le Scrutateur.

Extrait du commentaire:

IL Y A CENSURE ET CENSURE...


Quand on voit l'acharnement des officines supposées antiracistes pour faire censurer un des rares journalistes qui sort du politiquement correct on peut se poser la question de la censure.


Depuis 1989 il existe une émission,sur France inter,qui pratique,ouvertement,le journalisme militant d'extême gauche.Cette émission est animée par Daniel Mermet,grand pourfendeur des patrons et
de la droite,anticapitaliste et propalestinien.


Ses prises de positions ressemblent fort à de la propagande.Il a le droit de les exercer,en principe sous certaines limites.


France Inter est une radio publique qui ne devrait pas servir de tremplin à des actions politiques.La réalité est toute autre.


Ayant été mis en cause pour avoir passé sur les ondes,via les messages téléphoniques de ses auditeurs,ouvertements anti-sémites,il a été relaxé en appel car ce n'est pas lui qui tenait les
propos incriminés.Les attendus du jugement sont interessants car ils font jurisprudence:Il suffit de se retrancher derriéres ses auditeurs pour faire passer tous les messages que l'on veut.La
tentation est alors grande de fabriquer ces messages car il n'y a aucun contrôle de CSA.


Mermet a donc mis au point un systéme imparable:


Il lance les débats aprés des reportages toujours orientés.


Les auditeurs appouvent par leurs messages.Comme il est malin,il laisse passer,de temps en temps,un message "critique".


Mais le plus élaboré reste à venir :Mermet a succité un réseau,les AMG,présents dans toutes les grandes villes.Les AMG,trés actives, organisent trés réguliérement des réunions d'information, dans
des endroits bien nommés "repaires".Ils se disent "les amis de là-bas si j'y suis",sans complexe.


Là où ça ne va plus c'est que ces réunions sont annoncées,tous les jours,par le biais du


fameux téléphone.


Il existe un site dédié,mais "non officiel" (prudent le Mermet): http://www.la-bas.org/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Observateur 31/05/2012 02:55


Antoine de Panou = 20/20 de A à Z. Non seulement Monsieur Eric ZEMMOUR n'est pas un beauf mais il les dérange terriblement, pour ne pas dire qu'il les emmerde. Le COURAGE est plus que jamais une
vertu et c'est devenu trop rare pour ne pas se rendre compte que ce bonhomme est un résistant historique. De A à Z parce que l'UMP-RPR-machin-truc n'est qu'un leurrre, une insignifiance, quelque
chose de minable (sans guillemets). Ce soir sur Guadeloupe Primaire, nous avons pu voir et surtout entendre les gutturales de madame l'ex-ministresse, en train de vendre ses poissons pourris.

Antoine de Panou 30/05/2012 19:22


Monsieur Dourges m'étonne : non seulement Eric Zemmour n'a rien d'un beauf, mais il est au contraire le dernier rempart de la France contre le pays bas, si vous voyez ce que je veux dire : il est
le seul qui invite la France à relever la tête au nom de son histoire, au nom de son a^me, au nom de son rang... Eric Zemmour est une des rares personnes dont on puisse dire qu'il est de droite
(peut-être même ne s'en doute-t-il pas lui-même, tant ces considérations sont de plus en plous dérisoires). Il faut seulement savoir que la droite repose sur le dropit naturel et sur des
principes, alors que la gauche ne s'appuie que sur le "droit" positif et les opinion - allez ! disons l'opinion, pour être grand seigneur. Si monsieur Dourges était un homme de droite, il aurait
reconnu en Eric Zemmour un frère d'armes, vaillant et prompt à prendre les armes quand il s'agit de défendre la France. Monsieur Zemmour est un seigneur, un des rares, le seul peut-être encore
qui ose combattre à mains nues la propagandastaffël et les panzer divisions de notre socialisme national qui ronge les esprits jusqu'à la droite de la droite. Et je ne parle même pas du RPR
relooké UMP, qui, n'ayant ni principes ni idéologies, ne peut en aucun cas prétendre à l'appelation de droite sans guillemets.

renaud dourges 29/05/2012 18:22


je n'aime pas zemour qui, sur certains points, est l'archétype du beauf mais le sieur Mermet m'horripile. A une époque, il tapait avec des arguments staliniens sur ses confrères de France
Inter (je pense en particulier  François Foucard qui animait une émission religieuse le dimanche matin) et les messages des auditeurs diffusés sont ceux des gauchistes et autres bobos dont
on disait à une époque "un tiers mondain, deux tiers mondistes)

André Derviche 29/05/2012 15:09


C'est très simple : on catalogue volntiers Eric Zeommour dans la catégorie des polémistes parce que l'on veut occulter le fait qu'il est en réalité un sociologue. Un sociologue exigeant. Et
surtout, soucieux de vérité. Alors monsieur dérange : le Zemmour adit la vérité, il doit être exécuté. Tandis que le Mermet ! Burk ! C'est la sauce soviétique à laquelle le politiquement correct
accomode la bouillie pour chat. C'est le conformisme, mon vieux : la forme - le formatage, plutôt - de la connerie. Les lumières à l'heure de l'énergie atomique. Zemmour, lui, incarne la France,
la vraie, celle qui est insupportable aux ennemis crypto-visibles omniprésents de la France et de l'humanité. Zemmour, c'est le droit naturel. Mermet, c'est la loi du zoo. Ainsi se justifie le
choix des progressistes, qui, pour la gloire de Cheetah,paraît-il, veulent impérativement tuer Tarzan. C'est la lutte finale, le non-serviam : le rêve du serpent est en train de se réaliser, et
Mermet est son prophète.