Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Themis-Deesse-de-la-Justice--de-la-Loi--et-de-l-Equite-.jpg ( Thémis, déesse de la Justice, de la Loi, et de l'Equité ). 

 

Les Français sont de plus en plus nombreux à s'inquiéter de la déliquescence des moeurs, des progrès de la délinquance et de la criminalité. Mais peu d'entre eux ont conscience de la cause du mal.

Certains s'inquiètent à juste titre de l'arrivée au pouvoir d'un président de la République de gauche, et du parti socialiste. Pire, et même à gauche, on a été surpris du choix comme ministre de la Justice et garde des Sceaux, de Christiane Taubira une emblématique figure des dérives en cours.

Pourtant, il ne faudrait pas faire porter le chapeau à un gouvernement, ( et à une femme, qui ne sont sont au pouvoir que depuis trois semaines).

Crimes et délits multipliés se sont produits aussi pendant les septennats de MM. Chirac et Sarkozy.

« La droite » elle-même a été impuissante a redresser la situation. C'est que celle-ci ne s'est pas attaquée aux sources d'un mal, qui relève de l'idéologie en place en France depuis au moins les évènements de mai 1968, qui entrainèrent le départ du général de Gaulle, une idéologie foncièrement libertaire, et matérialiste. ( Cf. Le lien suivant : http://www.lescrutateur.com/article-5940618.html ).

C'est au début des années 1970 que fut créé le Syndicat de la magistrature, qui, ouvertement, prétendait pénétrer l'appareil de la justice pour substituer, disaient ses théoriciens, à la « justice de classe » la vraie justice sous l'égide du marxisme.

Les résultats sont là, et notre société se dégrade de jour en jour. La droite elle-même, faute de lucidité, et surtout de courage baisse trop souvent les bras. Ce qui est grave dans la situation présente ( mai 2012 ) c'est que le nouveau gouvernement ne se contente pas de subir une évolution, mais qu'il en est l'agent.

Face à ce constat, il reste aux hommes lucides de la société civile à s'armer idéologiquement, et à s'organiser pour reprendre en mains la situation.

C'est dans cette perspective qu'existe et agit l'Institut pour la Justice, dont le Scrutateur se fait le relais.

On parle souvent du rôle que joue internet dans le cours des évènements. Sans l'exagérer, il est vrai que cet instrument n'est pas négligeable pour ceux, comme nous, qui n'ont pas accès aux « grands » médias, rejetés dans le monde des ténèbres par des puissances qui n'ont pourtant à la bouche que le mot « démocratie ». Et c'est d'ailleurs dans cette intention que j'ai créé ce blogue, qui m'a permis de tisser des liens avec bien d'autres résistants, en Guadeloupe, en France d'Europe, et même ailleurs.

Aujourd'hui, je relaie l'Institut pour la justice, dont je vous ai déjà parlé.

Il faut écouter ce que nous disent ces citoyens éclairés, actifs et décidés.

 

Edouard Boulogne.

 

Institut pour la Justice :

 

http://petitions.institutpourlajustice.com/referendum/video.html?utm_source=email_3105&utm_medium=lien_email&utm_campaign=referendum

 

Chers amis,

Imaginez un pays où les policiers sont poursuivis par la Justice lorsqu'ils se défendent contre les criminels.

Imaginez un pays qui laisse des prisonniers s'évader librement, en leur faisant faire des activités sans surveillance à l'extérieur de la prison.

Imaginez un pays où la prison à perpétuité correspond à 20 années de prison en moyenne, si bien que des tueurs en série peuvent être relâchés dans la force de l'âge, et faire de nouvelles victimes.

Eh bien ce pays, vous l'avez deviné, c'est la FRANCE !!!

Des dirigeants déconnectés

Le 21 mai 2012, un prisonnier profite de la première sortie officielle de la nouvelle garde des Sceaux, Christiane Taubira, pour s'évader.

La chose est facile : il participe à un tournoi sportif « interprison » à Bercy, auquel la nouvelle ministre a tenu à assister pour afficher sa proximité avec les prisonniers.

«  Les joueurs pouvaient sortir sans contrainte pendant le tournoi pour fumer une cigarette ou s'acheter à manger. », explique le journal Le Monde (édition du 23 mai 2012, page 8).

Cette marque d'indulgence pour des malfaiteurs condamnés par la Justice montre la profonde irresponsabilité du ministère de la Justice, pour ne pas dire sa complicité. La nouvelle ministre n'a d'ailleurs pas daigné présenter ses excuses, ni faire le moindre commentaire, alors que cet événement prévisible met en danger des citoyens innocents.

Une vidéo à voir d'urgence

En revanche, le ministère de la Justice n'a jusqu'à présent donné aucun signe d'indulgence avec le policier qui a été mis en examen pour homicide volontaire le 26 avril 2012, pour avoir tiré sur un malfaiteur qui le menaçait avec un pistolet chargé.

Il ne fait donc aucun doute que, sans une réaction organisée des citoyens, le gouvernement ne prendra pas les mesures qui s'imposent pour faire reculer la criminalité.

C'est pourquoi je vous demande de prendre quelques minutes pour voir cette vidéo et agir : petitions.institutpourlajustice.com/referendum/video.html.

Un grand merci pour votre aide.

Laurence Havel
Institut pour la Justice



PS : Si vous ne voulez pas laisser la situation se dégrader, merci de participer à notre grand référendum pour la Justice en cliquant ici



Institut pour la Justice - 140 bis, rue de Rennes - 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com - www.publications-justice.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUËL 02/06/2012 12:37


Cher scrutateur,cela fait deux fois que mes commentaires,dont celui concernant ce sujet sont publiés tronqués :les recevez-vous correctement?


Cela semble être le cas également pour "Dissedent" dans lequel manque la fin.


Voici ce que j'avais envoyé:



Edouard Boulogne 02/06/2012 12:51



Il doit s'agir du problème de nombre de signes prévus pour les comms. Quand un de ceux-ci est trop long pour cette rubrique des comm, envoyez-le moi par corriel. Je le fari alors passer
en article dans la rubrique : La voix des lecteurs. 


EB



Fautographe 02/06/2012 03:34


 


C'est marrant. Au début Trollissimo était tout doux, mesuré, un peu "bon conseiller", avant de se dévoiler et de ... mettre les voiles. Et paf le v'la qui se ramène et se met à choquer dans le
style le plus crade, tirant au gros calibre sur l'ambulance qui emmène Sarko vers la retraite politique.


De plus en plus lamentable !


Bon allez ! Passons aux choses sérieuses


4 médecins discutent entre eux à un congrès international de médecine :
Le premier est allemand : nous on est tellement fort en chirurgie qu'on a pris un homme qui était sans testicules à la suite d'un accident et on a réussi à lui en greffer une paire ! Eh
bien, 6 semaines après il cherchait du boulot !
L'Américain tout fier dit : nous, on a fait mieux : on a pris un grand malade du coeur, on lui a fait une greffe et 4 semaines après il cherchait du travail...
Le Russe ne veut pas être en reste : Nous, nous avons pris un homme qui avait un cerveau malade, on lui a greffé un nouveau cerveau et 2 semaines après il cherchait du boulot
!
Alors le Français intervient : messieurs, vous êtes vraiment très en retard ! Avec Hollande, nous avons pris un mec sans coeur, sans cerveau et sans couilles, on en a fait un président de
la république et, dans six mois, c'est tous les Français qui chercheront du travail !!!!!

Claude HOUËL 01/06/2012 23:02


Ce n'est pas avec le "billet de contrôle" que cela va s'arranger.



Dissident 01/06/2012 18:15



Flamby, sacré bois-bois.


o-o-o-o



Bruxelles critique sévèrement François Hollande


1 juin 2012
|


Douze pays
européens en mauvaise santé sont sous le microscope de l’Europe.


Parmi eux
figurent l’Espagne, la Grèce et Chypre, mais aussi l’Italie et la France.


Le bilan de
santé de l’Europe, confié à la Commission Européenne présidée par José Manuel Barroso (qui a coûté 730.000 euros aux contribuables
européens), note, pour la France, que les remèdes proposés par François Hollande ne sont pas adaptés.


A commencer
par le marché du travail. La Commission déconseille d’augmenter le SMIC. « Il faut
s’assurer que toute modification du salaire minimum soit bien créatrice d’emplois et de compétitivité », ce dont doutent sérieusement les experts de Bruxelles qui reviennent d’une visite de
plusieurs jours à Paris.


La commission
constate également que la France est à la traine de l’Europe en raison de la rigidité de son code du Travail. Les chances de passer
d’un CDD à un CDI ont diminué à 12,8 % en 2010, contre 26 % dans l’UE en moyenne et la Commission recommande de réduire le niveau de
protection des contrats de travail et de faciliter les licenciements. Tout l’inverse du projet socialiste.



Ensuite, la fiscalité est pointée du doigt. Alors que le
gouvernement Ayrault promet des hausses d’impôts pour financer l’abaissement à 60 ans de l’âge de la retraite, et d’autres hausses d’impôts pour financer, au lieu de réduire, les dépenses de
l’Etat et les ramener à 3%, la Commission Européenne constate que les contributions sociales sur les salaires, qui aggravent donc le
chômage, sont les plus élevées de toute l’Union Européenne.


(…)


http://www.dreuz.info/2012/06/bruxelles-critique-severement-francois-hollande/


o-o-o-o-


Les
entreprises françaises risquent d’être soumises à un choc fiscal violent.


May, 29,
2012⋅


Aucune proposition
concrète n’est sortie du sommet du G8 pour la relancer la croissance. Cela parait logique quand on examine les grandes lignes des plans qui s’affrontent en Europe. La France a
une position curieuse. Sa stratégie consiste à soumettre les entreprises à un choc fiscal violent. Si le programme de François
Hollande est appliqué en totalité, elles vont avoir en effet à payer 32,7Md€ de hausses d’impôts, 13Md€ de hausse de cotisations sociales,
soit 45,7Md€ de prélèvements supplémentaires. Selon les calculs de Christian Saint Etienne, professeur au CNAM, cela devrait représenter plus de 14% de leur excédent brut d’exploitation, soit

optissimo 01/06/2012 16:56



Edouard Boulogne 01/06/2012 17:44



Attentio Optissimo, la passion vous égare. Car cette image aurait bien pu être publiée par le scrutateur. Cela peut conduire devant les tribunaux de la République, sur proposition de
certaines des "ligues de vertu" §§§) créées par Le Tonton de Frédéric. Ah! ces Mitterrand! Et dire qu'il y en a qui se réclame de lui, Hollande, et quelques autres dont ( censuré . C ar il y a
des gens très susceptibles). 


Pyrrhon le Jeune.