Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Polémiques sans objet.



( Je publie les remarques que vient de m'adresser M. Christian-Bernard Vidal, et dont je le remercie, autour d'une polémique qui tend à naître sur certains blogs, dont le Scrutateur, concernant certaines des prises de positions de notre ami à tous, Eric Nogard en faveur d'un rangement de nos DOM sous l'article 72 de la Constitution.
Je ne rentrerai pas dans les détails de cette petite tempête dans un verre d'eau (soyons réaliste), que M.Vidal résume fort bien.
Eric Nogard est animé d'un fort patriotisme, tant français que martiniquais (les deux sont inséparables pour lui). Et c'est le sens de sa référence à l'article 72 (être rigoureusement comme toutes les autres collectivités nationales). Je comprends fort bien son mouvement d'humeur.
Mais en janvier prochain , le choix sera entre le 73 et le 74. Alors? Pourquoi tant de bruit pour la simple affirmation d'une préférence?
Je n'ai aucun doute, en ce qui me concerne sur le choix que fera M. Nogard, dont je rappelle, outre le talent, le courage, qualité sans doute encore plus rare, qui l'a conduit, sous son nom, depuis tant de mois à se battre contre....nos "adversaires" communs.
C'est pourquoi je souhaite que meure-né le petit procès que voudraient lui faire ces incorrigibles "Gaulois" (parfois assez basanés, lol!) que nous sommes, alors que le véritable ennemi est dans nos murs.
Ne nous trompons pas d'adversaire, et foin des querelles subalternes et des froissements d'amour propre.
De grâce, utilisons nos énergies à des tâches plus utiles.

Edouard Boulogne. 




 

Christian-Bernard Vidal, Sujet :

Le danger vient d’ailleurs ! La bataille est à venir ! (Par JC Halley)

 

Je lis régulièrement les textes de Monsieur Nogard et, fort souvent, évitant les petites incartades de vocabulaire, je dois dire que j’apprécie ses arguments pour ainsi dire logique et déterminant sur l’Article 72.

(CBV) Ci-dessous le commentaire déposé par moi-même sur le blog de Jean-Claude HALLEY et que vous avez peut être lu.

 

Recevant régulièrement des courriels de Mr Nogard que j’apprécie entre autre, et lui faisant l’honneur de publier certains de ses courriels, je me suis efforcé de lui expliquer les différences entre les articles 72, 73 et 74 de la constitution en vain ! Il semblerait qu’il soit bloqué sur le 72 alors que seul le 73 est viable et souhaitable, que ce soit aux Antilles ou dans l’Océan Indien. La situation étant toute autre pour le Pacifique et même pour la Guyane. Quand à l’article 74 c’est tout simplement un article Bâtard, qui donne un semblant d’autonomie et par là-même un semblant d’indépendance et qui en même temps est le pire des dangers qui appauvrira encore plus une population qui a les pires difficultés pour joindre les deux bouts, j’ai rendu une visite sur le Site du LKP, ce que j’ai pu y lire n’est pas bon du tout, contrairement à Sarkozy qui prône de travailler plus pour gagner plus ! Pour le LKP au contraire, travailler plus, ou produire plus en Guadeloupe et vivre mieux avec moins ! J’espère que les Antillais ne sont pas stupides au point de ne pas comprendre l’allusion. Sait-on jamais peut être que Domota et consorts sont disposés à abandonner les privilèges que la Métropole leur accorde depuis des lustres (époque de la SFIO) allez savoir.
Pour en revenir à Mr Nogard j’ai cru percevoir que finalement il se rangera du coté du 73 plutôt que d’encourir le risque de voir le 74 l’emporter, cependant c’est son droit de défendre son point de vue, mais jusqu’à quel point ? J’espère très fortement qu’il se rangera finalement du coté de la raison.

 

Une partie et la fin du commentaire de Zoé : qui fait suite au mien, dont le ton est beaucoup moins conciliant !

 

« C’est un art de se croire important en se regardant le nombril mais personne ne vous lit tellement vous êtes obscurs …
Donc cessez de jouer les mauvais prédicateurs vous êtes dangereux !
Voila je tenais à le dire car cela me semble important même si ce n’est pas très aimable. Mille excuses »

 

(CBV) Mr Boulogne, je pense que beaucoup de similitudes existent entre votre façon de voir les choses et ma façon à moi de penser, j’ai pu m’en rendre compte au fil des semaines en parcourant votre blog, même si quelques fois on puisse ne pas être d’accord à 100% sur tout, après tout c’est le droit le plus strict de chacun d’entre nous.

Avec Mr Nogard je men tiens plutôt à une certaine correspondance, surtout lorsque je juge que la situation l’exige, notamment concernant le sujet qui fâche ( article 72 de la Constitution )

 De temps en temps je publie sur mon blog certains de ses billets, mais pas tous, uniquement lorsque je juge utile et que cela correspond à l’intérêt général des Antillais.

Là où je me pose des questions, c’est sur l’entêtement qu’il a concernant l’article 72 ? Opter pour l’article 73 ne veut pas dire que les Antillais se départissent de la France bien au contraire, c’est même prévu par l’article 72. Comme je le stipule dans mon commentaire je pense très fortement que Mr Nogard va finir par se ranger du coté de la raison au lieu de se replier dans son petit coin, ce qui serait dommage pour lui et préjudiciable.

J’ai beaucoup de respect pour lui et sa façon de voir, ce qui est son droit le plus absolu, cependant il faut qu’il comprenne qu’à force on fini par lasser le monde (quand c’est trop, c’est trop) Loin de moi de vouloir jeter de l’huile sur le feu.

 

Cordialement, Christian-Bernard Vidal   

 

 






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dissident 19/10/2009 23:00


M Eric Nogard est un gentleman courtois et son style d'écriture est bien interessant, je rejoins M Boulogne.


Rémi 19/10/2009 22:33


Vous défendez vos amis c'est noble et cela vous correspond tout à fait et cela vous honore.
mais là je ne vais pas vous suivre malheureusement.
M NOgard inonde les sites net de ses messages abscons et qui je pense ne font que nuirent à la lisibilite du débat.
Quand un ennemi se présente celui qui tergiverse et va chercher un autre sujet de débat pose problème et met tout le monde en danger.
Ce n'est vraiment pas le moment de courir des risques et là désolé mais je ne suis absolument pas d'accord avec M Nogard.
En plus bon aller disons les choses clairement s'il pouvait être plus simple dans son écriture il ne se mettrait pas tant de monde à dos.
sur un autre site il a commis quelques écards de langages inacceptables.


Edouard Boulogne 19/10/2009 22:54


Hélas!Hélas! Hélas!
C'est de rabelais et non de de Gaulle.
Rabelais écrivait Halas!
Gardons notre sang froid, et réservons notre énergie pour d'autres combats, et des gens qui  méritent davantage nos traits polémiques.
EB


Anne marie 19/10/2009 21:51


M Boulogne, vous etes un fin diplomate c'est tout à votre honneur mais bon je ne suis pas d'accord avec M Nogard qui innonde les blogs de ses messages trompeurs qui peuvent induirent en erreur.
Le seul BON message en ce moment c'est le front UNI contre les tyrans du 74
Donc ce n'est certainement pas le moment de faire diversion et d'embrouiller les gens.
TROP DANGEREUX !
Et puis franchement je suis d'accord avec beaucoup des internautes M Nogard a sans aucun doute beaucoup de qualités mais son style est vraiment pesant et volontairement trop précieux.
C'est un art de faire simple, il devrait s'y mettre


Edouard Boulogne 19/10/2009 22:33



AÎe, aïe, aïe!
Les commentaires sont libres, et je vous publie donc.
D'accord sur la nécessité de combattre le 74.
Mais je ne comprends pas cette irritation contre M.Nogard. Les attaques contre son style sont excessives et injustes. Vous savez, je connais des indépendantistes qui écrivent bien. Je ne dirai
pas le contraire parce que je les combat.
Critiquez donc Nogard sur autre chose que ses éventuels travers. J'en suis navré parce que c'est un honnête homme, un ami, et finalement, chère Anne-Marie..... (?), quelqu'un qui est du même bord
que vous. Critiquons les idées, évitons les petites mesquineries qui blessent.
Bien cordialement, 
Edouard Boulogne.  



Dissident 19/10/2009 20:04


M Boulogne, pourquoi ne pas adopter l'attitude commune suivante:

Non et ensuite non.

Non au 74 et non à l'Assemblée Inique ?



Edouard Boulogne 19/10/2009 21:44


Si j'étais Martiniquais, et que je votais en janvier 2010, c'est assurément ce que je ferais.
NON et NON, deux fois NON.


Eric E.G. NOGARD 19/10/2009 18:35



Monsieur Christian-Bernard  VIDAL,


 


Inutile de vous dire la considération que je vous porte.


Elle me conduit d’ailleurs à vous remercier une fois encore


De l’honneur que vous me faites (et que vous ne manquez pas de rappeler)


De publier quelques-uns de mes articles : leur diffusion sur les blogs


N’étant encore assujettie à aucun droit d’auteur.


 


On ne se connaît jamais soit même. De ce fait, par souci


D’objectivité et à l’effet de me corriger de mes défauts,


Je vous serais reconnaissant de me révéler « Dix de mes incartades


De langage » dont vous me faites grief sur toutes les communications


Que j’ai faites et qui vous sont parvenues à ce jour.


 


Pour ce qui est du débat sur le 72, à quoi bon poursuivre


Un dialogue de sourd et si vous y consentez, revenons au 73.


Comment interprétez-vous cette question référendaire du 07 Décembre 2003.


 


« Approuvez-vous la création
d’une Collectivité Territorial régie par le 73,


En remplacement de la situation
actuelle de Département-Région ».


 


Mes Compagnons sont nombreux à espérer vous lire.


 


Eric E.G. NOGARD



Edouard Boulogne 19/10/2009 19:37


Eric Nogard a raison de se méfier qu'au 2ème referendum éventuel de janvier prochain en Martinique, on n'essaye de nous faire voter en douce pour ce que nous avons refusé en 2003. On ne
saurait être trop méfiant. Nos adversaires sont retors et disposent de complices aux degrés les plus élevés de l'Etat.
Mais attention lors de nos débats à ne pas tomber dans un autre piège, celui qui consiste à nous diviser. Rien de plus dangereux que les afrontements de susceptibilité, les affrontements
d'egos.
Oui au 73 dans sa formulation actuelle (même si l'on préférerait le 72, en soi), et NON à toute autre formulation. Nous devons rester intransigeants la-dessus.
Le Scrutateur.


Eric E.G; NOGARD 19/10/2009 18:32



Anonymat !


 


Toi qui me poignarde à l’abri de ta Cagoule


Ne cacherais-tu pas mon plus fidèle ami.


 


Eric E.G. NOGARD



Edouard Boulogne 19/10/2009 19:28


A votre place, Eric Nogard j'aurais écrit "fidèle ami" entre guillemets. Les guillemets ces pincettes de la pensée.
Le Scrutateur.


Dissident 19/10/2009 18:00



"C'est pourquoi je souhaite que meure-né le
petit procès que voudraient lui faire ces incorrigibles "Gaulois" (parfois assez basanés, lol!) que nous sommes, alors que le véritable ennemi est dans nos murs"


Oui, certainement, et je suis d’accord avec vous  M Boulogne, cette polémique est insane et inepte, mais, comme nous devons voter contre le 74, nous ne devons pas nous abstenir.


M Nogard est un Patriote, nous le soutenons comme nous le pouvons, depuis de début, comme
vous, mais nous devons voter contre le 74, pour faire échec à ceux qui veulent nous dérailler de nos rails français.


 



René Tikitak 19/10/2009 14:18


Cher Monsieur Vidal, dont je lis avec intérêt les articles sur "Le Scrutateur", je me permets de commenter votre propos de ce jour adressé à M. Nogard en vous rappelant ceci : les Martiniquais ont
la possibilité de voter non aux deux "tours", c'est-à-dire aux deux questions qui seront posées les 17 et 24 janvier 2010, si ceux-ci sont amenés à être consultés le 24 janvier. Le "73" a été
rejeté en 2003, souvenons-nous-en. Selon vous, le "73" serait la "bonne porte". Permettez-moi de ne pas partager ce point de vue et de me rallier à celui de M. Nogard sur le maintien du "72". Car
le fond du débat n'est pas là. Le cadre institutionnel n'est qu'un leurre. Pourquoi le "72" ne fonctionnerait-il pas (autrement parce que les institutions en place font l'objet d'un sabotages
systématique par ceux qui ont accès aux "manettes") ? Je me permets donc d'attirer votre attention sur le fait que tous les institutions peuvent être dévoyées "par le haut". Je me rallie au point
de vue de mon frère, Georges Tikitak, à savoir : assemblée unique, assemblée inique (et le "Congrès" du mois de décembre - si peu représentatif de la volonté du peuple en toute représentativité,
pourtant - en est l'illustration). Il faudra, de mon point de vue voter non les 17 et 24 janvier 2010, et obliger ainsi les élus à se soumettre à la volonté populaire, car, pour l'instant, "on" est
en train de faire à la Martinique le coup du Danemark et de l'Irlande, à savoir que quand elle vote non il faut la faire revoter et que quand si elle vote oui, la décision de vient "vox dei"
parfaite et immuable.
Je rappelle au passage que les gouvernements sont en principe garants du bon fonctionnement des institutions, et que la tendance actuelle est à critiquer constamment les institutions en question,
autrement dit à légitimer l'illégitimité voire l'illégalité et à en faire le fil conducteur de l'action. C'est mauvais, ça. Très mauvais ! Et c'est de cette manière qu'on fait porter aux électeurs
le poids de la non adéquation des élus aux fonctions auxquelles ils ont postulé et qu'ils n'entendent pas assumer dans un esprit de service et de dévouement. 


Christian-Bernard Vidal 19/10/2009 11:17



Que Mr E.G Nogard ne se méprenne pas sur mes propos, je n’ai aucune intention d’influencer
quiconque dans l’avenir des Antilles, ce qui serait malvenu de ma part d’autant plus que je ne suis pas Antillais, qu’il se rassure ses emails seront toujours lu avec attention


 


Pour Mr Boulogne, l’URL de son blog figure dans le livre d’or de mon blog



Chantal Etzol 19/10/2009 05:18



Maintenir une conviction, en l'exprimant avec humour, avec sa photo et sa signature, est une marque de courage qui ne me lasse pas. Il y a six ans, les guadeloupéens ont clairement signifié
qu'ils voulaient être des français comme les autres et... cela n'a pas été
compris ou définitivement enregistré. A l'époque, c'était le "73"; aujourd'hui c'est "73" ou "74"; dans quelques temps ,ce sera  quoi? "74" ou "indépendance"?
On peut comprendre qu'un Homme se batte avec vigueur contre un tel déni de démocratie
et s'il le faut, nous devrons hurler que nous sommes français à part entière.  
La crainte que, de glissements en glissements dans le vocabulaire puis dans les faits,nous
ne soyons conduits contre notre gré, à une rupture catastrophique pour tous,n'est pas infondée.
Courage à M. Nogard, et aux martiniquais qui veulent rester vigilants et se méfient des mots ou des articles. Ils sont trop souvent
"aménageables"...             Chantal Etzol 



toto de la cours des braves 18/10/2009 17:47


Lait en pack:

72 le premier cercle le lait entier, 
73 le second cercle le lait demi écrémé,
74 le troisieme cercle lait écrémé  :
ou croyez vous que je voudrais boire mon lait?.