Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

 Jeannot-.jpg( Jean, administrateur diocésain. Pas évêque! ).

 

 

Le blog « Guadeloupe en crise » qu'anime Sosthène, un pseudonyme dont j'ignore l'exacte identité, évoque une « rumeur »qui court les sacristies.

J'atteste qu'ils s'agit d'une vérité, non d'une rumeur.

Jusqu'à présent je me suis abstenu d'en faire état, me refusant à humilier les vaincus, m'efforçant de prier pour les pécheurs, plutôt que de les traiter de façon plus musclée? J'espère ne pas avoir à saisir la souple lanière évoquée dans l'Evangile et plus précisément dans la parabole des marchands du Temple.

En attendant d'être plus disert, le cas échéant, je vous livre le propos de Sosthène. On y cliquera le lien renvoyant à mon droit de réponse à M. Jean Hamot, en réponse à ses mensonges et diffamations me concernant. Droit de réponse que le « distingué » prêcheur refusa en son temps de publier. «  Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » !!!!!

 

 

http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-dans-les-sacristies-il-se-murmure-84558217.html

 

 

img096.jpg ( J'ai fait un rêve merveilleux..." air célèbre ).

 

DANS LES SACRISTIES , IL SE MURMURE ...

... que Jean HAMOT , qui fait office d'administrateur du diocèse et son factotum ont été déboutés dans le procès en diffamation qu'ils avaient intenté à ce vigilant scrutateur d'Edouard BOULOGNE .

http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-35636037.html

On s'en réjouit ! Il semblerait qu'on s'en réjouisse aussi dans certaines paroisses où la parole LKPiste passe mal . On sait que le bon chrétien doit avoir à coeur de pratiquer le pardon des offenses : on s'étonne que celui qui tient à apparaître sous l'habit du pasteur s'exonère de cette règle et demande à la justice civile de condamner une de ses ouailles . Cette justice a considéré qu'il n'y avait pas d'offense ; dont acte !

Il conviendrait que les choses en restent là :

Errare Hamotum est ; perseverare diabolicum .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article