Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Philippe Bilger au secours d'Eric Zemmour.

Philippe-Bilger.jpg

( LeParisien.fr évoque une déclaration du magistrat Philippe Bilger. Le moins intéressant n'est pas dans les commentaires des lecteurs. Apparemment la coupe n'est pas loin d'être pleine).



http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-magistrat-confirme-les-propos-controverses-de-zemmour-24-03-2010-861481.php 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CH.FFRENCH 25/03/2010 20:14


Premièrement "le Parisien" se trompe en nommant "Maitre" l'avocat général. C'est un magistrat, pas un avocat! Bien sur que Eric Zemour à raison, il a seulement eut le courage de dire tout haut
ce que tout les français pensent tout bas!
Hier soir face à Mr Lozès (moun à case), il a eut un procès en règle, chacun son tour me direz-vous!
Mais il faut faire attention car la cocotte bout très fort et peut péter un de ces quatre matins!!!  La coupe étant trop pleine! Pourquoi Dieudonné, peut dire et faire tout ce qu'il veut, et
pas Zemour ??? Toujours deux poids et deux mesures!


bourdelat 25/03/2010 16:39


La gauche plurielle largement majoritaire aux élections régionales grâce aux voies des socialistes, écologistes, communistes et lepénistes et d'autres  revient. Elle retrouve un vieux
démon la calomnie identitaire qui lui fait si peur.
Eric ZEMOUR, qu'on aime ou pas ,  reste un journaliste de talent , s'il le n'était pas , il ne serait pas autant demandé et courisé sur les différents plateaux de télévision. En voila un
qui a une analyse franche, spontanée et ne manie pas comme la plupart la langue de bois.
On lui reproche d'avoir dit très haut ce que la plupart des statistiques révèlent. Nous sommes en démocratie et l'expression doit rester libre. Rappelons nous les émissions de Michel POLAC,
c'était assez sportif et rugueux, mais nous vivions!  
 Mais peut être que depuis le dimanche 21 mars 2010 nous sommes passés de l'ombre à la lumière comme on nous l'avait annoncé en  mai 1981. Le résultat ne s'est pas fait
attendre.
L'éclairage reste faible.