Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Patrick Lozès, éculé dans son blabla? 

PatrickLozesCran20080115.jpg


Hier soir sur RFO-Paris, je regardais un reportage sur le camp d'Auschwitz, menacé par le temps de d'écrouler sous le poids des ans. Serge Klarshfeld, dont le père mourrut en ces lieux tragiques, parmi un million de victimes de la barbarie nazie (nazie, plus qu'allemande), dont la majorité furent des juifs.
M. Klarshfeld souhaitait réunir suffisamment de fonds pour la réhabilitation de ce lieu de mémoire.
Comme, sans doute, une majorité de Français, j'étais de coeur avec lui, dans cette entreprise méritoire, même si, actuellement, mes soucis vont davantage à Haiti, dont des milliers de citoyens demandent, parfois exigent d'être recueillis par la France au même titre que les ressortissants français vivant en haiti. Mais les ponts ont été coupés en 1804, par Dessalines!.
J'ai horreur de l'antisémitisme, comme de tout racisme.
Cela ne fait pas de moi pour autant un philosémite.
Si un juif est pris en flagrant délit de vol, il n'en est pas moins délinquant, bienque juif, et nullement victime par sa qualification délictueuse, d'un quelconque "racisme".
De même, si sur la bande de Gaza, ou ailleurs, l'Etat israélien se rend coupable de crimes de guerre, ou contre l'humanité, la dénonciation de ces crimes ne saurait passer pour une manifestation de racisme antisémite, sauf par un abus de langage tout à fait inadmissible. Et, ce disant je ne prend pas parti dans les querelles en cours au moyen-orient pour les terroristes du Hamas, qui dans l'irrespect de la personne humaine n'ont de leçons à recevoir de personne.
Le monde n'est pas partagé en bons et en mauvais. Il n'est ni noir, ni blanc. Il serait plutôt gris.
Tous les peuples, toutes les races, ont leurs saints et leurs criminels, leurs martyrs et leurs chevaliers sans peurs, et sans (?) reproches.
Hélas! les uns et les autres ont en leur sein des malhonnêtes, qui sont aussi, parfois, des paranoïaques.
Je ne peux m'empêcher d'y penser après la lecture des déclarations de M. Patrick Lozès, président en France, du CRAN, qui vient de perdre une bonne occasion de se taire.
Le journal Le Nouvel Observateur, d'hier, publie et commente à la façon d'une certaine gauche politicienne, ces déclarations, démagogiques, et/ou paranoïaques.
Que le Nouvel-Obs donne un tel écho à ce blabla puant, n'est pas très étonnant. Nous sommes à la veille d'élections régionales, et gageons que l'UMP sera, en métropole, et ailleurs désignée comme "raciste", sommée de marcher aussi droit que possible dans le fil de la démagogie la plus racialiste qui soit, sommée de se taire chaque fois que des membres d'une communauté ethnique ( et non la communauté elle-même) auront commis des infractions à l'ordre social républicain.
C'est François Mitterrand qui inaugura cette forme malsaine de démagogie, qui consiste à déclarer "raciste" tout ce que la gauche a décidé d'appeler ainsi. Ses disciples n'ont pas oublié la leçon.
M. Lozès est un de leur harki. J'ai honte pour lui.
Mais nos compatriotes, qui, du fait de leur couleur, sont ainsi instrumentalisés se laisseront-ils manipuler?
Rien n'est moins sûr, car l'intelligence politique progresse, notamment dans leurs milieux.
C'est à eux en tout cas que j'adresse ce petit article. Avec mon amitié, et celle de ce site du Scrutateur.

Edouard Boulogne.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20100127.OBS4917/photo_de_noirs_delinquants__le_cran_proteste_aupres_de_.html 

PS : M.Lozès prétend que les medias ne mettent l'accent que sur des noirs qui échouent, où qui "débloquent" .
Il "oublie" sciemment de parler des réalités visibles par tous. Par exemple, de l'omniprésence (grâce à leurs mérites) de noirs et autres membres des "minorités visibles" aux meilleures places de l'actualité médiatique. Par exemple l'équipe de France de football (parfois 09 joueurs "blacks") de baskett, ou de handball, de tennis, de boxe, etc, etc.
Thierry Henry, Lilian Thuram ( qui débloque aussi parfois? OK!),  etc. Sans parler de nos écrivains (qui hallucinent aussi, parfois, d'accord! d'accord! mais qui sont là!).
M.Lozès ne débloque-t-il pas? Oserai-je? J'ose! La liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. EB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article