Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

4e2qx45s

 

 

Les lecteurs sont nombreux à avoir réagi à notre article récent Allah Akbar! Mais ce n'est pas notre Dieu. Pas nécessairement par des commentaires dans la rubrique prévue pour ceux-ci, ni en disant qu'ils aiment l'article ( un simple clic suffit, pourtant, sur l'onglet adéquat ), mais par des courriels ( mot préférable à e mail ), des photos, etc.

Je me félicite de votre intérêt pour cet article ( et pour d'autres ), mais je voudrais préciser mes intentions à cet égard.

Il n'est pas dans la philosophie du Scrutateur de soulever les humeurs de quiconque contre quiconque, de vouloir susciter la haine raciale, ethnique ou religieuse contre quiconque.

Je désapprouve les stigmatisations contre les arabes, les noirs, les blancs européens ( car les arabes sont des blancs ), les békés aussi et blancs créoles ( of course! ), les musulmans en tant que tels.

Les images, ou les faits que nous portons ces jours-ci à votre connaisance, sont atroces, et doivent être condamnés, leurs auteurs tenus en respect, et dénoncés.

Mais ces gens sont des êtres humains, des personnes humaines.

Hélas! Partout où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie. Nous mêmes, de la civilisation occidentale, pétrie par le christianisme, nous en avons commis de belles.

Nos croisades n'ont pas été de tout repos. Du temps des guerres du Palatinat, en Europe, au 17ème siècle, des scènes aussi atroces que celles que montre la photo, ci-dessus, des chrétiens atrocement brûlés par des musulmans au Nigéria se sont produites.

Des gens qui se réclamaient du christianisme les ont perpétrés. Là ou, sans doute, nous nous différencions de l'Islam sur ce plan de la violence, c'est que celle-ci ne pouvait trouver de justification dans le corpus doctrinal du christianisme, alors, évidemment que c'est le contraire dans le corpus musulman. Assurément Jésus n'a jamais recommandé le violence envers autrui, même à l'égard des non chrétiens. Il n'a pas recommandé l'extermination des infidèles, ni promis le paradis aux assassins des non chrétiens.

Et, non seulement l'histoire du christianisme ne se borne pas aux croisades, ou à des injustices commises par des chrétiens, mais elle a aussi été à l'origine d'une transformation politique, culturelle, sociale, qui ont été dans le sens de la justice et de l'amour.

C'est ce qui n'est pas enseigné dans nos écoles aujourd'hui, mais, pourtant ce qui est. Et c'est un devoir pour chaque chrétien, mais aussi, plus simplement, pour tout homme juste et honnête de le dire, et pour le dire bien, de travailler et de s'instruire. C'est ce que tente de faire ce blog du Scrutateur, comme il peut, difficilement, dans un contexte peu favorable.

Jamais, au cours de son histoire le christianisme ne s'est abandonné totalement à la perversion de son message essentiel.

Par exemple, en plein moyen-âge, période injustement traitée, et qui fut moins mauvaise à bien des égards que la Renaissance, la période révolutionnaire, ou le 20ème siècle, le pape Innocent III, blâma en termes sans appel pour l'époque ( ou du moins pour l'idée que nous nous en faisons généralement aujourd'hui ) le sac de Constantinople au cours de la 4ème croisade ( il y en eut huit en tout ). Cette quatrième croisade ne put être financée que par la République de Venise, qui se souciait bien plus de profits à réaliser que de délivrer le tombeau du Christ.

Tant et si bien que ladite croisade fut détournée de sa destination initiale, et que les croisés pillèrent la grande capitale chrétienne de l'orient Constantinople. Ce fut le fameux sac de Contantinople qui se déroula en deux temps, en juillet 1203 et en avril 1204.

Le pape ( Innocent III ) eut beau excommunier, tempêter, condamner, ses efforts restèrent impuissants.

Sa condamnation véhémente demeure à l'honneur de la chrétienté : « Nous ne pouvons l'avouer sans douleur ni sans honte. Là où nous paraissions réaliser un profit, nous avons reculé et lesraisons d'allégresse se sont transformées en sujets d'angoisse. Comment fe­ra-t-on revenir l'Eglise grecque-à l'unité et comment obtiendra-t-on d'elle qu'elle soit dévouée au Siège apostolique après l'avoir affligée et persécuté ? Elle n'a vu chez les Latins que des exemples de perversité et des œuvres de ténèbres, en sorte qu'elle est en droit de les détester comme des chiens. Ceux-ci, qui n'auraient pas dû recher­cher leurs avantages propres, mais ceux du Christ, ont terni de sang chrétien les glaives qu'ils devaient tourner contre les infidèles. Ils n'ont épargné ni la religion, ni l'âge, ni le sexe. Ils ont commis pu­bliquement incestes, adultères et fornications, livré des mères de fa­mille, même des vierges vouées à Dieu, aux souillures de leurs soldats. Et il ne leur a pas suffi d'épuiser les trésors de l'Empire, de dépouiller les puissants et les petits. Ils ont voulu porter la main sur les trésors des églises et, ce qui est plus grave, sur leurs domaines. Ils ont arraché des autels les revê­tements d'argent, et les ont brisés en morceaux qu'ils se disputaient ; ils ont violé les sanctuaires, em­porté les croix et les reliques. ».

On me dira peut-être qu'il ne fallait pas organiser de croisades.

Ce serait aller bien vite en besogne. Car, si les croisades furent, parfois, détournées de leur objectifs initiaux, elles n'en relevaient pas moins de la légitime défense face à un Islam conquérant. Sans les croisades, nous serions tous aujourd'hui des musulmans, et madame Jacqueline Halimi, icône du féminisme idéologique français porterait le tchador. Rien n'est simple.

Ecrivant ce que je viens d'écrire, je ne propose aucune capitulation devant l'Islamisme conquérant qui nous menace présentement.

Bien au contraire.

Mais je prône l'honnêteté, l'intelligence historique, seules capables de nous permettre de nous défendre victorieusement contre un adversaire, qui pour être fanatique, et redoutable n'est pas le Diable pour autant. Je considère, d'ailleurs, que le plus redoutable pour nous est le risque de trahir notre propre foi, en nous modelant sur leur comportement ( ou celui que nous leur prêtons ). Le plus redoutable pour nous est notre paresse intellectuelle, notre tiédeur, quand ce n'est pas notre anti-christianisme virulent, notre snobisme qui nous pousse à être vu, par exemple à Paris, dans un théâtre où l'on bombarde l'image du Christ avec des excréments ( comme s'il s'agissait là d'une marque d'intelligence et d'ouverture d'esprit ), alors que la moindre critique exercée contre un Iman de banlieue est perçue comme une marque de racisme et d'intolérance chrétienne.

Je dis « non » à toute hostilité de type raciste ou xénophobe à l'encontre des « arabes », assimilés stupidement à l'Islam ( comme si nos compatriotes Libanais d'origine, et arabes, n'étaient pas des chrétiens, parfois remarquables ). Mais je dis qu'il faut être lucide et résister à la mentalité du politiquement et religieusement correct, qui risquent de livrer la civilisation chrétienne, ou du moins ce qui en reste, au fanatisme islamique.

Le christianisme se fonde sur le Discours de la montagne ( « heureux les doux, les miséricordieux...etc » ), mais il n'exclut pas le droit de légitime défense, comme le rappelle le Cathéchisme de l'Eglise catholique : «  La légitime défense des personnes et des sociétés n'est pas une exception à l'interdiction du meurtre de l'innocent que constitue l'homicide volontaire ». Et le Cathéchisme cite Saint-Thomas d'Aquin «  L'action de se défendre peut entraîner un double effet : l'un est la conservation de sa propre vie, l'autre la mort de l'agresseur. (…) L'un seulement est voulu; l'autre ne l'est pas ». ( Paragraphe 2263, page 463 de la première édition ).

Face à la montée des périls qui menacent notre société, il importe donc de se battre, avec intelligence et détermination.

Détermination ( et comme elle manque à tant d'entre nous, capables seulement de geindre, sans jamais courir de risques pour ce qu'on prétend aimer !), mais aussi intelligence.

Sans intelligence, nous adopterions à l'égard de ceux qui nous menacent la même disposition intérieure que celle que nous leur prêtons à notre encontre ( non sans raison ).

En admettant que nous les contenions, quelle triste victoire pour nous que celle par laquelle nous aurions intériorisé leurs propres système de valeurs.

 

Edouard Boulogne.

 

( I ) Un lecteur nous adresse ceci :

 

Bonjour Scrutateur,

Scrutez donc cet article ...

http://www.dreuz.info/2012/01/et-apres-ca-on-nous-reproche-d%E2%80%99etre-islamophobes

jeudi 26 janvier 2012

Et après ça on nous reproche d’être islamophobes

-



-

Michel Garroté – Or donc, nous importons du pétrole saoudien. C’est du pur business. Il n’y a donc là rien de contestable. Ce qui, en revanche, est contestable, c’est que les politiques et les médias ne condamnent jamais les violations des droits de la personne en terre dite d’islam, notamment les traitements abjects infligés, en Arabie saoudite, aux non-musulmans ; ou les discriminations anti-chrétiennes en Bosnie-Herzégovine.

-

Vingt-neuf chrétiens ont été arrêtés dans un pays musulman ami de la France, signale Daniel Hamiche qui précise : « Dans ce royaume de l’obscurantisme et des ténèbres islamiques, il n’est pas bon d’être chrétien. L’Assyrian International News Agency annonçait hier, que 29 chrétiens ont été arrêtés à Djeddah (Arabie Saoudite) alors qu’ils étaient rassemblés dans une maison privée pour célébrer un culte. Les interpelés ont eu droit à une fouille au corps complète – un seul gant de latex a été utilisé pour cette humiliante procédure. Ils ont été copieusement insultés, notamment par un officier supérieur de la police qui leur a dit ‘vous êtes des mécréants et des animaux’ » (Note de Michel Garroté – C’est sans doute pour cela qu’un seul et unique gant en latex a servi au touché rectal des 29 chrétiens ; et après ça, on nous reproche d’être islamophobes…).

-

« Tous ont été incarcérés à la prison Briman de Djeddah. Dans un message qu’ils ont réussi à faire passer à l’extérieur, les prisonniers implorent qu’on les aide, par la prière et la pression sur les gouvernements et les organisations de défense de droits des personnes, des droits systématiquement bafoués dans le royaume wahhabite ».

-

De son côté, la revue de presse LSB signale que les catholiques sont discriminés dans un autre pays musulman ami de la France, à savoir la Bosnie-Herzégovine : « Lors d’une visite au siège de l’Aide à l’Église en Détresse (AED), le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo (Bosnie), a expliqué que les catholiques sont systématiquement discriminés sur le marché du travail, dans les établissements d’enseignement et dans divers domaines de la vie sociale. Il a exigé que les catholiques soient traités de la même manière que le reste de la population en Bosnie-Herzégovine. Il estime que ces discriminations ont pour objectif de les inciter à quitter le pays ».

-

Sur le site de l'AED, on peut lire que les terrains et bâtiments de l’Église, qui avaient été confisqués du temps du communisme, n’ont pas été restitués, et les permis de construction pour des églises ont été retardés des années durant. Le cardinal, âgé de 66 ans, observe avec une certaine inquiétude l’islamisation croissante en Bosnie-Herzégovine. Grâce aux pétrodollars venus d’Arabie Saoudite, des centres musulmans et des mosquées sont édifiés grand nombre. Rien qu’à Sarajevo, au moins 70 nouvelles mosquées ont été construite au cours des dernières années. On compte déjà entre 3’000 et 5’000 wahhabites (sunnites radicaux) dans le pays. « Aucun membre du gouvernement n’a le courage de s’opposer à cette évolution », informe le cardinal Puljić, relayé par l’AED sur LSB.

-

Aux dernières nouvelles, les candidates et candidatsdéclarés et non déclarés, déprimés ou pas déprimésaux présidentielles françaises, ne se sentent pas concernés, par ces abjectes violations des droits fondamentaux des personnes. Ils et elles ne vont tout de même pas introduire « l’islamophobie » dans le débat présidentiel qui, soit dit en passant, reste le débat le plus lamentable, hypocrite et bouffon de l’histoire de la Ve République.

-

Michel Garroté

-

Pour soutenir les chrétiens en terre d’islam :

-

http://www.persecution.org/

-

http://www.aed-france.org/

 

 

( II ) D'un autre lecteur :

 

La vérité choque...... Mais c'est la vérité !!!
 
À l'heure où nous voyons en boucle sur toutes les chaînes de TV l'appel de l'Unicef concernant la famine dans la corne de
l’Afrique, je rappelle à tous que les pays de l'Afriqueconcernés sont majoritairement musulmans mais que tous ces frères sont enguerre fratricide et chassent

leurs frères, les laissent mourir de faim sans état d'âme.
Que font les pays voisins... musulmans de Surcroît ? RIEN, et le Croissant Rouge (équivalent de notre Croix-Rouge)...RIEN. Mais c'est à nous de donner...

Il manque 1 (et pas 2, ni 3) milliards d'euros...
Peut-être qu'au lieu de construire des hôtels de luxe, d'acheter des 4/4 ou defaire des patinoires dans le désert, il faudrait que les riches
de chaque Émirat ou autre pays ouvrent leur porte-monnaie au lieu de demander aux ouvriers des "méchants"pays occidentaux d'ouvrir le leur...

Et si chaque musulman d'Europe et d'ailleurs donnait un euro pourl'Afrique,

voilà un geste qui le conduirait certainement au Paradis ! Voilà desdécennies, si ce n’est plus, que ces pays sont dans la misèreet, régulièrement, on nous matraque avecdes images terribles de populations qui sont appelées àdisparaître !Femmes et enfants sont mis en avant afin de nous culpabiliser un peu plus, et ceci dans le but de nous soutirer de l’argent.
  
Des femmes musulmanes qui, avec leur croyance, font plein d’enfants alors qu’elles savent pertinemment qu’elles ne pourront les nourrir !!!

Peu d’hommes dans ces reportages… pourquoi, alors que ces géniteurs engrossent leur harem et des gamines à peine pubères, ne sont-ils pas conscients et responsables de leur folie ?
Deux mille ans de retard et une religion aveugle font de ces peuples des condamnés pour l’éternité. Croyez vous encore que c’est de notre faute et que nous devrions nous sentir responsables de tant de misères ?
Lorsque, dans un pays, il y a plus de balles de fusil que de grains de riz, nul ne saura jamais rien changer malgré toute la bonne volonté et tout l’argent du monde! C’est triste mais hélas bien réel !
  
Bonne journée à tous et MÉDITEZ Bien !

Ce n'est pas un message raciste, mais réaliste.

Pour ouvrir les yeux de ceux qui ne veulent pasvoir ou entendre....

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

INFIDELISTE 27/01/2012 20:20


http://www.youtube.com/watch?v=aGnC1PGYFs4&feature=youtu.be


Le bacharnement n'est pas prêt de s'arrêter - "Dieu est grand" - Ce sont des barbares contre des barbares, et des civils innocents -
"Dieu est grand" - Il faut savoir que quand bachar al assad tombera ce sera le massacre des chrétiens qui commencera - "Dieu est grand" - Espérons que Sarko sera toujours à son poste de marionnette pour accueillir ces chrétiens en France quand ils fuiront le moyen-orient -
  "Dieu est grand".