Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Désespérer est une sottise.

  ( Portrait stylisé, en métal, de Marc Decap, par Emile Isaac ).


Beaucoup de Guadeloupéens, de Martiniquais, après les "évènements" de février-Mars dernier semblaient désespérer de leurs îles.

Ils étaient les plus nombreux, mais l'ignoraient tant la subversion était bien organisée, et surtout bien relayées par les médias audio visuels, quasiment possédés par l'UGTG, sous le masque trompeur d'un pseudo "LKP", pseudo pourfendeur d'exploitations en tous genres.

Mais ces messieurs sont allés d'erreur en erreur, d'excès en excès, et ont fini par dévoiler leur hideux visage de haine recuite, et d'ambitions de forcenés macoutes. Le soutien même ( en Guadeloupe ) d'une minorité d'ecclésiastique, derrière le visage chafoin de leur porte parole, ne peut plus empêcher la vérité de surgir, de monter, avant d'éclater tout entière.

La Martinique qui est, à court terme, la plus menacée (les referendums auront lieu en janvier ) déjà se ressaisit.

La fédération socialiste, sous la pression de sa base, appelle à voter NON, à la rupture avec la France.

Le PPM, la parti d'Aimé Césaire, par la voix de son leader, le maire de Fort de france, M. Letchimy, appelle à voter NON, c'est-à-dire pour l'article 73.

Peu importe, les motivations de ce leader, peu sûr. Mais il est certain qu'il ne veut pas aller ouvertement à l'encontre de sa base. Il semble qu'il redoute également le sort réservé  à la Martinique, - et à lui-même - en cas de victoire de Lise, et surtout d'Alfred Marie-Jeanne, dictateur aux méthodes duvaliéristes, et à la triste figure.

Ce n'est qu'un début. Je l'ai dit et répété, les seules batailles perdues d'avance, sont celles que l'on n'a pas livrées.

Martiniquais, Guadeloupéens, debout! Doubout! ensemb! ensemb!

Marc Decap.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article