Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

PHO59795bb0-4bb4-11e3-a349-f1523d2c90e1-805x453.jpg

 

Le journal Minute se fend d'une Une provocatrice, à l'encontre de Christiane Taubira.

Je l'ai appris, cet après midi, par le courriel d'un ami. Mais je n'ai toujours pas lu à cette heure ( 18h10 ) l'article incriminé.
Sur le site du journal en question, il est écrit que « par suite de nombreuses attaques ennemis, Minute ne peut être actuellement accessible ». Il est proposé en revanche d'acheter ledit numéro, dans sa version informatique ( par Paypal ). Ce que je n''ai pas fait.

Je suis donc prudent dans ce bref billet. Mais, malheureusement la Une en question est inacceptable.

Comme je l'ai déjà exprimé, à plusieurs reprises, après l'idiotie d'une militante FN ( exclue immédiatement du parti de madame Le Pen ), la comparaison du déplorable ministre de la justice que nous subissons en France, à  un singe, est une sottise, un acte de crétinisme, sur le plan politique, et contraire à la philosophie de la vraie droite française, que je m'efforce de promouvoir sur le Scrutateur.

Si la rédaction de Minute a voulu faire parler de ce journal, par un coup médiatique, évidemment elle a réussi.

Mais du point de vue de la défense de la nation, c'est un mauvais coup.

Minute, sauf renseignements que je ne possède pas encore dans cette affaire, se range parmi ceux, trop nombreux, qui à droite comme à gauche, se soucient de la France comme d'une guigne.

La France est menacée grandement , dans son âme même par des agitateurs, qui ont depuis longtemps renoncé à la politique pour l'agitation, et ce que de Gaulle appelait la chienlit, déplorant la vaine et stérile agitation de ceux qui grouillent grenouillent et scribouillent, sans aucun souci du Bien Commun.

Evidemment, ce gouvernement aux abois, qui échoue sur tout, et est abandonné de plus en plus par son électorat lui-même, trouve en la provocation de ces petits messieurs de la soi-disant droite, une occasion rêvée de détourner l'attention des vrais problèmes.

Des hommes sans foi ni lois, trouvent grâce à Minute, l'occasion d'invoquer la morale ( pas eux et pas ça ), pour cacher leur nullité et leurs turpitudes.

Ainsi, l'on n'aurait plus le droit, si l'on en croit M. Valls, de critiquer la politique de la Taubira, sans être rangé parmi les pires « racistes » et les supposés « fascistes ». Déjà un journal aussi remarquable, d'opposition, comme Valeurs Actuelles est soupçonnés de ne différer en rien de Minute ou de madame Leclère.

Les niais qui mordraient à cet hameçon dérisoire, se feraient les complices d'un étranglement de la liberté de la presse, et de la liberté d'opinion.

Tous ces scribouillards contribuent à la démoralisation de leur pays, en instillant suavement dans nos consciences, le soupçon de racisme, partout : racisme anti-noir, anti-maghrébin, anti-blanc, même là où il est inexistant.

A la lutte des classes, qui déchirait, naguère, le tissu national au profit de l'ambition totalitaire du parti communiste, se substitue la « guerre des races ». Et ce sont souvent les mêmes, ou leurs fils spirituels qui sont à la manoeuvre.

Rien ne saurait être plus dangereux pour tous.

Lecteurs du Scrutateur, gardez votre sang-froid. L'heure est plus que jamais au calme des forts, et à la réflexion.

Rappelons-nous cette phrase de l'écrivain Rivarol, qui ne fut pas précisément un homme de gauche : « Malheur à ceux qui soulèvent la lie d'une nation".

 

Edouard Boulogne.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'apologie de la bêtise? 16/11/2013 21:54


je me souviens d'une émission de stéphane collaro intitulée" les bèbètes show" il y a de cela 20 ans déjà,ou les politiques passaient à la moulinette de la dérision dans un éclat de rire
unanime . l'élite était animalisée  et identifiée à des animaux qui n'étaient pas de simple compagnie.


Exemple et pour ne citer que ceux là, françois Mitterrand était la grenouille verte de l'écosystème,georges marchais un porc rose et jacques chirac un vautour au bec acéré...


pourtant je n'ai entendu aucune plainte de ces trois là contre l'utilitaion ridiculisée de leur image. pas une plainte non plus de n.sarkosy quand on le traitait de" nabot" "nain de jardin" ou
simplement "menteur".


alors comment ce fait -il que l'évènement taubira suscite un tel engouement au point que les médias se relaient pour en faire l'apologie de la bêtise?


comment expliquer que l'information,la vraie, celle qui relève de l'objectivité et qui suscite le débat intelligent ,est déniée, ou tout simplement occultée et passée sous silence ?


l'évènementiel de la bêtise profite à qui? à ceux qui l'utilise comme une arme(impuissante)contre un état socialiste de plus en plus totalitaire ? ou aux bloggers décervelés du
net incapable de débattre de faits de sociétés qui les concernent, ne sachant même pas qui représente au mieux leur intérêts vitaux, dans un monde en marche ou le
plus faible sera éliminé?


après leclère, minute en mal de renaissance a touvé "l'astuce"publicitaire, pour faire acheter un journal en mal de vente.


si le racisme est un délit tel que la rappellé jean marc hérault, le délit est aussi applicable à tous.Pas un jour ne passe ou la france et les français sont insultés par des venus d'ailleurs à
charge, sous le silence des médias...il y en aurait beaucoup à dire preuve à l'appui.


imposer le mariage homosexuel à une population de tradition chrétienne est un acte d'agression et de provocation.La démocratie la vraie ,aurait dû faire passer cette loi par le
vote populaire dans le respect de la sensibilité de chacun.


cette dame a détruit l'intitution du mariage,détruit l'institution de l'univers carcéral en réformant le statut des détenus vers plus de liberté quitte à rendre la société plus
insécuritaire.les français s'en souviennet et réagissent hélas aussi par le racisme.


aujourd'hui ce gouvernement sourd en paye le prix,la quenelle d'hier , la révolte d'aujourd'hui, et peut-être une révolution qui va remettre les horloges à l'eure du 21 ème siècle.


pour ma part je préfère encore la révolution à la guerre civile . la guerre civile divise et oppose les citoyens dans le soupçon genéral,en cela elle est destructrice et
porteuse de haine affirmée mais une révolution est organisée autour d'un même objectif a atteindre, elle est cohérente et constructive d'avenir.   


 


 


 


 

Dissident 14/11/2013 12:55


Félix Eboué a-t-il balancé pour se précipiter dans les bras de de Gaulle, au secours de la France alors en danger ? Non, au contraire, aussi sa mémoire est à jamais honorée, quand celle
de Taubira sera à jamais maudite.

castets 13/11/2013 18:15


Bonjour Mr Boulogne,

Je réagi vivement en anti-raciste à ces attaques ou réactions, sans fondements pour moi, surtout à l'adresse des seuls Français, car le racisme et j'ai eu l'occasion de  le voir se
manifester, souvent violemment,  sous divers cieux qui m'ont accueillis pour des périodes suffisamment longues pour en tirer quelques enseignements. On est tous le raciste ou l'esclave de
quelqu'un, et ce, quel que soit sa condition sociale ou la couleur de sa peau qui n'a vraiment rien à voir dans ce domaine !
 Pour qui sort de son pré carré, quand on voit la gamme de couleurs et d'origines diverses qui se manifestent dans l'hexagone, il est bien difficile de taxer le Français de racisme, car le
racisme existe partout entre humains depuis la nuit des temps !
Parler de racisme est mal perçu par les autochtones, mais parler de chauvinisme passe bien mieux pour le Français moyen et reflète au moins la réalité historique, tant locale que nationale.
Problèmes de rapports humains (inhumains) entre familles, clans, villages, contrées, religions, patois, langues d'Oc, d'Oy ont émaillés notre histoire et faits nombres de morts par le feu ou par
l'épée, c'est hélas notre passé et rien ne pourra le changer .
L'étranger chez nous habitait souvent sur l'autre versant ou au coin du bois, et qui peut affirmer sans rougir que ce chauvinisme n'existe que dans l'Hexagone. L'habiller sous le terme de
racisme, permet de le monter en épingle et de raviver les horreurs de l'Histoire pour faire dresser les poils des plus endurcis ou les culpabiliser sur ce sentiment : chauvin = Français .
Connaître l'autre, l'étranger, est essentiel pour faire disparaître cette aversion animale, mais dans les rapports humains l'effort doit être symétrique et consenti de bonne grâce pour atteindre
un idéal commun. Si chacun se retranche dans ses murs, sa case, sa coutume, sa religion, son égoïsme, ses avantages, sans partager les efforts entraîne inexorablement haine, injustice et rejet,
et la crise actuelle n'est pas faite pour apaiser les tensions, sans compter les efforts immodérés de division par nos Politiques, pour mieux régner !
Donc, si notre racisme est puant à ce point, pourquoi tant et tant de migrants de toutes origines supportent ces turpitudes ... Pour la Patrie ou pour la gamelle ?

Ci-après, une histoire connue mais toujours d'actualité !
Quand je suis né, j'étais noir.
Quand j'ai grandi, j'étais noir.
Quand j'ai peur, je suis noir.
Quand je vais au soleil, je suis noir.
Quand je suis malade, je suis noir.
Tandis que toi 'homme blanc',
quand tu es né, tu étais rose,
quand tu a s grandi, tu est devenu blanc,
quand tu vas au soleil, tu deviens rouge,
quand tu as froid, tu deviens bleu,
quand tu as peur, tu deviens vert,
quand tu es malade, tu deviens jaune,
et après ça tu as le toupet de m'appeler 'homme de couleur' ?

 Il manque juste une couleur, observée par un blanc chez les Africains..." Le gris, manifestation de la peur".
-Pour conclure et à titre humoristique pour notre amie indépendantiste de souche Guyanaise : chez les noirs, il y a toujours un blanc qui sommeille... " Le blanc de l’œil " !
Bonne soirée à tous,
Cjj