Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Jacques-Ellul.jpg

 

De 1950 à 1970, tous les étudiants en droit de France connaissaient le professeur Jacques Ellul. Il était notamment l'auteur d'une monumentale Histoire des institutions en quatre volumes ( P-U-F. Collection Thémis ). Un par année de licence qui s'obtenait alors en quatre ans.

Mais Jacques Ellul n'était pas qu'un professeur peu ordinaire. Il était aussi bien autre chose comme l'indique la présentation du texte ci-dessous. Lequel texte devrait être plus particulièrement médité par les esprits « supérieurs », qui, pour l'explication des phénomènes sociaux et politiques, par exemple les difficultés d'intégration de certaines catégories d'immigrés, et eux principalement, font l'impasse sur les aspects religieux du problème, se contentant d'évoquer le « sociétal », mot très à la mode, dont ses utilisateurs se rengorgent sans pouvoir toujours en donner une définition rigoureuse, mais qui sonne, sonne, sonne...assez creux, à vrai dire, et fêlé.

 

LS.

Jacques Ellul : Non a l’intronisation de l’islam en France (1989)

Article paru dans l’hebdomadaire Réforme le 15 juillet 1989. Jacques Ellul, juriste, historien, théologien, sociologue, est décédé en 1994. De son vivant, il a publié plus de 600 articles et 48 livres, traduits dans une douzaine de langues, dont plus de la moitié en anglais. De 1953 à 1970 il fut un membre du Conseil National de l’Eglise Protestante Réformée de France. Professeur d’Histoire et de Sociologie des Institutions, à l’Université de Bordeaux, son oeuvre inclut des études sur les institutions médiévales d’Europe, l’effet de la technologie moderne sur la société contemporaine, ainsi que la théologie morale. Jacques Ellul fut reconnu par des cercles académiques américains comme l’un des plus importants penseurs contemporains. 

2012-04-23-Jihad-S.jpg


Non à l’intronisation de l’Islam en France

Ce n’est pas une marque d’intolérance religieuse: je dirais « oui », aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme…, mais l’islam, c’est autre chose. L’islam est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

Je sais qu’aussitôt on me répondra : « Le christianisme aussi ! »

Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc. Eh bien il y a une différence radicale.

Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.

Le djihad est la première obligation du croyant musulman. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique.

Je sais que l’on objectera : « Mais ce ne sont que les ‘intégristes’ qui veulent cette guerre. »

Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les « intégristes », c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants musulmans modérés, sur les mystiques, etc.

Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de « certains musulmans » à l’intégrisme islamique est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation.

L’intégrisme islamique en Iran, en Syrie, au Soudan, en Arabie Saoudite, maintenant en Algérie estil une réaction à une crise d’identité?

Non, l’intégrisme islamique est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins « tièdes ».

Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe de l’islam est un phénomène mondial. Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra « intégrer » des musulmans pacifiques et non conquérants. Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’Etat ne peut être laïque et la société sécularisée: c’est impensable pour l’islam.

Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin.

Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix.

Puis une sorte d’acclimatation religieuse: on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique. Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique — et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir à l’islam.

Nous commençons à assister à ce processus en France (les autres pays européens se défendent mieux). Mais c’est du rêve éveillé que de présenter un programme de fédération islamique en France, pour mieux intégrer les musulmans. Ce sera au contraire le début de l’intégration des Français dans l’islam.

La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant: la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle — terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays.

Jacques Ellul 

http://www.lescrutateur.com/pages/le-texte-du-jour-la-nature-de-l-islam-7219907.html 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yadlajwa 18/08/2012 19:45


Dormez braves gens, l’islam avance : des musulmans réclament un État islamique autonome à Oslo


18 août 2012 | Classé dans: Eurabia,Europe,Géopolitique,Islam
| Posté par: Jean-Patrick Grumberg




Mosquée de la Mission islamique mondiale, Grønland, Oslo



Un groupe de musulmans norvégiens menace d’une attaque terroriste s’ils n’obtiennent pas l’Etat islamique qu’ils réclament sur une partie d’Oslo qui ressemble à Saint Denis en banlieue
parisienne.


Ils ont écrit la lettre suivante à des politiciens et des médias norvégiens :



Nous ne voulons pas faire partie de la société norvégienne. Nous croyons qu’il n’est pas nécessaire de quitter la Norvège, où nous sommes nés et avons grandi. Et la terre d’Allah appartient à
tout le monde. Nous vous ordonnons à nous remettre le quartier de Grønland (l’équivalent de la goutte d’or, mais à Oslo), nous pouvons le gouverner totalement, avec nos propres ministres, les
gardes-frontières, police et système judiciaire régis par la charia et d’interdire tout le vice que vous représentez et qui est contraire aux lois d’Allah.



L’Agence de sécurité de la police a ouvert une enquête, a déclaré Siv Alsen, du service des communications de l’Agence, à VG Nett. (1)


Vous pensez que ça n’arrive qu’aux autres ? Regardez de plus près : Mireille Valette a enquêté pour le site suisse les observateurs.ch (2) sur la mosquée « intégrée »
et « tolérante » d’Annemasse, en France. Elle arrive à la conclusion inquiétante que les musulmans « intégrés » brillent surtout pour le :



Refus de discours clair sur les préceptes enseignés, refus de condamner quel que groupe radical que ce soit : les mosquées de la tolérance… inquiètent aussi.



Interrogé par la journaliste sur sa position au sujet du niqab, tout ce qu’elle obtiendra fait froid dans le dos :



Personnellement, je suis opposé au port du niqab, répond Hamid Zeddoug, mais l’une des quatre écoles de l’islam sunnite l’autorise. Je ne peux moi l’interdire. Et l’interdire, c’est une
atteinte à la liberté. Nous tentons d’amener les gens à l’islam du juste milieu. Laissez les musulmans dompter leurs extrémistes !



Mais le plus effrayant est sans doute cette remarque fait par Adelaziz Benjelloun, l’ex-président du centre, au sujet du terrorisme :



Ce sont les Etats-Unis qui ont fabriqué les extrémistes ! Ce sont eux qui ont fabriqué Ben Laden. Mourir en tuant, ce sont les Américains qui l’on créé.



Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :


© Jean-Patrick Grumberg et source citée pour www.Dreuz.info


(1) http://www.republiquedebananes.com/en-manchette/norvege-des-musulmans-reclament-un-etat-islamique-autonome-a-oslo.html


(2) http://www.lesobservateurs.ch/culture/mosquee-dannemasse-des-musulmans-integres-peuvent-ils-se-distancier-des-musulmans-extremistes

CH.FFRENH 16/08/2012 14:46


C'est pas avec Hollande et sa bande de nuls, que nous verrons cela!


Au contraire, ils en ont un grand besoin pour les élire!