Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un lecteur m'envoie ce lien, accompagné de son commentaire. LS.

blog--Hollande-Trierweiler_les-Bidochon.jpg

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140112.OBS2084/valerie-trierweiler-est-a-l-hopital.html?cm_mmc=EMV-_-NO-_-20140112_NLNOACTU17H-_-valerie-trierweiler-est-a-l-hopital#xtor=EPR-3-%5BActu17h%5D-20140112

 

Moi, président de la République, je serai Bidochon l'étalon en personne.

 

Car chacun sait que Monsieur P'tites-Bagues s'est toujours fait remarquer par ses "p'tites saillies" 

 

Il y en a une qui ne trouve plus les p'tites blagues si drôles. Certes, elle s'en est enivrée. Aujourd'hui, elle est KO-spitalisée. Et qui va encore creuser le déficit de la sécu avec ses conneries ?

 

Bidochon l'étalon, bien sûr.

 

Du podium à l'ambulance, tel est le destin que Bidochon l'étalon a réservé à "la femme de sa vie", et c'est aussi le sort qu'il réserve à chaque Français : la déclaration d'amour, puis la trahison et l'ambulance. Pour la France, ce serait même le corbillard.

 

Du coup, la pauvre Trierweiler ne tweete plus du tout : la première dame en est toute retournée. Le miroir est insupportable, et la dame se voit retourner au macadam.

 

Quant à notre fougueux président, après avoir fait la promotion du mariage gay, il s'est mis à la relation Gayet : comme quoi tout est écrit, dans l'histoire.

 

Et on n'a pas fini d'en apprendre : la presse présumée fait état d'une relation "supposée", tandis que celui qui a imposé sa vie privée aux Français - en leur assénant (ainsi qu'au budget de l'État) une sans-papiers du nom de Trierweiler - réclame le secret sur sa vie privée au moment où ses socialos ont ouvert les vannes de l'espionnage familial et domestique au nom d'une loi de Programmation militaire. C'est vrai qu'il y a longtemps que les socialos ont déclaré la guerre aux Français, mais là il y a de quoi s'étonner. Sans compter que le nid d'amour de la rue du Cirque (future rue Hollande ), pourrait faire apparaître des horreurs telles qu'après le mariage pour tous, il faudrait que nos socialos votent l'honneur pour tous...

 

Comme dirait l'oncle Eusèbe : de même que l'envie des grands est encore plus envieuse, l'orgueil des ploucs est encore plus orgueilleux que l'orgueil : c'est la vanité, son superlatif absolu.

 

Moi, président de la République, je vous ferai le coup de Bidochon l'étalon : vous serez pliés de rire mais vous aurez honte de votre pays comme jamais personne dans l'histoire de France. 

 

La suite, elle aussi est écrite : non seulement Bidochon l'étalon ne démissionnera pas, mais Valls et le Conseil d'État prendront toutes les mesures pour que Dieudonné n'en fasse pas un spectacle. La vie dissolue de François Hollande signera peut-être l'arrêt de mort des libertés publiques en France, car les socialos s'accrochent au pédalo. Forcément...

 

Allez ! la légion d'Honneur pour tous les Bidochon qui ont installé le plus Bidochon d'entre eux sur le trône de la République où il se laisse aller sans la moindre retenue.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 13/01/2014 17:05


  Au cours d'un entretien accordé autrefois à  J. Chancel,  dans une émission intitulé "Figures", G. Thibon disait :" il n'y a pas ici-bas de communion horizontale. Tout échange
implique une ascension ou une chute."  L'égalité peut - elle trouver une signification et une justification hors de toute orientation vers le sacré et le transcendant ?

Jean RIdebonqueur 13/01/2014 15:07


Il paraît que Dominique Strauss-Kahn est jamoux qu'on ne parle plus de lui.