Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1654483_3_60b5_le-premier-ministre-kenyan-raila-amolo-oding.jpg

 

Elie Domota de Samarie est souvent considéré, malgré sa particule, comme la terreur des INJUSTES. Et comme tel il est volontiers pris pour modèle dans certaines parties du monde. On se souvient que le petit facteur de Neuilly, Olivier Besancenot, en avait fait son idole et rêvé d'importer dans l'hexagone le célèbre abatage des pwofitans de Guadeloupe, en 2009.

Puis il a été consulté ( car c'est un consultant redouté des méchants, Jack Gillot, Victorin Lurel, et même le monstre du Medef, le féroce Willy Angèle sont payés pour le savoir ) en Martinique, en Nouvelle Calédonie, à Mayotte, à la Réunion. On dit que lui, ou certains de ses lieutenants se rendent souvent aux USA, ou au Vénézuela ( où pourtant nulle injustice ne trouble un ciel sans nuage, si l'on en croit Chavez ) sans qu'on sache exactement ce qu'ils y font, et avec quels fonds.

Pourquoi Elie ne se rendrait-il pas au Kenya où si nous en croyons le journal Le Monde ( le journal de référence. Tout le monde sait ça ), il se passe des choses bizarres.

Beaucoup de Guadeloupéens ( parmi les méchants ) sont prêts à se cotiser pour l'aider à s'y rendre.

Car il paraît que dans ce pays d'Afrique, il est beaucoup plus facile d'entrer, que de sortir, quand on y vient pour contester.

Allez! Elie. Allez! Allez ti mâle!.

 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/03/08/le-gouvernement-kenyan-licencie-25-000-infirmieres-en-greve_1654482_3212.html#xtor=RSS-3208

 

Le gouvernement kényan licencie 25 000 infirmières en grève

LEMONDE.FR avec AFP | 08.03.12 | 16h34



Le premier ministre kényan, Raila Amolo Odinga.

Le premier ministre kényan, Raila Amolo Odinga.AFP/GEORGES GOBET.

Le gouvernement kényan a annoncé, jeudi 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, le licenciement de vingt-cinq infirmières du secteur public qui étaient en grève depuis une semaine pour exiger une revalorisation de leurs conditions salariales.

"La décision de licencier les vingt-cinq mille infirmières a été prise car le gouvernement ne pouvait pas rester plus longtemps les bras croisés à voir les Kényans souffrir dans les hôpitaux sans recevoir d'aide médicale, parce que les infirmières et d'autres catégories du personnel sont en grève", a justifié devant la presse le porte-parole du gouvernement, Alfred Mutua. "A l'heure où nous parlons, les noms des vingt-cinq mille infirmières en grève ont été retirés de la liste des fonctionnaires. Elles ne sont plus employées par le gouvernement", a-t-il ajouté.

Les infirmières observaient une grève depuis jeudi dernier. Elles accusent le gouvernement de ne pas avoir appliqué des revalorisations salariales promises. La grève a eu des conséquences très lourdes sur le fonctionnement des hôpitaux du secteur public, parfois obligés de renvoyer des patients chez eux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candide 09/03/2012 16:07


Un pays indépendant regorgeant d'or, de calcaire, carbonate de sodium, fluorine, barite de sel, rubis, grenat, énergie hydraulique, faune et flore...


Une semaine de grève de fonctionnaires et pan ! Circulez !


Pas de 44 jours de sursis.


Pas de droit commun institutionnel Français.


Pas de lkp pour faire pleurer hypocritement la France bobo.


Pas de carnaval jégoiste ni d'enfumage penchardiste.


Et pas de békés non plus, ni de 40% ...


---


La presse africaine fait suivre l'info


"Le gouvernement kényan, qui avait sommé les infirmiers et infirmières de reprendre le travail sous peine de révocation, a annoncé jeudi avoir mis sa menace à exécution et avoir rayé des
registres de la fonction publique 25.000 d'entre eux n'ayant pas regagné leur poste."


"Le gouvernement a appelé les personnels de santé diplômés, sans emploi ou à la retraite, à postuler immédiatement pour remplacer les postes désormais vacants, précisant que le processus de
recrutement serait accéléré."


"La grève a eu des conséquences très lourdes sur le fonctionnement des hôpitaux du secteur public, parfois obligés de renvoyer des patients chez eux. La presse kényane a fait état de plusieurs
décès, faute de soins en raison de la grève."


http://www.elwatan.com/une/le-gouvernement-kenyan-licencie-25-000-infirmieres-en-greve-08-03-2012-162056_108.php
http://www.burkinapmepmi.com/spip.php?article7903

http://seneweb.com/news/Insolite/le-gouvernement-kenyan-licencie-25-000-infirmieres-en-greve_n_61092.html

http://www.starafrica.com/fr/actualites/detail-news/view/kenya-plusieurs-centaines-dinfirmieres-221925.html