Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Contrairement aux apparences, M. Mélenchon ne sort pas d'un tête à tête avec Pierre Delanoë, mais d'un choc frontal avec Marine Le Pen
<strong>Battu.</strong> Il est venu, il a vu, il n'a pas vaincu. Jean-Luc Mélenchon, le leader du Front de gauche, a été largement devancé par Marine Le Pen dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais au premier tour des législatives ce dimanche. Le candidat a annoncé sans attendre sa défaite à ses supporters rassemblés sur une place de marché à Hénin-Beaumont. Sous la pluie, l'homme à la cravate rouge avait le visage grave et a tué le suspens qui existait encore pour la deuxième place. «Je crains que vous ne soyez un peu déçus», a-t-il commencé dans un silence de plomb. Des sympathisants ont laissé éclater leur tristesse ou leur colère devant cette défaite au goût amer. Avec 21,5 %, il est devancé par le candidat du PS Philippe Kemel (23,5 %), et loin derrière Marine Le Pen (42,3 %). Mélenchon s'est surestimé une fois de trop.

Comme dirait l'oncle Eusèbe : à vouloir trop prouver, on prouve seulement qu'en certaines circonstances on ne devrait jamais faire le malin.
Et, comme dirait l'oncle Jean : le corbeau jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tartempion 12/06/2012 16:10


Entre Valérie Trierweiler et Ségolène Royal c’est la guerre des cheffes


12 juin 2012 | Classé dans: DETENTE,Détente,Election 2012,Europe,Géopolitique,Politique Française | Posté par: Michel Garroté


-





-


Michel Garroté – Ce mardi midi, Lady Trierweiler publie un tweet qui prend le contre-pied de la position de son compagnon Flâneby Hollande. A quel
propos ? Voici les faits. Avec 32,03% des voix obtenues au premier tour, Ségolène Royal affronte dimanche Olivier Falorni (exclu du PS) avec 28,91% des voix obtenues au premier tour, dans la
circonscription de Charente-Maritime, soit La Rochelle et l’Ile de Ré. Flâneby Hollande soutient Ségolène Royal. Qui elle précise : « François Hollande a dit très clairement que j’étais
l’unique candidate qui pouvait se prévaloir de son soutien et représenter la majorité présidentielle, mais surtout il a fait savoir, ainsi que son Premier ministre, qu’on ne pouvait pas se
maintenir en candidat dissident surtout en recevant le soutien de l’UMP et des voix sarkozystes.


Sauf que ce mardi midi, Lady Trierweiler publie ce message sur Twitter : « Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des
rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé ». Un tweet qu’elle confirme quelques minutes plus tard à une agence de presse.


Michel Garroté


Rédacteur en chef


Reproduction autorisée avec mention de ce blog