Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Eric E.G. NOGARD

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France – MARTINIQUE

Tél. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

                                                                                     Amie du Canada

   Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg     ( Eric Nogard )                                                   

Fort-de-France, le 10 Septembre 2011

 

Si Adam nous avouait son Péché.

=====

 

Une chose est certaine, jamais Adam ne nous a fait la moindre confidence sur son Péché : on l’en a empêché.

 

De même il y a des instants où l’on se demande (est-ce pécher que de se le demander) si l’Amour qu’a fait Adam à Eve qui d’ailleurs le lui a bien rendu, serait la vraie substance de notre Péché Originel, comme ont voulu nous le faire comprendre dans leurs allégories, nos catéchismes du bon vieux temps.

 

Et voilà qu’il nous est difficile de réprimer notre incoercible envie de nous dire à nous-mêmes :

 

Idée Originale et combien Saugrenue

De faire de l’Amour une Tare Originelle.

 

Car tout bien pesé, notre Grand Péché de Toujours, ne serait-il pas notre fond belliqueux, exacerbé par la convoitise, par la haine sans raison et par la jalousie.

 

Pourquoi Caïn a-t-il tué son frère Abel.

Pourquoi la Guère de Troie a-t-elle eu lieu.

Pourquoi la Saint Barthélemy, selon l’Edit de quel Dieu.

Quel mobile avait Bismark…

 

De l’Amour ou de la Haine, qu’est-ce qui prévaut trop généralement dans cette Île pas plus grande que le creux de la main.

 

Qu’est-ce qui prévaut, sans faire broncher ni la « Négritude » ni « Tous Créole », ni les Pontifes du « Donnant-Donnant » et du « Gagnant-Gagnant », au point que soit commandité ce Monument, cet « Homme droit debout », brandissant un poing fermé et chargé de menace que nous présente « France-Antilles » Martinique dans son Edition du 06 Septembre 2011, n° 13403 page 16.

 

FA13403-Un-Poing-lev----Dillon.jpg

 


Qu’avons-nous à Combattre. Qu’avons-nous à Conquérir. Qu’avons-nous à Venger, pouvons-nous seulement nous en faire l’aveu.

 

Et pour notre Combat, et pour notre Conquête, et pour notre Vengeance, au lieu d’un poing que brandit la haine en menace de Guerre – une guerre pour quel profit ou pour quelle victoire – n’aurions-nous pas été mieux inspirés d’ouvrir cette main pour un lâcher de Colombe ou pour l’offre d’un brin d’olivier en signe de Concorde.

 

Quels vieux Godillots éculés que cette idée selon laquelle l’Esclavage serait encore coupable de quoi que ce soit en Martinique, ou alors, qu’en Martinique les Uns tromperaient les Autres.

 

Bien minables intellectuels ceux-là qui se mettraient de tels Scapulaires autour du Cou.

 

L’esclavage est un prétexte du temps des Dinosaures et, en Martinique où nul n’est à plus de trente minutes de l’Ecole, seuls les Mauvais Perdants prétendent avoir été trompés.

 

Négritos et Tous Créoles, nul n’est si bête que ça, que ce soit dans le « donnant-donnant », que ce soit dans le « gagnant-gagnant » de notre Modèle Notoire Es-Probité.

 

Disons que celui qui gagne explose de vantardise et que, celui qui perd sait jurer sur la Madone qu’il a été volé.

 

 

En tout cas, Congratulations à Claude CAUQUIL pour sa Statue Monumentale

qui aujourd’hui se dresse, « droit debout » sur ses huit mètres au Stade Sportif de Dillon, en Martinique, en Mer des Caraïbes :

 

Aucune Œuvre ne pourrait mieux symboliser la Martinique telle qu’elle est devenue :

 

·        Une Martinique polychrome dont les couleurs sont de plus en plus en contiguïté, faute d’espace.

 

·        Une Martinique polychrome dont les couleurs sont de moins en moins en continuité, faute de tolérance.

 

·        Un Poing dressé comme une provocation plutôt qu’en manière d’accueil… c’est bon pour le Tourisme.

 

·        Un Poing Camouflé sous un Gant, comme une conscience qui se voile, tant elle aurait à cacher.

 

·        Un Regard qui se baisse, faute d’une Cagoule qui mette à l’abri de la vue son mal à regarder l’autre en face et dans le blanc des yeux.

 

·        Une Bouche plus close que fermée à l’Emeri : Omerta ? Mano Négra ? Camorra ? Négritude ? Tous Créoles ? Grands Maîtres du « Donnant-Donnant » ? Grands Prêtres du « Gagnant-Gagnant » ?

 

 

Bref, une Œuvre Réaliste : Un Phallus du Moloch de Carthage, peinturluré en parodie d’Arlequin, rejeté du Mexique, désavoué de partout et que voilà devenu le Symbole à Prix d’Or de la Dignité Martiniquaise… Fi !

 

 

L’Amour n’est certainement pas le Péché d’Adam,

Cette Œuvre de Claude CAUQUIL n’est pas à notre image.

D’ailleurs, n’est-il pas douteux qu’elle Concerne la Martinique.

 

Éric E.G. NOGARD

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article