Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une stratégie politico dramatique pour provoquer un « oui » au premier référendum de Janvier 2010.


par  Christian Martin.

Ch-Martin.jpg



De façon simple et directe disons d’ores et déjà à tous ces manipulateurs indépendantistes qu’ils ne sont point les porte-paroles de la majorité.

 

Merci aux internautes de ne pas se laisser influencer par des manipulations haineuses.

Sur l’écran, en arrière de Gesner Mence, j'ai vu la photo du CHE. En 1959 les communistes faisaient l’apologie de la révolution cubaine. Actuellement encore, l’extrême gauche de Guadeloupe et de Martinique tente de prendre le pouvoir avec comme ingrédients permanents l'esclavage et la haine du blanc afin de soulever le peuple. Toutefois remettons les choses dans le vrai contexte, l'Algérie en 59 n'était pas encore indépendante, elle l'a été en 62 et je n'ai pas souvenance de l'arrivée massive de + de 5000 personnes (des pieds-noirs) à la Martinique.

Et je cite’ le contexte Algérien pour remettre les pendules à l’heure: http://www.operavenir.com/cours/docs/fiche_1.doc;

1956   La Tunisie et le Maroc deviennent indépendants et servent de bases arrières aux révoltés algériens (les FELLAGA)

*1958: Les français d’Algérie manifestent pour le retour de De GAULLE au pouvoir

*1959  De Gaulle parle d’autodétermination puis d’indépendance, les Pieds Noirs se sentent trahis

<!--[if !supportLists]-->1960    <!--[endif]-->l’armée a quasiment gagné la guerre militairement, mais de Gaulle veut décoloniser

<!--[if !supportLists]-->1961    <!--[endif]-->les Pieds Noirs se radicalisent : PUTSCH d’une partie d l’armée à leurs côtés

Fondation d’un mouvement terroriste l’OAS (Organisation de l’Armée secrète), attentats contre les algériens, mais aussi contre les français modérés

<!--[if !supportLists]-->1962    <!--[endif]-->Accords Evian : fin des combats après référendum en France et en Algérie, indépendance

Le 03 juillet : les français d’Algérie rentrent en masse (800.000 en quelques mois, problème de rapatriement)

Au total : les Français ont envoyé jusqu’à 500.000 hommes en Algérie

25.000 morts , plus  d’1 million et demi d’Algériens tués pendant cette guerre.

Les auxiliaires musulmans des français, les HARKIS, sont la plupart du temps abandonnés à la vengeance du FLN

Et je cite aussi en bref les faits de déc 59 tel que rapporté objectivement par; http://madjoumbev2.free.fr/page4%20dec59.html;« La foule s'en prend alors à l'hôtel de l'Europe, où se réunissent les rares Pieds-noirs du Maroc et de Tunisie. L'étincelle a été allumée, le feu a pris. A la tombée de la nuit, la savane est un champ d'affrontements entre policiers martiniquais et promeneurs, rejoints par de nombreux jeunes. Le lendemain les C.R.S. en patrouille sont pris à partie dans les rues de la ville. Fort-de-France vit une nuit d'affrontements Face à face, plusieurs dizaines de jeunes des quartiers populaires et les policiers locaux, renforcés par gendarmes. Les commissariats de Pont Démosthène et de la levée sont incendiés. Le calme revient à l'aube, mais deux jeunes de 16 et 21 ans, Marajo et Rosile, tombent sous les balles des policiers de corps urbain. Mardi 22, les autorités, jusque là discrètes, réagissent. Mais les appels au calme lancés par l'évêque, Mr Varin de la Brunelière, le premier adjoint au maire de la ville, le Dr. Pierre Aliker, et le conseiller général du canton, le Dr. Camille Petit, restent sans effet. Le Parti communiste tient un meeting le soir au Morne Pichevin. Il y dénonce "la passivité" de la municipalité. L'effervescence redouble d'intensité dans la nuit du mardi 22. A la spontanéité des manifestants succède une relative organisation. Des cocktails molotov sont lancés contre des édifices publics, les forces de l'ordre sont harcelées par de petits groupes mobiles. Un troisième jeune homme, Betzi, 20 ans, est tué au pied des 44 marches menant au morne Pichevin. La journée de mercredi 23 sera électrique. Une dizaine de personnes sont arrêtées. Les C.R.S. et les gendarmes quadrillent le centre-ville et tirent en l'air des coups de semonce, comme pour intimider. Les commerçants baissent leurs rideaux. Jeudi 24 au matin, le Conseil général se réunit en session extraordinaire. Une motion présentée par le groupe communiste est adoptée à l'unanimité des 33 élus présents. Si aucun autre incident n'est à déplorer, le Noël 1959 s'annonce triste à Fort-de-France. Les émeutiers ont prouvé que l'ordre établi peut vaciller. Du coup, le gouvernement va prendre des mesures pour éviter une nouvelle explosion de violence. »

Je voudrais citer aussi trois commentaires d’internautes sur Domactu;

4 - jeanne - mardi 22 décembre 2009 à 07:33:19 - IP xx.xx.216.19

Je crois qu'il n'y a rien à dire, c'est juste bof, beurk..à la longue c'est fatiguant.. NON MESSIEURS ET MESDAMES DE VOTRE HAINE ET DE VOTRE VIOLENCE ON N'EN VEUT PAS

2 - cqfd - mardi 22 décembre 2009 à 07:25:43 - IP xx.xx.251.27

Il y a sur place, une équipe d'agité du bocal qui n ont de cesse de jeter de l huile sur le feu et de venir tripatouiller dans le bobo encore purulent....non refermé et qui fait mal...
....si il y a retour de flamme ou reprise des hostilités sous une forme ou une autre,
j
espère seulement qu 'eux et leurs familles seront en première ligne...
....c'est lamentable et cette programmation orchestrée par Rfo n'a rien du hasard...
Quant à l ETAT "contemplatif" et acteur passif de cette subversion permamente à quoi joue t -il ? a t -il d&jà choisi son camp comme tout le démontre ???

- Evariste - mardi 22 décembre 2009 à 08:25:16 - IP xx.xx.242.22

Heureusement qu'on ne fait pas la même chose en Métropole...
Parce que des coups de feu "malheureux" de part des gendarmes dans les années 50, il y en a eu pas mal...
Mais voilà, les victimes étaient de la même couleur que les bourreaux, alors difficile de remuer les foules avec ce genre de "commémoration".
Regarder dans le rétroviseur, c'est le meilleur moyen de percuter un cocotier qui traverserait inopinément la route.

 

Les commentaires des internautes montrent qu’ils ne sont pas dupes de toute cette stratégie politico dramatique orchestrée d’une main de maître par (RFO) pour l’indépendance des Antilles ou si vous préférez pour une diffusion dans tout le territoire Français en vue de convaincre tous les Français de la nécessité du largage des Antilles. Il y en a marre de ces gens minoritaires (-15%) ou certains élus qui veulent parler du changement du statut au nom des Antillais. Ils n’ont été pas été élus, ni reçu de mandat à cet effet.

Ah! Ces indépendantistes, ils cherchent des boucs émissaires pour propager leurs idées néfastes. Partant d’un événement réel, ils en déforment les faits afin de l’utiliser à des fins politiques.

Ces intellectuels de haut niveau que j'ai eu l'occasion d'écouter à la télé RFO dans le cadre du documentaire réalisé par « Archipel » feraient mieux de placer leur savoir et leur intelligence à faire la promotion de la Martinique dans le cadre d'une globalisation des marchés qu'est l'Europe plutôt que de conduire la Martinique vers une "République de banane"

 

En conclusion, nous demandons à la majorité de rejeter tous ces arrogants bourreurs de crâne, gonflés d’une haine inqualifiable et qui se pensent le nombril du monde

Merci de votre attention à tous

 

Christian Martin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article