Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Marisol-Touraine_scale_930_620.jpg  ( Marisol Touraine, ministre de la santé. La femme au regard halluciné ! ). 






J'ai hésité à publier cet article du journal Le Parisien. Car à l'époque de déchéance morale où nous vivons nul parent n'est totalement à l'abri du genre de souci que doit avoir Marisol Touraine, ministre, socialiste, de la santé. Et puis, c'est une mère, dont le coeur de mère doit être particulièrement éprouvé.

Je me suis ravisé.

D'abord parce que les notions de père et de mère sont des notions méprisées par la nouvelle idéologie bourgeoise/bohème qui nous ronge et nous dévore, en France. Ces gens, et les socialistes, ont longtemps chanté : « nous n'avons ni pères, ni mères », et ils préfèrent l'humanité ( lointaine et abstraite ) aux humains concrets qui les entourent, au fils et à la fille qui demandent soins et amour concret, au voisin qui meurt dans la solitude, et qui demande du temps et de la compassion active.

Je me suis ravisé ensuite parce que j'ai bonne mémoire, et que je me souviens du sort réservé à Louis Sarkozy, il y trois ou quatre ans.

Rappelez-vous, le jeune Louis, même pas 14 ans, un triste dimanche au palais présidentiel, s'ennuyait fort, comme beaucoup de gamins de cet âge, en compagnie d'un copain. Les deux garçons trouvèrent judicieux de bombarder de quelques tomates une femme policier, qui faisait son service dans une rue adjacente.

Qui, dans son existence juvénile n'a commis de telles petites bêtises.

Mais la France tout entière, fut informée du « crime abominable », par tous « leurs » médias, y compris les graaaandes chaines de TV!

Il s'agissait de s'en prendre à Nicolas, le père de Louis, alors président de la République, et de montrer son incapacité à éduquer ses propres enfants.

On sait que sur les niais ce harcèlement quotidien ne fut pas sans effet, que Groland fut élu, et Marisol dans la foulée.

Pourtant, la « faute » de Louis, était sans aucune commune mesure avec celle commise par Gabriel Réveyrand de Menthon, fils de Marisol, qui, en politique a conservé son nom de jeune fille.

Lisez donc la suite:

 

Le Scrutateur.






Le fils de Marisol Touraine incarcéré pour extorsion de fonds.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-fils-de-marisol-touraine-incarcere-pour-extorsion-de-fonds-10-09-2013-3123123.php

 

Le fils de la ministre Marisol Touraine a été récemment incarcéré après une condamnation à une peine de prison ferme pour « extorsion de fonds » et « séquestration ». Selon nos informations, Gabriel Reveyrand de Menthon, 22 ans, fils de l’actuelle ministre des Affaires sociales et de la Santé, a été écroué au tout début de mois de septembre à la prison de la Santé à Paris.

 

Une incarcération qui intervient après une condamnation, au mois de mars dernier, à trois ans de prison ferme par les juges de la 10e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Aucun appel n’avait été déposé.


Toujours selon nos informations, l’affaire qui amène le fils de l’ex-présidente du conseil général d’Indre-et-Loire derrière les barreaux remonte au 2 mai 2011. Ce jour-là, vers 11h30, deux inconnus, le visage encagoulé et munis d’une arme de poing factice, font irruption dans l’appartement d’une femme de 59 ans, domiciliée dans le XIIIe arrondissement. Les deux hommes menacent la victime avant de vouloir la bâillonner.

« Ils voulaient aussi m’attacher les mains, relate Geneviève*. Ils m’ont demandé ma carte bancaire. Je leur ai donné avec le code mais je me suis trompée, sous le coup de l’émotion. L’un d’entre eux est parti à la Poste pour faire un retrait au distributeur. Pendant ce temps-là, son complice me pointait le canon de son arme sur la tempe… Quand il a fini par revenir, il n’était pas très content parce que ça n’avait pas marché. Je leur ai alors dit que j’avais un peu d’argent chez moi, puis ils sont partis. »

Gabriel Reveyrand de Menthon, alors âgé de 19 ans, et son complice font main basse sur 990 €. Geneviève dépose plainte. Saisis de l’affaire, les enquêteurs du 3e district de police judiciaire (DPJ) ne tardent pas à remonter la piste du fils de l’actuelle ministre de la Santé. « Ils ont extrait une photo de la vidéosurveillance de la banque dans laquelle un des deux auteurs de cette agression a tenté de faire un retrait. Ce cliché a été montré au gardien de l’immeuble de la victime, confie une source proche du dossier. Ce dernier a reconnu le fils de Marisol Touraine qui possède un appartement dans un immeuble voisin de celui de la victime. »

Interpellé le 12 octobre 2011, le fils de Marisol Touraine passe rapidement aux aveux. « Il a expliqué, au cours de son procès, qu’il avait fait ça parce qu’il devait rembourser une dette, poursuit la victime. J’ai été très choquée par toute cette histoire, même s’ils n’ont pas exercé de violences physiques à mon encontre. Je connaissais ce garçon de vue depuis de nombreuses années. Marisol Touraine m’a adressé une petite lettre dans laquelle elle m’a présenté ses excuses. » Outre une peine de prison ferme — son complice a également écopé de trente mois de détention —, Gabriel Reveyrand de Menthon a aussi été condamné à verser à sa victime 3000 € au titre de son préjudice moral et 990 € pour son préjudice matériel. « Ma cliente attend aujourd’hui d’être indemnisée », rappelle Me Emmanuel Raskin, l’avocat de Geneviève.

Sollicitée hier, Marisol Touraine, via son cabinet, a indiqué n’avoir « aucun commentaire » à faire sur cette affaire. L’avocate de son fils, Me Sophie Coupry, n’a pas donné suite à nos appels.

* Le prénom a été modifié.

Le Parisien 

 

Michel-Reveyrand-de-Menthon-a-droite.jpg  ( A droite de la photo, Michel Réveyrand de Menthon, père du braqueur. Ce dernier n'a rien fait d'autre que ce que font tous les jours, en  Guadeloupe, nos petites frappes de la cour Zamia, ou du quartier Lacroix. Avec moins d'excuses. Quoique, n'accablons pas outre mesure le jeune grand bourgeois. Et si nombre d'actes de délinquance étaient dûs moins à la dèche qu'au manque d'amour et de soins, à la dislocation de la famille, qui, d'une autre manière, et pour d'autres causes, existe aussi chez les gens riches, y compris ...socialistes. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CH.FFRENCH 10/09/2013 19:05


Je comprends mieux pourquoi Marisol a ouvert des salles de shoot, ça pourra lui servir!


Avec des yeux si inhabités, on peut se poser la question!