Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le titre de cet article, publié ce matin 29 août dans Boulevard Voltaire, est de son auteur M. Philippe DAVID. Je n'ai fait que lui ajouter un point d'interrogation pour en atténuer ce qu'il comporte d'un peu dur pour madame Bompard.

On sait que sur le site du Scrutateur nous avons combattu, et argumenté contre l'instauration du fameux, et regrettable « mariage pour tous ». Je suis de ceux qui estiment qu'un changement de majorité parlementaire devra abolir cette loi, et que les hommes politiques, « d'opposition » les Luc Chatel, les NKM, etc qui transigeraient sur ce point n'auront pas mon suffrage, ni celui de ceux qui font l'honneur au Scrutateur de partager ses analyses, et ses incitations.

Je considère, que vis à vis des homosexuels, qui sont des personnes humaines, des gens qui ont, autant que d'autres citoyens, des qualités humaines et intellectuelles ( et des défauts, comme les autres ), un changement d'attitude doit s'imposer, dans le sens du respect, et de la fraternité, sans démagogie, mais aussi sans complaisance.

Je pense aussi que la particularité de leur orientation sexuelle, pour quiconque réfléchit, et s'appuie sur l'expérience, ne permet pas, sans graves inconvénients l'alignement juridique sur celui des hétérosexuels dans l'ordre du mariage et du droit de la famille. La plupart d'entre eux, d'ailleurs, en dehors des lobbies que l'on sait, et de leurs victimes, sont d'accord sur ce point, comme l'a révélé le débat encore tout récent sur cette question.

Mais pour l'instant la loi existe. Quelle attitude adopter face aux demandes en mariage de ceux qui les formuleraient?

Un maire, madame Bompard, avec courage, mais, me semble-t-il, sans avoir suffisamment pris le temps de la réflexion, s'est prononcé pour un refus, clair, net, et définitif, au nom de ses convictions religieuses.

Ce refus fait problème.

D'où ma décision de publier l'article de M. Philippe DAVID. Ce dernier n'oppose pas une conviction à une autre. Il argumente. Et cette argumentation me paraît cohérente et de bon sens.

Ce n'est pas en nous laissant aller à l'indignation, même justifiée, que nous ferons progresser nos idées contre les forces de mort qui sont à l'oeuvre au plus haut niveau politique en France.

Les passages soulignés, en gras, dans l'article l'ont été par moi.

 

Le Scrutateur.

 






Marie-Claude Bompard ou l’autre obscurantisme religieux…

 

http://www.bvoltaire.fr/philippedavid/marie-claude-bompard-ou-lautre-obscurantisme-religieux,34275?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=e5b723799a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-e5b723799a-22813017

 

mcbompard1-565x252.png  ( Mme Marie-Claude Bompard ). 

 

Que dirait-on si demain un maire juif refusait qu’on célèbre en sa mairie des mariages le samedi au prétexte que travailler le jour du shabbat est contraire à ses convictions religieuses ?

Que dirait-on si demain un maire musulman refusait de marier un couple dont la mariée ne serait pas voilée au prétexte que celle-ci aurait une tenue vestimentaire obscène eu égard à ses convictions religieuses ?

Que dirait-on si demain un maire catholique refusait de marier deux personnes au prétexte qu’un ou les deux mariés seraient divorcés après avoir été mariés religieusement et que, selon la loi de l’Église, le mariage religieux est indissoluble ?

Tout le monde, sauf bien sûr les ultras de chacune des trois religions monothéistes, crierait au scandale et à juste titre.

Faut-il rappeler en effet que la France est une République laïque depuis maintenant 108 ans et qu’elle n’est pas une théocratie comme l’Arabie saoudite ou l’Iran, ce que certains semblent manifestement regretter, comme Mme Bompard, qui a récemment refusé de célébrer un mariage homosexuel au nom de ses convictions religieuses.

Cette nouvelle version de la fameuse « désobéissance civique » (appelée également « désobéissance civile »), qu’on pourrait rebaptiser « désobéissance religieuse », est pourtant inacceptable tant juridiquement que moralement.

En effet, cette méthode est le « copier-coller » des méthodes que l’extrême gauche utilise en permanence en France depuis maintenant dix ans. C’est en effet en 2003 que ce concept a été déclaré comme un droit par les opposants à la fameuse « loi Debré », avec à leur tête nombre d’écrivains et de cinéastes, afin que ne soient pas sanctionnées les personnes aidant des étrangers en situation irrégulière. En clair, on a le droit de violer la loi si on n’est pas d’accord avec elle. Drôle de conception de la démocratie… Drôle de conception de l’État de droit.

Si on suit la rhétorique de Mme Bompard, on ne doit pas sanctionner les faucheurs d’OGM (en raison de leur dangerosité supposée pour la santé), ni les militants de Greenpeace qui s’introduisent dans les centrales nucléaires (au prétexte que le nucléaire peut générer des catastrophes comme Tchernobyl) ou les casseurs de McDonald’s (manger trop de hamburgers et boire trop de soda créant l’obésité) !

Manifestement, l’obscurantisme religieux ne monte pas qu’au Proche ou au Moyen-Orient…

Si chacun n’applique que les lois qui lui conviennent, ça s’appelle l’anarchie, anarchie qui, couplée à l’obscurantisme religieux, représente un cocktail aussi explosif que de la nitroglycérine.

 

 

Philippe DAVID. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

longieras genevieve 02/09/2013 22:21


que fait on de l'objection de conscience dont la gauche nous a tant rebattu les oreilles!!! d'autre part ce sont des élus; ils le sont jusqu'aux prochaines elections ; si certains sont réelus,que
fera t' on si c'est dans leur programme ? d'autre part il est possible d'avoir un intervenant par l'intermediaire de la prefecture.mais la gauche n'est guére permissive pour qui n'est pas de son
avis.

castets 30/08/2013 06:49


Bonjour Mr boulogne,


Dixit les statistiques sur le mariage, et ce depuis la modification de la loi, les mariages gay représenteraient un petit % de l'ensemble des mariages sur la période considérée ! Faut-il pour
autant imaginer que 99% des mariages sont tristes ?


Un tel battage législatif était-il vraiment utile à la Société ? Après avoir exposé les couples homos à la vindicte populaire, alors qu'ils vivaient très heureux hors mariage, (tout au moins dans
mon entourage connu) espérons qu'en 2014, les couples gay feront honneur aux efforts de Chistiane en leur faveur.


Attendons maintenant les stats sur l'adoption et la PMA future pour conforter et clarifier la nécessité vitale d'une telle loi  et des annexes à venir, n'en doutons pas !

Ch.Etzol 29/08/2013 22:22


Encore une qu'il faut "faire soigner",selon le GRRRRAND militant du mariage homo sur BFMTV, à propos des maires décidés à invoquer la liberté de conscience, reconnue
initialement par le "chef" (devait-il ...ou pas? puisque nous en sommes à to be or not to be). Toujours est-il que pour la petite berge : "il n'y a pas de liberté de conscience vis à vis
des lois de la république. On doit les appliquer et puis c'est tout." S'agit-il d'une 'argumentation?   En république,pas d'état d'âme puisque l'âme,connais
pas!        Ch.Etzol


 


 

CH.FFRENCH 29/08/2013 19:01


Malheureusement, en France, il n'y a pas de "haut niveau politique"!


Mme Bompard a eut tord de mêler les serviettes et les torchons, mais si j'étais "mairesse", comme l'on dit aujourd'hui, je refuserais de marier des gens de même sexe, simplement parce que c'est
le bon sens, pour la continuité de la race humaine!