Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Frigide Barjot, sur Radio Notre Dame, explique ses réticences sur certains débordements irresponsables, autour de la Manif pour tous de dimanche 26 mai. ( voir plus, le lien après l'article ).

Frigide-Barjot.jpg

J'espère que la Manif pour tous, de ce dimanche aura un plein succès, et qu'elle se déroulera en présence, et sous l'animation de Frigide Barjot, comme les précédentes.

On sait que des extrémistes, et des jaloux, prennent ombrage de la grande maestria de Frigide, qui a su libérer, et fédérer, les mouvements qui gravitent autour de la grande protestation française qui s'est levée depuis six à sept mois; et les libérer de l'odeur de poudre, qui caractérisent certains milieux, incapables d'imaginer une action qui ne se résumerait pas à «  on va leur casser la gueule ».

Je n'ai pas le culte de l'homme ou de la femme providentiels. Nul n'est irremplaçable.

Mais enfin il faut bien comprendre que celle qu'on veut dézinguer est bien celle, qui, par son style déjanté ( si peu compatible il est vrai avec une certaine odeur rance de sacristies ) est compréhensible à la jeunesse actuelle, par sa passion, a joué un rôle décisif, qui en gène quelques-uns, aussi bien les adeptes de « la manière forte », que les stratèges du gouvernement socialiste, lequel espère bien bénéficier d'une éventuelle division, en admettant même qu'il ne soit pas en train de les susciter par derrière.

Quelle joie de la part d'un Manuel Valls, d'avoir à offrir deux gardes du corps à madame Frigide Barjot pour la protéger des plus bêtes de ses « amis ».

Comme d'habitude la formule voltairienne confirme son éternelle actualité: «  Mon Dieu! Protégez moi de mes amis; de mes ennemis, je me charge ».

 

E.Boulogne.

 

J' approuve les propos tenus par Frigide Barjot sur Radio Notre Dame ( voir ce LIEN : http://radionotredame.net/player/http://radionotredame.net/wp-content/uploads/ITW-FRIGIDE-BARJOT.mp3

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article