Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Faut-il quitter le système solaire? 

Veilleur-1.jpeg


( Il faut évidemment être attentif aux détériorations que des activités humaines irréfléchies peuvent faire subir à notre planète. Mais il faut être  attentif, aussi, aux éventuelles campagnes de désinformation, au service d'idéologies inavouables, qui se donnent libres cours sous toutes sortes de prétextes.
C'est la politique constante du Scrutateur, qui considère qu'un peu d'esprit critique n'a jamais fait de tort à personne.
D'où la publication de ces quelques notes qui se veulent humoristiques, d'un humour un peu noir, mais qui sait, utile...peut-être. Le Scrutateur). 



Pourquoi sortir du système solaire ?

Parce que, par son activité propre, le soleil a une influence déterminante voire néfaste sur le climat.

Des chercheurs de la DTU (Université Technique du Danemark) ont étudié les effets des éruptions solaires sur le climat terrestre. En effet, grâce aux rayonnements cosmiques qu'elles envoient sur Terre, le climat peut se trouver sensiblement modifié. [...] Lorsque les explosions solaires interfèrent avec les rayonnements cosmiques, il y a une baisse temporaire du nombre d'aérosols dans l'atmosphère qui servent de nucléi de condensation pour les nuages. A cause de cette baisse, on observe, 7 à 8 jours plus tard, une réduction de 7% environ de la masse liquide dans les nuages. Le rapport conclut sur un lien à grande échelle entre le Soleil, les rayonnements cosmiques, les aérosols* et les nuages composés d'eau liquide. [...]

Les aérosols atmosphériques sont des particules très fines suspendues dans l'air. Ils sont formés par dispersion des substances à la surface de la Terre, ou par réaction de composants chimiques dans l'atmosphère.

L'impact des explosions solaires sur l'ennuagement terrestre est énorme", explique Hernik Svensmark. "Cette réduction de 4 à 5% du nombre de nuages peut sembler ridicule, mais cela augmente temporairement les rayonnements solaires arrivant sur l'océan d'environ deux watt par m2, ce qui est équivalent au réchauffement terrestre total observé durant le 20ème siècle."



Pour en savoir plus :

En résumé, le large consensus se dégageant de Copenhague permet d'envisager l'avenir avec davantage d'optimisme.

L'hypothèse de la sortie du système solaire a été évoquée quand il s'est avéré que toutes les autres voies comportaient de nombreuses incertitudes quand elles ne faisaient pas l'objet de sérieuses objections.

En attendant la finalisation de ce projet lors de la prochaine rencontre, les participants au sommet de Copenhague ont ratifié à l'unanimité un certain nombre de mesures dû prendre des mesures radicales, dont celles - transitoire - de lutter contre l'anarchie solaire.

Pour financer une politique que certains n'hésitent pas à qualifier d'impérative, la Communauté internationale a retenu le principe d'une taxe solaire annuelle dont l'assiette sera le m2 d'installation solaire :

Zone A (Europe, Australie, Nouvelle-Zélande, Turquie, Japon ) : 8,711 $ par m2 / annuel
Zone B (Afrique, Amérique Latine - à l'exception du Mexique, du Brésil, du Chili, de la Colombie et de l'Argentine) : 1,366 $ par m2 / annuel
Zone C (Amérique du Nord, Mexique, du Brésil, du Chili, de la Colombie et de l'Argentine) : 1,067 $ par m2 / annuel
Zone D (Chine, Russie, Corée du nord) : 0,348 $ par m2 / annuel
Zone E (Albanie, Inde, Pakistan et extrême-orient) : 0,297 $ par m2 / annuel
Zone E (Golfe persique, Émirats, Lybie, Syrie, Irak) : 0,116 $ par m2 / annuel

Nous voilà rassurés.





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 10/12/2009 22:25


Le voici :



Jack
a dit: 10 décembre 2009 à 14:19



Jack, 19 ans, j’ai bien participé
aux barrage en Guadeloupe, au départ une distraction, nous y croyons, à ce moment là que domota était notre sauveur, enfin pour leurs idées. Mais la plus part d’entre nous avons vite compris
qu’il s’agissait d’une affaire de gros sous, je me suis fait payé par 3 reprises la somme de 400 euros, 800 euros, et 500 euros pour participé a ce grapin, tout est fini et il faudra surement
avoir une nouvelle grève pour être payé.
Je manifeste car je suis vraiment écoeuré de voir la situation du pays et les promesses qui ne seront jamais tenu.
Sans doute aucun jeune n’osera le faire, mais nous avons compris que notre avenir est en jeu.
Certain jeunes y croient toujours mais il ne sont plus nombreux, et ceux qui restent généralement sont des bagarreurs, j’ai honte aujourd’hui de le dire, car je vais sur mes 19 ans et je voudrai
donner un sens à ma vie, ce n’est pas une vie.
le bordel n’a jamais été une solution et la force encore moins.
J’ai connu tous les problèmes que rencontre un jeune, et je ne tiens plus à être manipuler quand on a besoin de moi.
Domota n’ a déçu et il serait temps qu’il revienne à la raison.
J’espère qu’autant de jeunes suivront le chemin de la raison, car à la fin on en a marre, je n’ai pas envie de retourner dans un monde sans avenir, personne incapable de gouverner ce pays.


Je dédie ce texte à ma mère pour
lui montrer un changement dans ma vie et que je reprendrai mes études à Paris.


Restons français et vive la
France.


http://tatun.unblog.fr/2009/12/10/guadeloupe-le-courage-de-temoigner-ce-qui-sest-passe/#comment-8878


 



SARGENTON 10/12/2009 21:07


il serait intéressant de faire passer le message de Jack paru sur "TATUN" sur le scrutateur.