Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Cet article de Maurice D, du site Minurne-Résistance, fera peut-être sourciller les gestapos et guépéou du Net, et surtout les crétins du politiquement correct ( et le club des amis de Caroline Fourest ). Dans son PC du Scrutateur, dont les essais s'effectuent après un radoub, on n'a cure de tous ces faquins.

Maurice D, disais-je, ne fera sursauter que les imbéciles. Son article, bien documenté, argumenté, ici ou là un peu provocateur, synthétise sur ces questions du racisme et du « deux-poids/deux mesures », les articles, voire études, nombreux publiés, ici, par nos soins depuis 7 ans. LS

blog--Censure-des-bien-pensants_Menard-Duverger_cover.jpg

 

http://www.minurne.fr/lobbies-racisme-et-blasphemes-par-maurice-d?&trck=nl-864313-352258-86hPw

 

 

La voix du lobby lesbien, Caroline Fourest, n'aime plus François Hollande car, twitte-t-elle, grâce à lui "Le lobby catholique tient sa victoire. Hollande ne sait plus faire la différence entre racisme et blasphème. Grave".

Pourtant tout le monde a noté avec quel mépris il a parlé du pape François : "
Le pape peut être utile pour…" et "J'y vais en chef d'État qui rend visite à un chef d'État", comme il aurait dit "Les immigrés noirs peuvent être utiles pour ramasser les poubelles" et "J'y vais pour visiter Rome que je ne connais pas, car en dehors de Tulle, je ne connais rien du monde".
Parce que si c'est vraiment pour voir le chef de l'État Vatican qu'il va à Rome, il faut lui dire qu'il y a plus grand comme état : San Marin, Monaco, Andorre, Saint Martin aux Antilles, Les iles Vierges, Kiribati…

S'il n'y va pas pour rencontrer le chef de la chrétienté dans l'objectif de draguer les voix des catholiques français, il ferait mieux d'aller au Val de Grâce discuter avec Valérie et trouver une solution à leur sordide affaire de fesses, ça nous ferait économiser un voyage en Air Sarko One et diminuerait d'un chouïa le déficit de la Sécu.

Il pourrait,  ce serait mieux encore, aller à Liévin se faire expliquer par le maire socialiste comment il s'est fait mettre en examen mercredi dernier, une fois de plus, pour corruption et abus de biens sociaux. Ça lui permettrait, peut-être, d'améliorer le système de racket des communes et d'enrichissement des élus et du parti socialiste qu'il avait sinon mis en place, du moins cautionné quand il était encore premier secrétaire du PS.
Car cette histoire de mise en examen d'un élu socialiste de plus est passée inaperçue grâce à Julie Gayet et la conférence de Pépère.

Quant à Caroline Fourest il est drôle de la prendre la main dans le sac de son ignorance sur la différence qu'il y a entre racisme et blasphème. Mais quand on parle de l'ignorance de Caroline, quel qu'en soit le domaine, on entre dans un continent inexploré.

Le racisme est la stigmatisation d'une personne ou d'un groupe en raison de sa race, souvent définie par la couleur de sa peau. Mais d'autres critères sont parfois pris en compte : l'atlas "
Le monde vu autrement" donne parmi des dizaines de cartes très instructives une carte qui donne le QI moyen des peuples. On constate que les pays peuplés d'Asiatiques et d'Européens ont un QI moyen entre 90 et 110 et les pays d'Afrique, sans aucune exception, un QI moyen entre 60 et 80. Cela ne signifie pas que tous les Africains soient idiots, puisqu'il y a des Africains qui ont comme chez nous des QI de 130 ou plus, mais cela explique peut-être certains fait sociaux globaux comme leur incapacité à résister à l'esclavage et à l'islam que les Arabes leur imposent depuis quinze siècles ou l'incapacité dans laquelle la plupart sont de gérer leurs pays.
Ce que le Coran traduit en disant que le Noirs ont vocation à être esclaves et, mêmes musulmans, ne sont pas, comme les femmes, au niveau des arabes musulmans.
Cependant, le seul fait de donner cette information peut être aujourd'hui considéré comme "raciste".

Le blasphème, c'est l'insulte prononcée ou l'acte profanateur réalisé contre ce qui est considéré comme sacré, notamment les religions, mais pas seulement. Un exemple, le Conseil d'Etat en cautionnant l'interdiction du spectacle de Dieudonné a profané une valeur républicaine établie depuis un siècle : la liberté d'expression.

Or Hollande a dit qu'il "
ne tolèrera pas le moindre mot antisémite, antimusulman, antichrétien". Dans l'énumération on trouve  une race, les Sémites, et deux religions, l'islam et le christianisme.
Quand les Femen insultent en paroles et en actes le Pape, la Vierge Marie, les religieux et les chrétiens dans leur ensemble, elles blasphèment. Si elles se limitaient, comme Dieudonné contre les Juifs, à des critiques et des moqueries, elles resteraient dans le cadre de la liberté d'expression.
Quand Hollande et Caroline Fourest assimilent la critique légitime de l'islam, de la charia et des comportements et pratiques religieuses des musulmans à du racisme, ils commettent une énorme erreur due à leur toute aussi énorme ignorance de l'islam et des musulmans :
l'islam n'est pas une race.

Ignorance par exemple, qu'il y a peut-être un lobby catholique, mais alors pas bien influent ni efficace si l'on en juge par le nombre d'insultes et de profanations qu'il tolère quotidiennement, mais aussi un lobby musulman très puissant et actif, incarné par des gens qui, comme Tariq Ramadan, professent à longueur de discours et d'interventions radio et télévisées des notions sociétales totalement incompatibles avec les valeurs de la République, système politique qui gère actuellement la nation des Français.

Or la Constitution autorise la critique de l'islam, du catholicisme et plus généralement de toute religion et du comportement de ses adeptes.

La notion de blasphème n'a de sens que du point de vue des religions et notre République, étant laïque, faut-il le rappeler à l'Elysée et à Caroline Fourest,
les articles 10 et 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 ont aboli la notion de blasphème comme tel.

Il ne peut y avoir de sanction que lorsqu'il y a abus ou trouble à l'ordre public : "
Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi" (article 10) ; "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la loi" (article 11).

De sorte que les critiques, même si elles sont irrespectueuses, y compris les caricatures, ne sont pas un délit du point de vue du droit commun tant qu'elles ne créent pas de trouble grave à l'ordre public comme le font les Femen quand elles troublent un office religieux.

Cela est évidemment valable pour le judaïsme, c'est pourquoi le ministre de l'Intérieur a dû trouver une explication, "tordue" sur le plan juridique, pour justifier l'interdiction du spectacle "Le Mur" de Dieudonné, celui-ci ayant certes choqué les Juifs, mais n'ayant jusqu'ici provoqué aucun trouble à l'ordre public, alors que ses opposants, oui.

Le problème qu'ont Hollande, Caroline Fourest et les gens de gauche en général, c'est qu'étant imprégnés des dogmes du socialisme dont Vincent Peillon veut faire une religion d'Etat,
ils assimilent les adeptes d'une religion à une race.

S'ils sont si virulents avec ceux qui critiquent l'islam et les traitent de racistes, c'est que pour eux "musulman égale Arabe", la race noble du Coran, et que "chrétien égale blanc-souchien", une race inférieure à mettre en esclavage sous la férule des musulmans-arabes pour les punir d'avoir dominé le monde pendant des siècles.

Si bien que Jean-Marie Le Pen touche peut-être du doigt le vrai problème dans l'interview où il déclare que ce qui gène Valls et Hollande chez Dieudonné n'est pas tant qu'il soit antisémite, que le fait qu'il soit noir, race que le Coran autorise à mettre en esclavage.

Puis-je conseiller à Hollande, Valls et Caroline Fourest d'acheter, et surtout de lire la Constitution française, c'est pas cher, 1,50 € chez Armand Colin, ils pourront même faire passer la dépense en note de frais et c'est nous qui paieront par nos impôts, et puis un Coran aussi tant qu'ils y sont. Ils verront que l'esclavage n'y est pas un mot tabou, mais au contraire  une pratique recommandée.

Le vocabulaire du coran est particulièrement riche pour désigner les différentes catégories d'esclaves:
'abd, 'abîd, riqq, raqîq, jâriya, jawârî(réservé aux esclaves femmes), ghulâm(réservés aux jeunes esclaves hommes), raqba(celui qui doit baisser la tête), zandjou aswad(noir, souvent utilisé comme synonyme d'esclave), mamlouk(propriété de), khaddam(serviteur domestique), etc.  

Ignorer ou faire semblant d'ignorer les inégalités qui existent entre l'homme et la femme et entre les hommes entre eux, ignorer que la vie des uns n'a pas la même valeur que celle des autres, c'est renier Allah (
djouhoud).

"
Ô vous qui croyez ! La loi du Talion vous est prescrite en cas de meurtre : l’homme libre pour l’homme libre, l’esclave pour l’esclave, la femme pour la femme…" ( Coran, II :178)

Allah est maître de l’homme libre, qui est lui-même maître de la femme et les deux maîtres de l’esclave noir ou blanc non musulman. Aussi, en vertu de cette inégalité rigoureusement instituée, le témoignage de la femme vaut la moitié de celui d'un homme et elle n'a droit qu'à un demi héritage et l’esclave n’est carrément pas concerné par l’héritage et son témoignage ne vaut rien. Seul l’homme libre et musulman a droit à ces privilèges, qui lui sont octroyés par Allah comme autant de gratifications (
ni’ma).
À aucun moment du texte le Coran ne condamne, ni n’abolit l’esclavage.

Quant à Dieudonné, quel antisémitisme pratique-t-il ? Pas celui qui reproche aux Juifs d'avoir assassiné Jésus, ni celui des nazis qui reprochaient aux Juifs de polluer avec leurs gènes la pureté de la race aryenne. Il a un peu l'antisémitisme de ceux qui reprochent aux Juifs de s'être rendus maîtres de la finance mondiale (Goldman Sachs, Rothschild, Lazard…) et beaucoup celui des Africains des cités et banlieues. Ces derniers, sont endoctrinés par les thèses mensongères développées par ceux qui, comme Christiane Taubira, accusent les Européens d'être les principaux, voire les seuls responsables de l'esclavagisme, en niant la réalité historique du plus ancien et beaucoup plus important esclavagisme africain et arabe.

Car les gentilles bluettes complètement erronées ou révisées sur les empires africains que l'on enseigne à nos enfants aujourd'hui n'ont rien à voir avec la réalité.

Le Monomotapa des actuelles tribus shona, qui s'étendit sur le Mozambique et le Zimbabwe s'est construit au XVème siècle sur l'exportation de l'or et surtout des esclaves via le port de Zanzibar vers l'Arabie musulmane et l'empire ottoman, principaux consommateurs d'esclaves africains et européens, et les empires Mogols en Inde.

L'empire Dahomey a fait sa fortune en étant le grand fournisseur d'esclaves des Européens qui venaient chercher la marchandise sur les côtes pour l'emmener aux Amériques.

Que les acheteurs d'esclaves aient une responsabilité, c'est certain, mais pourquoi nier, sinon par racisme, celle de ceux qui capturaient et vendaient les Noirs : d'autres Noirs et leurs maîtres marchands arabes ? D'ailleurs puisque j'en suis à leur conseiller de saines lectures, que Hollande et les autres lisent la
Déclaration des Droits de l'Homme en Islam adoptée en 1990  par plus de cinquante pays islamiques  et notamment : L'article 24 "Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis à la charia islamique". Et l'article 19 : "Il n'y aura pas de crime ou de la peine, sauf tel que prévu dans la charia",laquelle énonce clairement la hiérarchie homme, femme, esclave (je ne vais pas citer toutes les hadith).

Se voulant premières victimes de l'Histoire, nos Noirs des cités rejoints par les maghrébins auxquels on enseigne que l'ennemi c'est le Juif sont ulcérés de voir que la Shoah occulte les autres génocides et leur vole la première place, leur chantre Dieudonné ne fait que traduire leur antisémitisme.

On pourrait en effet se poser la question de savoir pourquoi la Shoah est pour notre gauche classée première des génocides, suivie de l'esclavage, les génocides socialistes commis par Staline et Mao, bien plus importants par le nombre des victimes et celui de Pol Pott équivalent en horreur étant pieusement oubliés. Il y a beaucoup de faurissons à gauche !

Les Juifs ont eux une bonne raison de considérer la Shoah comme essentielle dans leur histoire, car le martyre de six millions des leurs a eu pour conséquence qu'ils retrouvent la terre, leur terre, la Palestine, que les Musulmans leur ont volée en les chassant pour la coloniser en 633-38.

Maurice D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dina 17/01/2014 16:54


Bravo pour votre article!!! jue voudrai revenir sur quelques points


1) la race sémite et deux religions ( SEM l'un des fils de NOE donc la descendance -- Abraham eut deux fils ISMAEL(d'ou sortie 12 pinces Arabes ) ISAAC ( d'ou sortie 12 tribus
ruben,Siméon,Lévi,Juda,Zabulon,Issacar,Dan,Gad,Asher,Nephtali,Joseph,Benjamin) Donc voilà là les Sémites (ou race) et 3 religions le Judaïsme, le Christianisme,l'Islam.. Car être Juif ce n'est
pas être religieux mais tous simplement "Etre issu de  JUDA ou le Royaume de Juda)( http://www.akadem.org/medias/documents/les-royaumes-de-Juda-et-Israel-doc2.pdf) Sachant que depuis les
déportations vers les nations donc le dernier fut le royaume JUDA  par le romains aprés Jésus Christ, des hommes et des femmes par la conversion sont devenu " Juifs " car la loi Moise
interdit la différence entre un Sémite et un converti au judaïsme.


2) Quand vous dites que la liberté d'expression est un droit fondamental de la république certe je suis entièrement d'accord sauf que l'article 10 de la Convention
européenne des droits de l'homme dit:


L'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme protège la liberté d'expression, composée entre autres de la liberté de la presse, en spécifiant la
Protection des sources d'information des journalistes.

Texte
« 1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de rec...evoir
ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de
soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations.
2. L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des
mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la
protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et
l'impartialité du pouvoir judiciaire. » ( Donc au dela de racisme je pense qu'il s'agit bien Blasphème envers un génocide ( 6 millions sur 3 ans) aucun génocide n'a été aussi semblable en 3 ans
!!! Trouvez moi dans l'histoire des masacres un tel chiffre sur un temps si reccord? Bien que pour ma part un génocide telqu'il soit est une abomination, nous voyons encore une autre forme de
génocide que personne ne déplore et même par Mr MBALA c'est celui fait par les Islamiques sur les Chrétiens.. L'ONU détourne le regard du monde de ces massacres en leur vendant le problème des
palestiens en oubliant la honte de ce qui se passe en terre d'Islam..