Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

LKP : Les rats quittent le navire.

 

( Intéressant cet article de Guadeloupe en crise).

guadeloupe-les-communistes-denoncent-le-projet-gillot-lure.jpeg ( L'internationale tropicalisée ).

 

http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-c-est-sur-les-rats-quittent-le-navire-du-lkp-58733882.html

 

 

Mardi 12 octobre 2010 2 12 /10 /2010 01:49

fuyons.jpg

fuyons

Dans un article de samedi dernier

 http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-les-rats-quittent-ils-le-navire-58572796.html

je tentais d'analyser les propos de Félix FLEMIN sur le retrait du PCG de la direction du LKP . 

Le texte de la déclaration du PCG , suite à la réunion de son comité central le 03/10/2010 , confirme mon analyse en précisant la position du PARTI :

FEU SUR LES DEVIATIONNISTES DU LKP !

 

Je vous ferai grâce du refrain de circonstance sur les méfaits du colonialisme et du couplet rituel sur les socio-traîtres (LUREL et le PS) pour entrer directement dans le vif du sujet .

Le "national-syndicalisme ", ça ne vous rappelle rien ?

"Des nationalistes- syndicalistes, usant d’un rapport de forces, aujourd’hui en leur faveur, stérilisent le LKP, organisent la déception, ce qui renvoie les masses populaires sous la protection des conservateurs .

...

 

Les dirigeants du LKP, en évacuant volontairement le débat sur le prolongement politique du mouvement social et sur les objectifs immédiats de la lutte en Guadeloupe, ont laissé le champ libre au pouvoir colonial et à ses relais qui ont vite fait de retrouver leur position hégémonique et leurs pratiques de domination.
La victoire des assimilationnistes avec Lurel est une défaite pour le LKP. Cette défaite n’est pas sans conséquences sur la relation, aujourd’hui, des Guadeloupéens avec les forces sociales et politiques qui forment le LKP.
En continuant, tout en se proclamant mouvement de masse anticolonialiste, anticapitaliste, révolutionnaire, à ignorer la profonde déception de ceux qui ont lutté pour changer la situation et à ne pas mettre en place une stratégie claire prenant appui sur le possible, le LKP ne sert pas l’objectif d’unification.
...

Mais, en l’absence d’une stratégie claire, élaborée collectivement, et d’une position transparente sur les voies et moyens pour atteindre les objectifs fixés démocratiquement, le Parti suspend sa participation à toutes instances de direction et d’exécution du LKP.


La responsabilité des Partis, organisations et personnalités se réclamant de l’anticolonialisme, du patriotisme et de l’anticapitalisme est encore plus grande dans le brouillard politique qui bouche l’horizon.
Après avoir, pour certains, déserté la tâche de construction du Front, ils se sont révélés incapables de donner une orientation valable au LKP, avant d’apporter leur touche à la désillusion des masses, en se présentant en ordre dispersé aux élections régionales, malgré tous les efforts du Parti Communiste Guadeloupéen pour présenter une liste commune.
...

L’absence d’analyses honnêtes, d’autocritiques politiques, de la reconnaissance des erreurs et des fautes ont servi à nourrir des polémiques stériles, à diaboliser des organisations et personnalités, à entretenir des antagonismes artificiels, au profit de chapelles de décérébration.
Le mouvement anticolonialiste en Guadeloupe, aujourd’hui, porte tout ce poids, ce fardeau qui rend difficile le chemin de l’unité.

On se croirait revenus aux annés 50 du XXe siècle , quand les communistes staliniens dénonçaient les trotskistes , les titistes et autres alliés objectifs du capitalisme !

 

L'important , c'est que "la guè lévé" à l'intérieur du LKP : communistes-autonomistes  contre  gaucho-indépendantistes . On va bien rigoler !

Le LKP , ou ce qu'il en reste , aborde son grand soir du 26 octobre avec une jambe de bois ; ça ne va pas être pratique pour arpenter les boulevards !

 

Mais rassurons nous : le PCG a tous le XXIe siècle pour parvenir à son objectif : UN ETAT GUADELOUPEEN AUTONOME .

Sa méthode : faire l'union autour de lui en commençant par éliminer la concurrence .

De belles empoignades en perspectives !

Par sosthene
Ecrire un commentaire - Voir le commentaire - Partager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

renaud dourges 13/10/2010 00:51



imaginons que ces gens là soient au pouvoir (cauchemardesque !) ils s'empresseraient de faire comme les révolutionnaires français sous la Terreur, s'entreguillotinant. méthode utilisée également
par les bolchéviques puis par Staline