Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Perle-noire-de-Tahiti.jpg

( Enorme perle - évidemment - dite perle noire de tahiti, dont M. Victorin Lurel est aussi le ministre ). 

 

 

C'est déjà fini. Je veux parler des obsèques à la soviétique de feu Hugo Chavez.

Monsieur Victorin Lurel, un homme que j'estime ( et l'estime, jusqu'à nouvel ordre, est je crois réciproque, ce qui ne préjuge en rien, ce qui est normal entre hommes intelligents, de divergences politiques ) monsieur Lurel donc, y représentait la France.

Fort bien. Mais pourquoi Victorin fait-il preuve en cette occasion, d'un zèle gauchisant, qui ne l'honore pas, et témoigne d'un certain mépris ( probablement inconscient ) pour les Français, et donc aussi les Guadeloupéens, et les Martiniquais, auxquels il s'adresse en pur style hollandiste?

Que dit en effet notre ministre de sa journée d'hier? Qu'il s'est incliné devant la dépouille de Chavez? Evidemment on le sait, il était à Caracas pour cela.

Mais non! emporté par son imprudente tendance à « verbigérer » il nous dit que jamais il n'avait vu Hugo aussi jeune. Il l'a vu de très près ( ah! Ces privilégiés ! ), et même il lui a trouvé une mine d'enfant ( sic ), et même de petit bébé ( sic ). Pourquoi pas de « petit Jésus » monsieur le ministre?

C'est ce qui s'appelle, « une perle ». Car enfin, monsieur le ministre, les antillais ne sont plus des enfants ( eux ), et ils ont appris à penser par eux-mêmes, et à sourire ( voire à rigoler ) des perles de culture de leurs politiciens.

En vous écoutant, je n'ai pu m'empêcher de penser au récitatif de l'opéra de Puccini, Turandot, où le choeur clame pour saluer l'empereur de toutes les Chine : «  Gloire au Souverain de 20000 ans d'âge ». Et cette réminiscence m'a revigoré. Comme vous le voyez, votre panégyrique ne m'a pas été totalement inutile, et, à cet égard je vous dois 20000 remerciements.

Mais tout d'même, tout d'même, tout d'même!!!

Parfois, cher ami, vous n'y allez pas avec le dos de la cuiller.

On voudra bien me pardonner le petit soupçon d'ironie que l'on devine à votre égard dans mon propos. Pour vous je suis tranquille, vous sachant cultivé, méditant, et connaisseur sûrement de ce patriarche des hommes de gauche en France, au début du XX ième siècle, Anatole France qui écrivait «  redouter l'ironie fait craindre la raison ».

Il en est de même, je crois de madame Josette Borel-Lincertain, à qui je décochai, hier, un petit coup de patte scrutatorien, ( à griffes rentrées ) qui tout en ironisant gentiment, permettait ce rappel indispensable du vrai caractère des caudillos Chavez et Castro, tout à fait analogues, sauf pour les imbéciles et/ou les incultes aux Mussolini, et autres Staline ou Kim Il Sung ( de la Corée du nord ).

Ce parallèle me vaut cependant de la part d'un lecteur, sur facebook, un court jet de bile amère, péniblement rageur, qui, évidemment m'a renforcé dans mon idée que la vérité seule est révolutionnaire.

Ce crachat le voici : « Ce monsieur ( c'st de moi, Edouard Boulogne, qu'il s'agit ) devrait la fermer. le respect impose que l'on ne salit pas deux personnalités avec un tel mépris, et une telle condescendance. Comparer Monsieur Chavez à Mussolini c'est faire preuve de malhonnêteté intellectuelle proche de la voyoucratie, et concernant Madame Borel, même si je ne partage ses valeurs politiques, en lui crachant tant de mépris c'est ne pas admettre que la gouvernance a changé et qu'il y a comme un apaisement depuis qu'elle là. le dénigrement n'est ni plus ni moins qu'une incapacité à reconnaitre les qualités des gens, parce que aigri par ses propres échecs, ses idées rétrogrades, et fascistes on renvoie son propre reflet en croyant voir les autres.

ce genre de papier ne merite que la poubelle, et les faire circuler ne fait que renforcer son auteur, à moins qu'il un autre but inavoué, mais la cible, elle n'est pas attaqué comme l'est Madame Borel ».

 

Voilà. J'ai tenu à reproduire cette "chose" dans sa pure trivialité, ce flux de morve cristallisée, sans donc en corriger les fautes d'orthographe, de syntaxe, ni l'âcreté de la bile.

Sont reproduits aussi l'appel non déguisé à ne rien faire pour faire connaître la dissonance scrutatorienne, à tout faire donc pour la promotion de la pensée unique, ( qu'on représente mon Dieu, plutôt bien ).

Vous l'avez noté, amis, « ce genre de papier ne merite que la poubelle, et les faire circuler ne fait que renforcer son auteur » ( c'est à dire le scrutateur ).

Et voilà une raison pour vous de faire circuler nos articles. Non à la pensée unique ( et scatologique ).

Il y a déjà une quarantaine d'années que fut signé à Helsinski, ( en URSS c'était le règne de Léonid Brejnev ), le traité sur «  la libre circulation des hommes et des IDEES », qui fut fatal au bolchévisme, tant la liberté est incompatible avec les dictatures chaviste, mussolinienne, ou communistes.

 

Victorin Lurel, je vous en conjure, prenez l'exacte mesure des gens qui prétendent vous défendre, ainsi que Josette Borel-Lincertain.

Vous connaissez Voltaire. Je vous en rappelle ce trait d'esprit, si souvent vérifié dans l'histoire : Mon Dieu, protégez-moi de mes amis. De mes ennemis, je me charge ».

 

Edouard Boulogne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 11/03/2013 17:29


Extraits d’un article de Gustavo Coronel…





« 3.Le ministère de la Défense et la Garde
nationale


Un rapport du
US Government
Accountability Office devant le Congrès américain a informé de la corruption croissante au sein de l'armée
vénézuélienne, en particulier la garde nationale. La corruption, selon le rapport, a atteint le niveau ministériel. En particulier, les liens de l'armée vénézuélienne et les FARC ont été
clairement établis, comme le prouve le contenu de l'ordinateur portable appartenant au défunt chef des FARC, Raul Reyes.


La corruption de l'armée
vénézuélienne a conduit le gouvernement US à considérer trois membres du gouvernement comme barons de la drogue « fournissant un soutien matériel aux FARC ». Ces trois personnes, les généraux
Henry Rangel Silva et Hugo Carvajal et l’ancien ministre de l'Intérieur Ramon Rodriguez Chacin sont encore membres du cercle proche de Chávez. En fait, Rangel Silva a récemment été promu au grade
le plus élevé. Le Venezuela est non seulement un petro-État mais devient un narco-État. »


http://www.libreafrique.org/Coronel_Chavez_210311





 

Dissident 11/03/2013 17:09


Bientot tous ces beaux messieurs si intelligents lapideront Chavez de conserve en assurant à la cantonade estomaquée par tant de stupide outrecuidance, "je le savais" "je l'avais dit" et patati
et patata.


Quand la vérité sera connue, ils paniqueront. 


Chavez, un nouveau de Gaulle ? Mais renseignez-vous un peu avant de pondre de telles aneries nom d'une pipe ! je sais pas moi, allez-y et comme st Thomas voyez et jugez, mais par pitié
taisez-vous si vous ne savez pas.


Alors voici : Chavez fut un désastre inimaginable pour ce pays désormais maudit qu'est aujourd'hui le Venezuela, meme Ciudad Juarez, pourtant reconnue comme étant le trou du cul du
monde et un coupe gorge assuré est plus "sécure" que Caracas où l'on compte 20 assassinats par jour.


Ce pays est ravagé, l'économie est écroulée, le peuple est exsangue et laminé par 25 % d'inflation. On importe tout, on n'exporte plus rien, les denrées de base - meme le sucre !- manquent
épisodiquement.


Les cubains gèrent le port et l'aeroport, ils occupent un étage entier du ministère de l'intérieur. La corruption est phénoménale, la famille Chavez a fait fortune, mais ce qui s'appelle
fortune. On est calfeutré chez soi dès la nuit tombée et dans certains quartiers l'on entend des rafales d'armes automatiques toute les nuits. Le Venezuela est devenu une plate-forme
d'exportation de drogue vers l'Europe...etc.


Ce pays c'est l'Enfer sur la terre, voilà la vérité. 

L.Dessout 11/03/2013 16:50


La réaction de Victorin Lurel est moins celle d'un ministre que d'un élu guadeloupéen,voisin du Vénézuela et engagé dans un bras de fer avec les partisans d'un changement insitutionnel. D'où la
présence à ses côtés de la Présidente de La Région Guadeloupe,élue,avec lui, par une majorité d'électeurs gaullistes et socialistes. Son opposition loale a organisé une veillée,autour du consul
du Vénézuela,au Palais de la Mutualité de Pointe-à-Pitre. L'opinion guadeloupéenne,comme toute celle de la caraïbe est sensible aux sirènes de "Petrocaribe". Ce programme vénézuelien de
coopération offre de l'essence à un tarif préférentiel aux habitants de la caraïbe,comme à leurs congénères du Bronx à New York.
 Enfin concernant ses commentaires sur l' aspect physique de Chavez,c'est une coutume locale et caribbéenne de dévisager et commenter l'aspect d'un défunt en s'inclinant sur sa dépouille.
Louis Dessout

CH.FFRENCH 09/03/2013 21:19


Cette Josette LINCERTAIN, est-elle certaine de ce qu'elle fait,en allant voir le "Bébé Chavez" ?