Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Laurent-Bernier.jpg ( M. Laurent Bernier, candidat dans la seconde circonscription ).  ). 

 

Les législatives doivent aussi, et au premier chef, nous intéresser, chez nous, dans notre département-région de Guadeloupe.

Certes, les choses peuvent paraître « pliées » dans une île où l'électorat a la réputation d'être « légistimiste » c'est-à-dire porté, sauf exception, à voter pour le pouvoir en place. D'autant plus, qu'il y a un mois, il s'est déterminé, largement en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy ayant été présenté comme un candidat « raciste ». L'une de mes collègues de l'éducation nationale m'a même confié qu'une de ses élèves, 18 ans, lui a confié n'avoir pas pu voter pour le président sortant, que son professeur principal le lui avait présenté comme ayant le projet de supprimer le RMI, un homme qui, disait la jeune femme « n'est même pas Français » ( Sic! Allusion brillante au fait que le père de Sarkozy est d'origine hongroise! ( resic ). Une jeune fille qui, sûrement, est évidemment partisane de la diversité, et favorable à l'immigration tous azimuts. C'est ainsi.

Pourtant, chers amis, il faut aller voter, ne serait-ce que pour limiter les dégâts.

Sully-Tacite-.jpg

 

Dans la première circonscription un candidat me paraît devoir mériter l'attention. Il s'agit de M. Sully TACITE, qui se présente avec comme suppléant M. Jean-Luc Bonnet. Sully Tacite, qui se présente sous l'étiquette du PCD ( parti chrétien démocrate ) vient de l'UMP, dont il a été quelques temps le porte paroles, et dont il a fini par s'éloigner lassé par les divisions internes de ce parti, rongé par la politique dite d'Objectif-Guadeloupe de Lucette Michaux-Chevry.

Ce candidat est le plus crédible dans cette circonscription.

 

Dans la deuxième circonscription, madame Carabin, excellent maire du Moule, n'a pas eu la tête politique assez solide, pour résister durant la précédente législature, aux provocations incessantes du clan chevryste. Elle est donc passée avec armes et bagages … dans le camp socialiste. Cela n'est pas sérieux. Notre camp se ralliera sans hésiter à la candidature bien plus solide du maire de St-François, Laurent Bernier. Pourra être encouragé le jeune conseiller régional Cédric Cornet, Cedric-Cornet.jpgqui depuis trois ans ne ménage pas ses efforts pour apprendre le métier de politique. Il fait partie de cette jeune génération qui en 2009, a soulevé bien des espoirs.

 

La troisième circonscription, voit l'entrée en scène du maire de Baie-Mahault, Ary Chalus, Ary-Chalus-jpgqui, candidat divers gauche, est avant tout, jusqu'à présent un symbole de sérieux dans la gestion de son importante commune. Divers gauche? Cela n'est pas, certes, pleinement satisfaisant. Mais face à ceux qui briguent le siège, « il n'y a pas photo », comme on dit.

 

Enfin il y a la quatrième circonscription, celle où s'affronteront le ministre, et actuel président du Conseil régional, Victorin Lurel.img050

Son équation personnelle, ainsi que la conjoncture qui lui est favorable, en font le favori. D'autant plus que sa concurrente médiatique, Marie-Luce Penchard n'a aucune expérience de la gestion locale, et qu'elle porte aux yeux de beaucoup le péché originel d'être la fille ...de qui vous savez.

Le meilleur candidat de « de droite » pourrait bien être Louis Molinié, Louis-Molinie.jpgmaire de terre de Haut. Marie-Luce a même déclaré qu'elle se désisterait en sa faveur, s'il la devançait au premier tour. Paroles un peu rapides, et qui, sans doute, ont été prononcées sans avoir consulté sa principale « conseillère ». Mais les sentiments bien connus de Lucette à l'égard de Victorin donne une apparence de crédibilité, à cet « engagement ».

 

Notons, pour conclure ce premier et rapide aperçu du champ de bataille, que, pour la première fois, quatre candidats du Front National seront en lice. Ce n'est pas leur être hostile que d'estimer très faibles leurs chances de réaliser un score élevé. Mais, il y a un vrai progrès « démocratique » comme ils disent dans cette acceptation, sans critiques sérieuses, de la présence de ce parti aux élections en Guadeloupe.

De quel droit, qui que ce soit prétendrait-il interdire la participation à la vie politique d'une fraction de l'électorat ?

 

E.Boulogne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

optissimo 05/06/2012 03:13


Nou tombé bien ba


http://lacourdesbraves.over-blog.com/article-lou-mol-candidat-rpg-rassemblement-pour-gpe-ou-pion-d-un-jeu-de-role-106405351.html