Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les nostalgiques locaux, et certains membres du gouvernement ( pas tous !!! psc ) Domota et Taubiravoudraient, en vertu du principe pathologique dénommé par Freud «  principe de répétition », revivre encore une fois la détresse guadeloupéenne engendrée en février 2009, par le pseudo LKP, pour la satisfaction onaniste des Domota et autre Nomertin,

Ah! quelle jouissance que l'illusion de « dominer », le petit peuple de chez nous, par la grève « générale », la destruction des biens, l'intimidation d'un ministre minable le sieur Yves Jego.

Ah! que revive une nouvelle fois l'orgasme des mafieux déguisés en syndicalistes. ( ils ont le projet d'un nouveau "grand soir" pour le 05 décembre prochain. ).

Sans aller jusqu'à exprimer la vérité avec notre lucide verdeur, le syndicaliste Alex Lollia, alex_lollia.jpg( de son métier Prof de philo, - et aussi grand comédien comme le rappelle la photographie ci-contre -, avec lequel E.Boulogne, sur le plan personnel, et professionnel, entretint jadis des rapports empreints de cordialité, et de correction ) secrétaire général de la FSU, tient un langage qui, sur certains points recoupe le nôtre.

LS.

 

 

Guadeloupe : Alex Lollia plus que Sceptique quant à une Nouvelle Grève Générale

 

http://creoleways.com/2013/11/07/guadeloupe-alex-lollia-plus-que-sceptique-quant-a-une-nouvelle-greve-generale/

 

 

Le 5 novembre 2013, date anniversaire des 5 ans du lancement de LKP, au local de l’UGTG à Pointe-à-Pitre, huit organisations syndicales (UGTG, CGTG, SPEG, FSU, FO, SUDPTTGWA, CFTC et UNSA) tenaient conseil (de guerre ?).

Exigeant le respect de l’accord Bino, l’augmentation des salaires, la revalorisation des minimas sociaux et l’application des conventions collectives, ces organisations appellent leurs affiliés au mouvement de grève unitaire le jeudi 5 décembre prochain. Cette intersyndicale entend bien manifester contre, pêle-mêle : « la Répression patronale et judiciaire, les licenciements, le démantèlement de services publics, l’augmentation des taxes et impôts, la précarité et la pauvreté ».

Comme en 2009, lors des évènements du LKP qui bloquèrent la Guadeloupe 44 jours durant, Jean-Marie NOMERTIN, secrétaire général de la CGTG, appelle à l’action de masse, à la démonstration de force et prédit une mobilisation d’envergure, seule manière, selon lui, de faire entendre les revendications des travailleurs.

Or, dès le lendemain, (6 novembre), l’un des leaders de 2009, Alex LOLLIA, professeur de philosophie et secrétaire général de la CTU, faisait à nouveau entendre sa dissidence sur les ondes de la radio RCI : « La grève générale ne se décrète pas dans un petit comité de quelques militants. […] A ce jour aucun bilan n’est tiré de la mobilisation de 2009. Nous sommes prêts à répéter exactement les mêmes erreurs ! […] En 2009 nous avons lamentablement perdu … »

Alex LOLLIA, vieux routier du syndicalisme guadeloupéen, fait l’implacable constat d’un échec économique et social du Lyannaj Kont Pwofitasyon. Il qualifie de « défaite morale » les rencontres secrètes, durant la crise de 2009, entre certains membres du LKP et Yves JEGO, ex ministre des Outremers (1).

Le syndicaliste s’étonne aussi qu’à l’intersyndicale « On parle de toutes les entreprises où il y a licenciements, mais, curieusement, rien n’est dit du cas de Kawann Beach à Marie-Galante [dirigé par des syndicalistes (NDLR)] où 42 salariés sont livrés à eux-mêmes. C’est d’une gravité exceptionnelle ! C’est une scélératesse syndicale qui n’a de correspondant que la scélératesse patronale… »

Ecouter sur le site de RCI l’interview accordée à Thierry FUNDERE dans le cadre de l’émission "Sans langue de bois" :
http://www.rci.fm/podcasts/guad/SansLanguedebois_06-11-2013_05-36-04.mp3

Pour mieux comprendre, lire sur Creoleways : http://creoleways.com/2011/01/14/guadeloupe-le-syndicaliste-alex-lollia-souhaite-un-inventaire-du-lkp/

 

(1) lire le livre d’Yves JEGO « 15 mois et 5 jours entre faux gentils et vrais méchants » (Grasset) http://www.amazon.fr/jours-entre-gentils-vrais-m%C3%A9chants/dp/224676601X

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch.Etzol 11/11/2013 18:55


Des paroles aux actes


A Oyonnax,ce 11 Novembre 2013, le président de la république fustigeait :"Le terrorisme s'en prend toujours aux innocents". Que n'était-il au gouvernement sous le septennat du François 1er
du socialisme,avec son actuel garde des sceaux! Il y a 30 ans, les Antilles Françaises, mais la Guadeloupe particulièrement, sombraient et souffraient
à partir de 1983 et jusqu'en 1989, sous les attentats de l'Alliance Révolutionnaire Caraïbe, agissant déjà en quasi-impunité, au nom de l'indépendance de ces départements français.


Le 13 Avril 1985, la bombe posée au restaurant l'Escale à Pointe-à-Pitre n'a regardé ni à la nationalité,ni au sexe, ni à l'âge ni à la couleur de la peau: quatre
morts,dont deux femmes guadeloupéennes et deux touristes. Depuis,i l y eut J. Bino.  Est-ce à cette "liberté" que veut nous conduire François 2e du nom et du socialisme, avec mme
Taubira ?   Surtout maintenant que les forces de l'ordre seront plus occupées à protéger des portiques écotaxe ou des radards routiers que les
citoyens.                                          
      Ch.Etzol