Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Mariage-Gat.jpg

Parmi les nouveautés que nos gouvernants prétendent introduire en France, les class-actions à l'américaine figurent en bonne place. Nous parlons ici de la possibilité offerte,  à un groupement de citoyens partageant le même intérêt, de faire citer devant un tribunal une entreprise, une collectivité locale, etc. afin de faire reconnaître et réparer un préjudice quelconque. La frénésie de nouveauté irréfléchie qui saisit périodiquement nos élites ignore toutefois un trait de comportement bien français qui est le besoin de chahut et la propension à retourner, contre l'ennemi, les armes qu'il exhibe

Or dans deux des mesures qu'est en train d'engendrer la grotesque, la dévorante machine à légiférer de notre pays, on reconnaît l'embryon d'un monstre législatif qui ne survivra pas, et qui, tôt ou tard, sera évacué par des anticorps spécifiquement français. La première est l'éventuelle initiative populaire de 180 000 signatures pour l'adoubement d'un candidat à l'élection présidentielle. Si cette idée devait être retenue le fantaisiste Rémi Gaillard serait pratiquement en position de parvenir au deuxième tour puisque ses vidéos sur Youtube attirent 16 millions de visiteurs.

Mais surtout, si la proposition relative aux class-actions devait être retenue, et si le bénéfice d'une action collective pouvait quitter le champ de la consommation (auquel il semble cantonné aujourd'hui), on assisterait à des rapprochements inattendus. En effet Chrétiens et tradis finiront tôt ou tard par voisiner dans la rue avec les homosexuels du silence qui sont la majorité en France, qui n'ont rien demandé à personne, surtout pas le mariage, qui songent très peu à adopter un enfant, et qui redoutent que le tintouin, à leur sujet, ne débouche sur une bonne vieille persécution de type camerounais, ce qui, convenons-en, serait dommage après cinq siècles de bienveillante hypocrisie, cinq siècles de semi-clandestinité qui n'ont pas débouché sur une France bleu-blanc-rose, mais sur un pays  raffiné dont environ un cinquième des élites , gouvernants compris, est homosexuel (soit le double du taux national) et où, jusqu'à présent, les lycéens ne traitaient pas Marcel Proust de "tarlouze" en classe au nom d'une morale d'importation. Notre pays laisse en effet se développer, parmi les populations récemment acclimatées, (comme en témoigne la future, pitoyable et hâtive révision des manuels scolaires à propos de Verlaine et Rimbaud), une intolérance barbare qui invite au pogrom anti-homo - notamment à travers le rap, c'est notoire, c'est vérifiable, et c'est particulièrement dangereux pour les populations concernées, toujours susceptibles d'être désignées comme se tenant les coudes afin de maintenir la plèbe dans la sujétion.

Lire la suite en cliquant ICI : http://www.atlantico.fr/decryptage/mariage-homo-pourrait-se-retourner-contre-homosexuels-christian-combaz-543963.html?page=0,0

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article