Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le gouvernement en fifficulté sur l'évolution institutionnelle des DOM.


(Chaque jour qui passe récèle à quel point ceux qui en Guadeloupe, Martinique, Guadeloupe ont ouvert le fameux débat sur l'avenir institutionnel des DOM ont été légers, et pour quelques-uns criminels. L'article insiste sur l'énorme distorsion entre la très grande majorité des populations et les "élites" (autonomistes, voire séparatistes).
Il nous faut refuser cette distinction entre peuple et "élite". La réalité, parfaitement  vécue en Guadeloupe et en Martinique, est la mise à l'écart, systématiquement, des hommes de "l'élite" quand ceux-ci ne vont pas dans le sens d'une politique de largage, voulue au sommet de l'Etat. Ils leur est impossible d'accéder, par exemple  aux "grands" médias  audiovisuels, et même en grande partie de la presse écrite.
Lisez cet intéressant article paru sur le site réunionnais Zinfos 974, ci-dessous le lien).

Les seules batailles perdues d'avance sont celles que l'on n'a pas livrées.

http://www.zinfos974.com/Le-gouvernement-deja-en-difficulte-sur%C2%A0l-evolution%C2%A0institutionnelle%C2%A0en%C2%A0Martinique_a11349.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

René Tikitak 19/10/2009 13:43


Ces intéressantes observations de "zinfos974.com" ne font que mettre en valeur ce que disait mon cousin Georges Tikitak sur ce même blog du Scrutateur, samedi dernier. La poltique "d'ouverture" du
Président Sarkozy ouvre principalement des boîtes de Pandore, d'une part, et d'autre part ce sont les indépendantistes ou crypto-indépendantistes qui mènent le bal de l'évolution institutionnelle,
soutenus par des cohortes de jobards qui veulent d'une évolution statutaire "pour faire avancer les choses" : ne leur demandez surtout pas ce qu'ils entendent par "faire avancer les choses", ils ne
le savent pas eux-mêmes. Seulement, ils ont l'impression d'agir... C'est comme ça que les équilibres se brisent... parce que les jobards pensent au-dessus de leurs moyens (enfin ils croient penser
en relayant les slogans et les mots d'ordres de l'irresponsable ambition de quelques "politiques" avides de pouvoir, et à n'importe quel prix, pourvu qu'ils en aient davantage).