Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ce samedi, 29 juin, à Paris, se déroulait la traditionnelle « gay »-pride.

Gays.jpg

 

Du monde, mêlé au militants LGBT, moins par militantisme que pour faire la « teuf » comme disent ceux dont la détérioration de la langue ( quasi imposée par les médias « djeunes » ) conditionne et accompagne le délitement de leur pensée.

Chose curieuse, si LCI nous a abondamment montré la « mère » de Paris, Ni Djack Lang, ni cette odieuse vieille chose de Pierre Bergé n'ont été exhibé( e )s.

Rien de nouveau dans ce carnaval du déglinguage, sauf, parmi les revendications, celle de l'accès à de nouveaux droits pour les « gays » ( on sait que je ne manifeste aucune hostilité à un homosexuel, en tant que tel, qui est ce qu'il est, et qu'on n'a pas à mépriser, ou à sanctionner pour la particularité de ses goûts. Mais qu'en revanche j'éprouve, pour le mot « gay », en tant qu'il exprime une idélologie, celle, par exemple, du lobby LGBT, une profonde aversion. C'est cette aversion que je veux exprimer par l'emploi des guillemets. ).

 

On comprendra dès lors mon sentiment en lisant dans la presse cette information : «  Inséminée par l'un des membres d'un couple homosexuel, une mère porteuse a fait croire à la mort du bébé afin de pouvoir le revendre plus cher ( 15000 euros ), à un autre couple de gays. La supercherie – macabre – a été révélée le 22 juin. Les affaires de ce type se multiplient ».

 

Déjà, dirai-je?

 

Le commerce d'êtres humains, n'est-ce pas ce qu'on appelle l'esclavage.

Un esclavage « moderne » qui, échapperait, sous le patronage de la France et...du Garde des sceaux, à la loi Taubira, sur l'esclavage, crime contre l'humanité ?

 

Ô temps! Ô moeurs!

 

 

Le Scrutateur. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alberto Moravia 30/06/2013 17:49


 


Bonjour M. BOULOGNE,


Votre billet se rapproche des articles de Paris-Match : le poids des mots, le choc des photos. On pourrait espèrer de la part d'un ancien prof de philo, d'un peu plus de hauteur de vue et de mise
en perspective.


J'espère qu'avant tout votre billet est un billet d'humeur ( de mauvaise humeur?)


Bien cordialement,

Edouard Boulogne 30/06/2013 19:09



Albert Moravia est ressuscité. Alléluïa ! !