Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

La voix des lecteurs.( I – 13/12/2010 ).

 

( Voici une nouvelle rubrique du Scrutateur. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, a vous de jouer., et de commenter les interventions de nos lecteurs

Edouard Boulogne) .

 

Voix.jpg

 

( I ) : A propos de repentance
Castets Jean-Jacques

Bonjour Mr Boulogne,
Je me permet de vous adresser ce témoignage historique sur le drame algérien :


http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/AFE00004087/autour-du-drame-algerien.fr.html

 

 

 

( II ) Faire jouer le doute
SCHIVRE


Bonjour,


Acte ordinaire de la vie citoyenne, je dois renouveler ma carte nationale d'identité.
Un tour sur le site institutionnel me permet de prendre acte des pièces à fournir; mais n'étant pas (ou plus) un lapin de six semaines, je décide d'aller prendre l'information à la source, en l'espèce la mairie de mon lieu de résidence; laquelle demande une pièce supplémentaire, l'extrait d'acte de naissance ou copie intégrale de l'acte de mariage avec filiation.
Je fais part de mon étonnement, et la préposée au service m'informe que la liste des pièces à fournir est décidée en préfecture.
Un tour sur le site de la préfecture de Guadeloupe me permet de constater que la liste est identique avec le site national...
Je téléphone à la sous-préfecture, laquelle m'informe que c'est le maire qui décide de la liste des pièces à fournir...
J'explique mon trouble et l'agent de la sous-préfecture me déclare qu'on leur demande DE FAIRE JOUER LE DOUTE, donc de douter de chaque personne venant faire ce type de démarche.
Je trouve scandaleux de voir un Etat alourdir les démarches les plus simples de la citoyenneté et de voir la facilité des agents des collectivités à suivre cette tendance à l'oppression et la paranoïa; oui car il s'agit bien de cela !

 

( III ) Le Scrutateur et les Francs-Maçons.

 

( Le Scrutateur n'est pas Franc-Maçon. Cela est net pour qui nous lit régulièrement. Cela est encore plus clair pour ceux qui ont lu l'étude assez approfondie que j'ai publiée dans mon livre Libres Paroles, chapitre repris sur notre blog.

Est-ce ce ton clair et sans ambiguïté, mais assorti d'un effort constant d'objectivité qui a séduit certains FM? Toujours est-il qu'il y a une quinzaine de jours, en farfouillant dans les statistiques quotidiennes du Scrutateur, j'ai découvert cet article qui nous est consacré sur le blog d'un jeune FM métropolitain.

Je serais tenté de dire que s'il y a beaucoup d'appelés, et peu d'élus, c'est Jésus-Christ qui a dit : « Paix aux hommes de bonne volonté.

Lisez donc:

E.Boulogne

 

La franc-Maçonnerie par le blog Le Scrutateur

Posted by Lamech 27 novembre, 2010


Ce blog « Le Scrutateur Guadeloupéen » a publié le 26 novembre 2010 un dossier, sous la forme de « pensée du jour », assez remarquable sur « La Franc-Maçonnerie »

Ce blog se veut être « une tribune d’expression de citoyens Français, d’origine créole, de sensibilité chrétienne, qui se veut libre à l’égard des modes, notamment idéologiques« .

Malgré les aprioris que nous serions susceptible d’avoir, il n’en demeure pas moins donc que le dossier est très bien construit et fort intéressant tant pour les profanes que pour les initiés : certaines vérités (comme l’humanisme dont nous nous parons)  apparaissent en toile de fond et nous amène à nous interroger sur l’avenir de la franc-maçonnerie au travers d’un récapitulatif historique …


Extrait :

«  Je m’engage à garder inviolablement le secret maçonnique, à ne jamais rien dire et écrire sur ce que j’aurais pu voir ou entendre pouvant intéresser l’ordre, à moins que je n’en ai reçu l’autorisation et seulement de la manière qui pourra m’être indiquée ». Roger Leray.(Grand Maître du GODF).

Il flotte presque toujours autour de la Franc-Maçonnerie, un parfum de scandale, une aura mystérieuse, assez inquiétante. Elle serait une sorte de secte, mêlée à des affaires- politiques, financières- peu respectables. Telle une pieuvre, ou une mafia, elle étendrait partout des tentacules voraces, placerait des « créatures », ses pions, ses espions, partout, dans tous les lieux de pouvoir ou d’influence, dans les partis politiques, les milieux d’affaires, l’université, la justice, les médias, et même… l’Eglise catholique, apostolique, et romaine !

Il y a beaucoup de vérité dans cette rumeur. Ce n’est pas cependant cet aspect des choses que j’analyserai dans cette courte étude, car il ne manque pas de livres, de numéros spéciaux de revues ou de magazines qui en parlent abondamment, et parfois talentueusement, comme il en est pour le livre de Ghislaine Ottenheimer et Renaud Lecadre, Les frères invisibles, paru récemment. Il y a probablement plus de vérité dans cette rumeur, que dans tout ce que la Maçonnerie dit d’elle-même, et pour ma part je ne peux l’évoquer sans penser au mot de Fénelon dans Télémaque : « Des services ! Des talents ! Du mérite ! Bah ! Soyez d’une côterie » !

Mais je voudrais plutôt mettre la lumière, si j’ose dire, sur l’histoire, et l’idéologie, dont se réclament les F.M , qui n’est peut-être pas la raison principale pour laquelle on adhère, mais assurément celle dont on se réclame, toujours en termes nobles et généraux : « l’amour de l’humanité », « l’humanisme », « la tolérance », la « laïcité », etc, ainsi que de grands noms, dont on se couvre, et se pare : Montesquieu, Voltaire, Proudhon, etc !

Consulter la suite de l’article sur « La Franc-Maçonnerie » sur le site de « Le Scrutateur« 

( Un commentaire à cet article apparaît sur le blog FM.

Le voici :

 

Commentaires

One Commentaire pour “La franc-Maçonnerie par le blog Le Scrutateur”

  • VESIC dit :

    28 novembre 2010 à 01:53

    C’est un beau blog qui montre a quel point le monde se dégrade… on parle de progrès aujourd’hui certes mais le progrès humanitaire me semble au plus bas avec les pertes de valeurs… voilà c’est tout ce que j’avais envie de dire ce soir

    Répondre




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Houël 17/12/2010 14:55






Un sujet pour la voix des lecteurs :


 


 


La publication d’un article récent sur Dom actu (http://www.domactu.com/actualite/101214153272963/guadeloupe-vers-la-disparition-de-l-industrie-touristique/) 
m’inspire la réflexion suivante :


 


LES HÖTELIERS,LE RETOUR !


 


Pendant plusieurs décennies les hôteliers ont capté la plus grande parties des aides publiques , locales et nationales,sans améliorer leur rentabilité,alors que les touristes étaient là.


Aujourd’hui on sollicite de nouveau le contribuable pour faire face à la crise.


La Guadeloupe serait donc le seul pays au monde dont l’industrie touristique ne peut fonctionner sans subventions ?


Faut-il rappeler que la France,métropolitaine,reste le premier pays visité au monde,sans aucune des subventions versées aux DOM et en dépit des grèves répétées.


Quels sont les motifs invoqués ?


« La situation générale » : Elle ne concerne que les hôteliers ?


« La carence de l’organisation par ceux qui en ont la charge » : Ce sont les acteurs de la filière qui en ont la charge,c’est aux autres de palier leurs carences ?


« le déficit d’image » : l’image de la Guadeloupe reste globalement bonne et l’accueil,hors des hôtels est appréciée,la marchande de sorbets sur la plage et le petit lolo y
participant autant que l’hébergeur.


« les charges particulièrement lourdes » : Ce secteur a été le plus servi en terme d’allégement de charges (défiscalisation,charges sociales et fiscales largement réduites,voire
annulées,moratoire à répétition), on  ne peut les taxer de « lourdes ».Comment auraient-elles pu augmenter de 90% avec une baisse
importante de la fréquentation touristique ?


Les deux autres motifs « comportement sociaux excessifs » et « insuffisances du financement


de la promotion » sont les seuls vrais freins.


Le premier est du ressort de l’Etat et l’emporte sur tous les autres, il ne sert à rien d’injecter


des aides massives si 44 jours de grèves réduisent à néant l’effort. Seul l’Etat a les moyens,et l’obligation, de faire respecter la loi et les liberté publiques,c’est une mesure qui ne coûterait
pas un centime.


La promotion devrait effectivement être,en partie, du ressort des collectivités locales,encore faudrait-il que, là encore, l’Etat de droit prévale et qu’il y ait un retour par le biais des impôts
et taxes .


Le rappel à la convention collective,exorbitante du droit commun,est curieuse car cette convention, qui fait des salariés de l’hôtellerie les seuls à être payés plus cher qu’en métropole,avec la
fonction publique,a consisté à un partage ,demandé par les syndicats et accepté par les employeurs hôteliers de la manne des aides publiques .Au moment où ces aides se raréfient on voudrait
changer la donne ?


Quant à la remise à plat des aides,ont ne peut admettre qu’elles dépassent le seuil actuel.


Il faudrait,au contraire que les aides subsistantes soient déployées sur l’ensemble des acteurs de la filière et non plus sur les seuls hôteliers.


Une fois que l’Etat aura joué son rôle de garant des libertés publique,les choses rentreront dans l’ordre et l’attractivité,réelle, de la Guadeloupe sera recouvrée.


C’est pourquoi il faut rester ferme et optimiste car ce sera la jeune génération de Guadeloupe qui devra relever le défi face à la raréfaction des aides publiques.Nos jeunes en ont les
compétences et la volonté et sauront remplacer les chasseurs de primes par de vrais entrepreneurs.



Zakalakatéléman 14/12/2010 13:24



Élie Miné !


http://www.caraibcreolenews.com/template.php?at=2670#


 



Oupédisa 13/12/2010 17:09



Robert a sûrement confondu Lennon avec Lénine :  http://fr.news.yahoo.com/87/20101208/tpl-john-lennon-sa-mort-a-t-un-coup-terr-230deff.html