Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un petit poème de Jean Cocteau pour cette journée du 13 avril 2010. Nous en avons tous besoin.

 

 

 

Indulgence.

 

Mindless_Self_Indulgence_Youll_Rebel_to_Anything-B0007WFXMQ.jpg 

 

 

 

Surtout, surtout… sois indulgent,

Hésite sur le seuil du blâme.

On ne sait jamais les raisons

Ni l’enveloppe intérieure de l’âme,

Ni ce qu’il y a dans les maisons,

Sous les toits, entre les gens.

 

Jean COCTEAU.

 

Mindless_Self_Indulgence_Youll_Rebel_to_Anything-B0007WFXMQ.jpg 

 

 

 

Surtout, surtout… sois indulgent,

Hésite sur le seuil du blâme.

On ne sait jamais les raisons

Ni l’enveloppe intérieure de l’âme,

Ni ce qu’il y a dans les maisons,

Sous les toits, entre les gens.

 

Jean COCTEAU.

 

Mindless_Self_Indulgence_Youll_Rebel_to_Anything-B0007WFXMQ.jpg 

 

 

 

Surtout, surtout… sois indulgent,

Hésite sur le seuil du blâme.

On ne sait jamais les raisons

Ni l’enveloppe intérieure de l’âme,

Ni ce qu’il y a dans les maisons,

Sous les toits, entre les gens.

 

Jean COCTEAU.

 

Mindless_Self_Indulgence_Youll_Rebel_to_Anything-B0007WFXMQ.jpg 

 

 

 

Surtout, surtout… sois indulgent,

Hésite sur le seuil du blâme.

On ne sait jamais les raisons

Ni l’enveloppe intérieure de l’âme,

Ni ce qu’il y a dans les maisons,

Sous les toits, entre les gens.

 

Jean COCTEAU.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CH.FFRENCH 13/04/2010 19:02



Ce serai merveilleux si tout le monde pensait comme cela!


Mais las! La critique est facile, et l'art difficile.