Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne


Jabbour-et-Lucette.jpg ( Tony Jabbour, au côté de Lucette Michaux-Chevry, en 2008).

 

 

 

 

J'apprends à l'instant, la mort de maître Tony Jabbour, survenue ce 06 novembre 2011.

Je me souviens bien de lui, à l 'époque où il fut mon élève, en 1970.

Devenu avocat, il maintint pendant longtemps le journal Match fondé par son père Camille.

Conseiller municipal de Pointe-à-Pitre, il était de ceux qui combattaient la faction  virulente et mortifère pour la Guadeloupe des « indépendantistes ».

Il s'était effacé quelque peu du combat politique ces dernières années, et je me demandais pourquoi. En réalité, il luttait contre une cruelle maladie.

Notre dernier contact fut téléphonique. Il date de mars 2009. Il avait tenu à me féliciter pour la lettre ouverte que je venais d'adresser au procureur de la République, M Prêtre, pour demander des poursuites contre Elie Domota, maître du « LKP », qui venait de se déshonorer à la télévision par des déclarations violemment racistes, et ses appels à l'insurrection. Un Domota qui avait reçu le soutien de l'administrateur diocésain de la Guadeloupe, rejeté par une large partie de son clergé, un imposteur, nommé Jean Hamot, qui voyait dans l'agitateur un nouveau « bon samaritain". (sic ).

Tony Jabbour était justement inquiet pour l'avenir de la Guadeloupe. Il était scandalisé par le manque de réactivité des « responsables » de l'Etat, à ce moment là, contre la subversion la plus irresponsable.

Nous sommes de ceux qui le regretteront. Le Scrutateur adresse ses condoléances à ceux qui l'ont réellement estimé, et aimé.

 

Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moi 08/11/2011 11:21



Toutes mes condoléances à la famille. Bel article en hommage.