Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Fort-de-France, le 26 Novembre 2009

 

Aussi vrai que la Bosse…  La Martinique tient à ses Boss !

 

Nos Observations et nos Tests nous l’ont montré et nous pouvons le dire,

Aussi vrai que la Bosse tient à son Bossu ou à sa Bossue bien entendu,

La Martinique tient à ses Boss, ces vieux Démons Pervers et Pernicieux.

Obédiences, Confessions, Parrains, « Ougans », intellos ou ignares

Tous, marchands de Places au Paradis, que ce soit  sur notre Terre, que ce soit dans les Cieux.

 

Faites retour au Pays Natal, chargé comme pas possible de Titres et de Diplômes

Ecole Normale Sup., Hautes Etudes Com., Polytechnique, Ecole Nationale d’Administration,

Il n’y aura pas de place pour vous en ce Pays de Martinique, à moins que !...

A moins que vous fassiez allégeance et que vous soyez parrainé par un de ces Marchands

De Places, trônes, fauteuils ou strapontins, vous serez exclu, discriminé, excommunié.

 

Oui. Quoi que vous fassiez, la Corruption aura raison de vous et vous fera obstacle.

Vous ne serez pas assez représentatif : mais, qu’est-ce qu’être représentatif en ce Pays,

Quand dans tant de Pays « Leaders », avoir des idées « propres » est tout ce qu’on demande.

Il est vrai que chez nous, la préférence va plutôt aux idées peu dérangeantes.

Il est vrai que chez nous, la Censure des idées et l’exclusion des Hommes est une arme absolue.

 

Une arme absolue dont même le Président des Français doit se garder en Martinique.

En Martinique où Monsieur Nicolas SARKOZY dirait « Donnez du Travail à cet Homme »

Que les Boss feraient la sourde oreille en se disant PAYI A CE TA NOU.

Ce Pays ambigu qui tient à ses BOSS, qui tient à ses DEMONS.

Aussi vrai que la Bosse tient à son Bossu, ou à sa Bossue, bien entendu.

 

Pour être inavoué, ce fait est patent, il est incontournable.

Pas de Société Martiniquaise sans Corruption, sans Népotisme, sans Clientélisme.

Pas de Société Martiniquaise sans censure, sans discrimination, sans exclusion.

Pas de Société Martiniquaise sans la part du Lion pour les uns et les épluchures pour les autres.

Tout cela enveloppé de prétendu esclavage, juste pour faire encre de seiche.

 

Autant dire qu’à ce rythme, autant dire qu’au prix de cet atavisme,

Autant dire qu’au prix de cet atavisme polychrome et profondément viscéral,

Il est toujours possible de débattre de ce qu’on veut, rien n’y fera :

Le Méridien n’est pas victime du poids des ans, les étrangers le savent.

La Sempiternelle serpillière a remplacé les French Perfumes chez Roger Albert.

 

Telle la Bosse qui tient à son Bossu, la Martinique tient à ses Boss.

Alors qu’elle les garde !... Qu’elle en fasse son profit, qu’elle en fasse son bonheur,

Mais la vie est ainsi faite qu’on ne peut prétendre tout avoir.

La vie, sans avoir à le dire impose à chacun ce double inventaire, ce double choix :

Celui de ce qu’on recherche et celui de ce qu’on consent à sacrifier, CAR TOUT SE PAIE.

 

Eric E.G. NOGARD

 

 

N.B. : - Le OUGAN est l’Oracle (très écouté autant que redouté) en Haïti.

 

 

Liens Suggérés :

·        http://www.lescrutateur.com/

·        ( http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexions )

·        http://tatun.unblog.fr/


Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur :  0596 798102;  Port : 0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article