Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

mouammar-kadhafi-8331.jpg

 

 

Pas plus que vous, probablement, je n'ai envie de pleurer la mort de Mouammar Kadhafi.

Depuis tant et tant d'années qu'il faisait régner son désordre despotique sur la malheureuse Lybie.

Et aussi, ces dérives, ces provocations de plus en plus vulgaires qu'il adressait à l'occident, et tout récemment encore, en Italie, à Paris, étaient exaspérantes.

Sans doute se permettait-il ces actes délirants à cause du sentiment d'impunité qu'il nourrissait à l'égard de ces puissances, à ses yeux, « décadentes ». Et, il faut reconnaître que l'on pouvait facilement s'y tromper.

En tout cas, lui, s'est trompé, au moins à court terme. Et cette erreur lui a été fatale. Car c'est bien cet « occident » qui a eu sa peau, et nullement les « insurgés » qui paradent à Tripoli, et ailleurs. Oui, l'occident, même si ses raisons ne sont pas nécessairement très propres; bien éloignées en tout cas de la défense des « droits de l'homme » dont il se targue. Rien de nouveau sous le soleil, à cet égard.

Sans pleurer Kadhafi, il est possible, comme il en est pour moi, de regarder avec effroi, mépris, et un soupçon de pitié, les circonstances affreuses de sa mort.

Est-il mort, sous l'effet d'une bombe lancée par la « coalition »? d'une balle au front, ou au côté? C'est ce voudrait faire croire ladite coalition pour des raisons plus ou moins politiques.

Un film, pris d'un téléphone portable nous montre tout autre chose : un véritable lynchage, affreusement mené par une foule hystérique.

Sans doute cette scène est banale dans l'histoire, et pas seulement à l'égard de despotes chargés de crimes. Des innocents, désignés à la vindicte populaire pour leurs seules « différences », parfois leur supériorité par rapport au vulgaire, ont été des centaines de milliers de fois dans l'histoire des hommes, massacrés, réduits en charpie par la sauvagerie des foules. «  Libérez Barabas », glapissaient-ils à Jérusalem, il a deux mille ans.

L'un des « indignés » de Syrte, hurlait ce matin «  Kadhafi est un chien, il est mort comme un chien ».

Je crois que l'ami de l'homme ne mérite ni cet excès d'honneur, ni cette indignité ».

La scène de la « mise à mort » était vraiment horrible, pouvant susciter la pitié, même à l'égard d'un Mouammar Kadhafi.

«  La volonté de la foule est toujours l'indice du pire », disait je ne sais plus quel philosophe stoïcien. Eclatante vérité!

Mais non moins terrifiantes, ces images d'archives, où l'on voit le dictateur reçu par des grands dirigeants du monde de la politique mondiale, et des Etats policés, celle, par exemple d'un des fils de Kadhafi, ( abattu aujourd'hui aussi, parait-il ) reçu avec tous les égards à Washington par madame Clinton, il y a un an à peine. Toutes ces mises en scène, cette hypocrisie, ces prévenances, ce faux-semblant. « Elie! Elie! Lama sabachtani »!

Disons-le aussi, pour les mêmes raisons, Alain Juppé, aussi froid, hautain et constipé que d'habitude a perdu une bonne occasion de se taire aujourd'hui. Son oraison funèbre du dictateur était aussi terrifiante, quand on veut bien prendre un peu de distance pour réfléchir, qu'indécente.

Faut-il leur pardonner? Savent-ils tous ce qu'ils font, ces gens là, les mauvais et les bons, selon les critères du monde?

Odi profanum vulgus, et arceo : ( je hais la foule vulgaire, et je m'en écarte), disait le sage.

Mais en nos temps « démocratiques » est-il une thébaïde, où l'on puisse encore se réfugier?

 

Mard Decap. 

 

Lien ajouté le 21 octobre 2011 à 09 heures :

http://www.globalpost.com/dispatches/globalpost-blogs/the-casbah/gaddafi-dead-video-initial-capture-exclusive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ernest 27/10/2011 17:43



http://www.slateafrique.com/59697/libye-apres-otan-le-qatar-reprend-la-main-kadhafi


Le Qatar ?


Espérons que çà n'inspirera pas une personne peu cultivée de lancer une nouvelle croisade des albigeois en Libye


 


 



cocks Georges 24/10/2011 12:47




Le salut de la misère
La joie dépressive
L’oppression tombe
L’extase orientale
Mais l’avenir va-t-il briller ?
Est-ce que la mort d’un homme,
Est une raison ?
Ceux qui tuent, sont-ils meilleurs ?
Les pires crimes sont sous la veste et la cravate,
Bâillonnés, cachés
Une nouvelle forme d’oppression
Acceptée, consentie et concédée,
Et personne,
Non, personne n’ose montrer du doigt
Par crainte de salir la chemise blanche.

cocks georges


 






Claude HOUEL 21/10/2011 17:40






LIBYE : L’ OTAN N’ASSUME PAS !


 


Sans l’OTAN , le régime de Kadhafi et son leader exerceraient encore leur dictature.


Après avoir triomphalement annoncé que Kadhafi avait pu être arrêté grâce à une frappe aérienne d’un mirage français,opportunément là, sur le convoi qui le transportait, les américains
déclaraient, pour ne pas être en reste, qu’ils avaient envoyé un drone sur le même convoi.


Aujourd’hui,alors que l’on commence à voir les vidéos amateurs explicites sur les circonstances réelles de la capture et probablement de l’exécution, barbare, du tyran, l’OTAN devient
plus prudente sur son rôle :


Elle affirme qu’elle ne savait pas que Kadhafi se trouvait dans le convoi, ce qui est possible, et qu’elle n’avait pas pour mission de tuer des individus mais de détruire les armes
susceptibles  d’être utilisées contre des civils.


Pieuse mise au point mais qui aura du mal à convaincre :


Quand l’Otan dit avoir tiré sur le convoi car les véhicules étaient armés et fuyaient,c’est logique.


 Quand elle déclare par contre qu’ils "transportaient une quantité substantielle d'armes et de
munitions qui représentaient une menace sérieuse pour la population locale"., ce n’est plus crédible car :


            Distinguer du ciel le contenu d’un
véhicule,sans rien enlever à la bravoure de nos pilotes,relève du miracle.


            Mettre en avant la menace sur la
population locale,cela devient une farce car la ville,en ruine,s’était vidée de ses civils depuis plusieurs jours et il faut beaucoup d’imagination pour voir des véhicules armés s’enfuyant à
toute allure représenter une menace pour des civils qui n’y sont plus !


Kadhafi a eu la fin qu’il méritait et qu’il recherchait mais il serait plus honorable que l’OTAN,l’ONU et la FRANCE assument leur
responsabilité et reconnaissent leurs actes :


Ils ont largement contribué à la victoire des « rebelles » en employant des moyens considérables et au-delà de leur mission
initiale.


Ils ont fait une guerre,salement, parce qu’il n’y a pas de guerre propre.


La cause a été jugée juste par la majorité des opinions publiques occidentales qui n’ont pas critiqué les moyens employés.


Ne pas vouloir l’assumer sous tous ses angles est de nature à faire réfléchir les citoyens qui ne


tarderont pas à se poser les vraies questions comme au Kossovo et autre Rwanda.


 


Sources :


http://www.afp.com/afpcom/fr/taglibrary/thematic/actuality


 


http://www.lexpress.fr/actualite/monde/kadhafi-les-zones-d-ombre-de-sa-mort_1043236.html?xtor=EPR-181-[XPR_Quotidienne]-20111021--112252495@177885657-20111021142126



Candide 21/10/2011 15:34



Le moins qu'on puisse dire c'est que Kadhafi n'était pas un lâche. Il n'en est pas de même pour ceux qui l'ont renversé, et encore moins pour ceux qui les ont aidés. Le lynchage ? La culture
musulmane a ces petites pointes d'exotisme que les indignés indignes ne peuvent qu'apprécier. Quand on pense que Bernard-Henri Levy a autrefois écrit la barbarie à visage humain
il y a de quoi rigoler à s'étrangler. Quant aux indignés indignes qui pestent encore contre WW Bush, ils oublient peut-être que Saddam Hussein a été jugé, lui.