Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Courrier-des-Lecteurs

 

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

 

 

Un de nos lecteurs, M. Claude Houël, commente le précédent article consacré aux initiatives burlesques de madame Destival ( voir le précédent article publié hier 08 janvier ).

Agent-de-demangeaison.jpg( Agent de démageaison. Un emblême possible des Compagnons de la grattelle. Pasteur, reviens ! ).  ). 

un commentaire vient d'être posté par Claude HOUËL sur l'article Rosita Destival réclame «réparations» plus de 150 ans après la loi sur l'abolition de l'esclavage..., sur votre blog Le Scrutateur.

Extrait du commentaire:

M. RIBBE a raison, le CRAN ne devrait pas exister sauf à reconnaître un CRAB (conseil représentatif des associations blanches) que même le FN n'a jamais réclamé et allumer ainsi la guerre raciale
en France. Est-il normal qu'une association raciste et anti française soit subventionnée par des fonds publics ?


Est-il normal qu'un premier ministre accrédite l'utopie d'une réparation que même son président ne juge pas réaliste ? Il sera intéressant de voir la suite donnée.


Il faut noter que cette charge arrive a un moment où la "justice" a été offerte à une Taubira 


qui révèle bien là ce qu'elle cachait derrière sa loi:un moyen de se faire de l'argent en actionnant une repentance offerte sur un plateau par Chirac.


Mais la ministre devra nous expliquer comment elle passerait outre le principe fondamental de non réatroactivité de la Loi...


Au-delà des principes juridiques il faudra parler du principe de justice : La réparation avancée ne peut qu'être universelle, si elle doit s'appliquer, et non "réservée" aux seul descendants
d'esclaves africains, ce qui promet de beaux débats car on peut remonter très loin dans l'histoire avec des situations inédites où l'on verrait une Mme Destival payer, à titre de citoyenne
française,sa part de réparation pour tous les peuples opprimés par la France, aux Vendéens comme aux Algériens auxquels, pour faire bonne mesure, il faudrait ajouter les guillotinés de la
Révolution.


Si le Cran tient autant à une évaluation du préjudice,improbable et impossible,il faudra également mettre dans la balance le prix du positif apporté par l'abolition : A commencer par la
liberté, qui, chacun le sait n'a pas de prix, et le coût, depuis 160 ans, des budgets faramineux


consacrés, avec raison, "aux descendants d'esclaves" devenus citoyens français et bénéficiant à ce titre du droit commun aux minima sociaux et autres subventions et au droit exorbitant des
sur-rémunérations et autre octroi de mer. Le résultat comptable risque d'en surprendre plus d'un.


Ne doutons pas de la fin de non-recevoir qui sera opposée, mais le cran aura fait parler de lui et attisé un peu plus le communautarisme,ce qui est le but recherché,

voir le commentaire

L'équipe de over-blog.com

 

Note du Scrutateur : Dans le total des réparations exigées par Mme Destival et le CRAN, il faudrait aussi inclure celles dues par les pays africains qui firent leur beurre de la vente de leurs homologues noirs qu'ils vendirent depuis, au moins le VIIème siècle, jusqu'à...nos jours, non seulement aux négriers européens ( à partir du XV ème siècle, jusqu'au début du XIX ème siècle ) mais aussi aux arabes, ( du VIIème siècle jusqu'à nos jours ) et à d'autres noirs...jusqu'à nos jours, par exemple au Soudan ).

Nous suggérons à Mme Destival d'aller faire valoir sa requête à Kharthoum, auprès du président Omar al-Bashir, ou en Arabie Séoudite auprès du roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud .

Cette tournée africaine, si elle devait s'achever pour madame Destival, ( ce qui donnerait à Ayrault et à Hollaande d'accorder leurs violons ) ailleurs que dans un obscur harem, pourrait être mouvementée pour la pèlerine, sauf à considérer qu'en désespoir de cause, elle se revendique soudain de sa qualité de française, pour demander un rapatriement ( vraisemblablement sanitaire ! ), vers Paris.

E.Boulogne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article