Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

( Réglement "à l'amiable" dans l'affaire du Sofitel. Ainsi vont les choses de ce monde. Et au début de la comédie de Jean Racine, Les plaideurs, Petit-Jean n'avait pas tort de dire " Sans argent, l'honneur n'est qu'une maladie"?

Nous l'avons compris, Nafissatou n'est plus malade, et DSK, selon les critères d'un certain demi monde ( vieux comme l'humanité ) n'a jamais été malade. D'ailleurs ses copains du parti du BIEN ( le divin PS ) en ont toujours été convaincus. Nul n'a oublié ( ??? ) les propos de Julien Dray, de Pierre Moscovici, et des autres, au début de l'affaire ( alors qu'il savaient tout des turpitudes de "l'époux" d'Anne Sinclair ) s'écriant la main sur le coeur, " tout cela est invraisemblable, cela ne ressemble pas à Dominique". 

Un Dominique qui doit se projeter déjà en 2017, pour balayer à la prochaine présidentielle, la "fleur des bois", si médiocre. Rien n'est impossible, si décadente qu'est, actuellement la classe politique française. LS

dominique-strauss-kahn-sex.jpg ( En lui tout n'est que luxure, stupre, et réplétion" ). 

 

L'ancien patron du Fonds monétaire international, le Français Dominique Strauss-Kahn, et Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui l'accusait d'agression sexuelle à New York, sont parvenus à un accord financier, rapporte jeudi soir le New York Times.

Le quotidien, qui cite des personnes ayant connaissance du dossier, précise que les deux parties devraient se rendre la semaine prochaine devant le juge en charge de la procédure civile toujours en cours devant un tribunal du Bronx. Un accord financier mettrait fin à cette procédure.

Aucun des avocats de Mme Diallo et de M. Strauss-Kahn n'étaient immédiatement joignables jeudi soir.

Aucun détail sur le montant de cet accord n'est précisé.

Une des personnes ayant parlé au New York Times lui a précisé que l'accord n'avait pas encore été signé.

Mme Diallo avait porté plainte au civil contre DSK le 8 août 2011, en parallèle d'une procédure pénale, l'accusant de l'avoir sexuellement agressée dans sa suite du Sofitel le 14 mai précédent.

La procédure pénale engagée après l'agression supposée, avait été abandonnée le 23 août 2011, le procureur ayant des doutes sur la crédibilité de Mme Diallo, en raison de mensonges répétés sur certains aspects de sa vie.

Le juge Douglas McKeon, en charge de la procédure civile, avait refusé le 1er mai dernier classer la plainte de Mme Diallo, comme l'avaient demandé les avocats de l'ancien ministre socialiste français.

Mais depuis, la procédure était au point mort.

Le juge McKeon est un fervent partisan des accords négociés, et il avait déclaré à l'AFP qu'il ne traiterait pas ce dossier différemment des autres.

DSK a affirmé que sa relation avec Mme Diallo au Sofitel était "mutuellement consentie".

L'ancien patron du FMI est par ailleurs mis en examen en France de l'affaire dite du Carlton qui porte sur l'organisation de soirées libertines avec des prostituées.

Ses défenseurs ont demandé la nullité de la totalité de la procédure, et notamment l'annulation de la mise en examen de leur client pour proxénétisme aggravé en bande organisée. La justice française devrait se prononcer le 19 décembre sur ce point.

DSK conteste sa mise en examen, affirmant qu'il ignorait que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il avait participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agasipo Tache 30/11/2012 15:46


Si l'on regarde attentivement la photo du présent article, la légende qui s'impose, c'est : "Pète un coup, ça ira mieux" ! Eh bien, c'est ce qu'a fait notre DSK national - et même international :
il a pété sa tirelire, ou en tout cas il s'apprête à la faire. Il a bien fait de choisir Nafissatou, car la ménagère est économe : une autre lui aurait pris le double. Le savoir-vivre n'a pas de
prix. Il n'empêche : quel séducteur, ce DSK ! Et dire qu'il s'en est fallu de si peu pour qu'il traitât les Français comme il traita Nafissatou Diallo. Pour cette dernière, ce ne fut qu'un
mauvais moment à passer, et elle en sortira plus riche que quand elle est entrée dans la fameuse suite. De l'autre côté de l'Atlantique, et si DSK n'avait pas fait assaut de séduction envers Mme
Diallo, c'eût été pour les malheureux Français cinq ans d'assauts furieux d'un socialiste prêt à monter en première ligne, et tout le monde - excepté la caste - en serait sortie plus pauvre
qu'avant : y'a qu'à voir comment ça se passe avec Groland !

Georges Tikitak 30/11/2012 15:39


Evidemment, après avoir mis la main à la poche - et devant tout le monde - monsieur DSK aura peut-être du mal à convaincre son juge (français) qu'il n'a jamais eu de relation tarifée de sa vie...

Alberto Temporamores 30/11/2012 15:37


Un vrai gentleman, ce DSK : le geste ! toujours le geste ! Et quel gest ! Qui dira après, que M. DSK n'est pas un grand seigneur lorsqu'il est question de relations entre... adultes consentants ?