Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

de_gaulle_5.jpg

Il faut écouter très attentivement cette conférence d'un véritable expert économique, pour comprendre l'impuissance actuelle de l'Europe. Surtout le jour où madame Merkel appelle à la construction d'une Europe fédérale. De Gaulle était sur cette question un voyant. Mais ses disciples actuels, en France, un Philippe de Villiers, un Nicolas Dupont-Aignan sont considérés comme de « petits candidats. Pour combien de temps? LS

 

http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/le-stratageme-des-chaines-35352

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

André Derviche 07/06/2012 19:52


"L'Europe, l'EUrope, l'Europe" (en sautant comme des cabris) disait le général de Gaulle lors d'une célèbre conférence de presse. Certes,l'idée de l'Europe n'est pas mauvaise en soi. Ce son les
arrière-pensées "européanistes" qui le sont. Garbage in, garbage out, dit l'adage anglo-saxon, et "garbage" le projet de Jean Monnet l'est tout autant que celui de Giscard, qui est l'homme
intemlligent qui a fait le plus de bêtise dans l'histoire de France. Pourquoi ? Parce que dans l'esprit des "pousseà l'Europe" modernes, il y avait une démar impériale et impérialiste tout ce
qu'il y a de plus idiote, et faisant la part belle à la bureau-technocatie dont chacun sait que dès lors dqu'elle cesse d'être l'outil pour devenir l'ouvrier aboutit fatalement à des catastrophes
(naturellement prévisibles). En résumé la plupart des postulats sur lquelle s'est voulue "l'Europe de Bruxelles" sont faux. Comme d'habitude lematérialisme sans âme s'est aussitôt emparé de la
situation en instaurant des règles jurisprudentielles de plus en plus nébuleuses, de  telle sorte que l'EUrope devienne un "machin" coupé de ses racines, coupé de ses fondamentaux (au moins
officiels) et coupé de toute finalité ayant un rapport quelconque avec le bien commun de ses adhérents. L'Europe actuelle n'est qu'un syndicat, dont les membres - comme dans tout syndicat -
vivent sur la bête, c'est-à-dire sur les contribution des... contribuables. L'Europe est un vaste dérapage, sur lequel il est relativement simple de s'expliquer, l'Euro n'en étant pas le pire
aspect mais presque le bouc émissaire. Dans la poursuite au gigantisme - hé oui ! la mégalomanie est une des formes de la démence orgueilleuse d'aujourd'hui - on a sacrifié chaque pays pour
l'intérêt d'une féodalité qui ne protège pas un seul de ses vassaux (et dont aucun vassal ne sait qu'il en est un, tellement les cartes sont truquées). L'Europe actuelle incarne parfaitement le
canard sans tête qui symbolise nos sociétés d'aujourd'hui, sans âmes, apatrides et qui ne savent même pas si elles veulent plus de pain que de jeu ou le contraire, et qui n'ont d'aute projet que
l'instant, l'avidité et la puissance temporelle. Oe quand il s'agit de l'Europe, c'est une poignée (en comparaison de l'assise électorale qu'ils ne représent même pas) de clones qui rejouent
perpétuellement aux "Fous du volant", ce feuilleton sans queue ni tête dont les concurrents s'appelaient "la famille Pierrafeu", Satanas et Diabolo, etc. Sauf que "Les fous du volant", à la
télévision, c'était pour rire.