Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'envers du décor.

Art-Religious_Art2.jpg


( J'ai demandé aux lecteurs du Scrutateur ( à vous ) de participer à la scrutation de votre serviteur.
Et vous êtes déjà nombreux à le faire. Merci infiniment.
Il est vrai que le spectacle du monde incline au pessimisme radical. Pas seulement celui du théâtre politique,  celui, tragique, des champs de bataille. Mais aussi celui de la vie quotidienne où l'agent le plus efficace du mal est la médiocrité, celle qui déchire les vies familiales, les salles de profs dans les écoles, les bureaux d'attente des administrations, etc, etc. "En prison! en prison! pour crime de mé-dio-crité", clame dans son agonie le roi Ferrante dans la belle pièce d'Henry de Montherlant La reine morte.
C'est ce mal que montrent, étalent, exhibent, avec semble-t-il une sorte de délectation les grands médias écrits et parlés. Et ce spectacle rencontre de l'audience, comme si, désespérant de nous-mêmes, nous avions besoin de nous rassurer en disant "finalement, nous ne sommes pas pires que les autres".
Et pourtant, l'être humain n'est pas fait que de boue fétide.
Il y a aussi de la beauté, de la grandeur, de la charité, un désir de chant grégorien, dans ces petites âmes hésitantes, inquiètes, flageolantes que nous sommes.
Je sens vibrer cet enthousiasme aigü, pas si naïf,  dans celle du lecteur qui nous envoie ce document que je publie sans autre commentaire. Musique, s'il vous plait : un Alleluïa de Haendel, un Hymne à la joie de Beethoven.
Sursum corda!
Le Scrutateur.




LE COEUR D'UN PAPA ! C 'est beau !!!

 

 

 

Ça ne me réconcilie pas avec la guerre qui se passe là-bas mais voilà un peu d'humanité dans tout ça .........     
> >

>
L'image qui suit plus bas vaut mille mots et représente effectivement l'envers de ce que nous montrent les médias : de bonnes choses se passent encore sur la planète.


image003.jpg



>
> >
Voici ce qui devrait faire les manchettes des journaux!
> >  

 

Le coeur d'un soldat = le coeur d'un homme, d'un père...

Voilà ce qui devrait faire les manchettes, au lieu de tout ce qu'on nous est montré sans importance. 
> >

>

> >

> >

>
Cette histoire est dure, mais tellement réconfortante pour le coeur, quand on regarde cette photo de John Gebhardt en IRAK. 
> >   

> >
L'épouse de John Gebhardt, Mindy, précise que la famille entière de cette petite fille a été exécutée. Les insurgés voulaient aussi la tuer et ont tiré dans la tête...mais heureusement ils ont raté leur coup et elle n'est pas morte. Elle fut soignée à l'hôpital de John et est en voie de guérison, même si elle pleure et se plaint. 
> >
  
> >
Les infirmières ont dit que John est le seul à pouvoir la calmer; alors John a passé les 4 dernières nuits à la tenir dans ses bras en dormant sur cette chaise. La petite se remet lentement. 
> >
  
> >
John est un véritable héros de la guerre et représente ce que l'occident tente de faire là-bas. 
> >
  
> >
Ça, mes amis, ça vaut la peine d'être partagé avec le reste du MONDE entier. Allez-y !!! Vous ne verrez jamais une telle chose dans les nouvelles. Faites circuler cette belle histoire. Rien n'arrivera si vous ne le faites pas, mais le monde a besoin de voir des photos comme celle-ci et ainsi de réaliser que nous faisons la différence... 

 


>  

 

 

 

 

 

 

 

 


> >

 


>  


>  

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch.FFRENCH 23/02/2010 16:05


C'est très beau le coeur d'un papa§ C'est bien dommage que les fournalistes en mal de scoop ne nous parle que de choses laides !


hello 23/02/2010 12:57


BRAVO , on lit cela et on eteint la télé on se sent positif et on passe une journée en paix : j'ai utilisé une autre recette pour me "rincer " de tous les stress et laideurs des evenements de la
crise que nous avons traversée : j'écoutais de l'opera dans ma voiture et faisait à chaque fois un voyage , selon que j'entendais l'expression de l'amour du deuil de la fivolité aussi , tout était
beau c'était de l'oxygène qui permettait de décoller et de redevenir serein , comme votre photo et son histoire
merci