Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

carte-afrique.jpg

 

 

Quand je recommande la lecture de cet article de Bernard Lugan, et même, éventuellement l'abonnement  au périodique l'Afrique réelle, je ne dis pas que tout y est dit sur le continent africain, de façon absolument sûre, et parfaitement objective. Personne, mêmeparmi les gens les mieux intellectuellemnt formés, et les plus honnêtes n'est totalement à l'abri des erreurs et des parti pris.

Je suggère seulement à ceux de nos lecteurs qu s'intéressent aux questions internationales, étudiants, professeurs, ou simplement personnes curieuses et désireuses de disposer d'une information variée, de regarder du côté de M. Bernard Lugan, éminents spécialiste des questions africaines.

Mettre en échec la mainmise idéologique des lobbies du politiquement correct est un des objectifs du Scrutateur.

A vous de jouer chers amis.

 

E.Boulogne.

 

 

Voici le sommaire de l'Afrique Réelle N°20 - Août 2011 ainsi que l'éditorial de Bernard Lugan.

Pour recevoir chaque mois la revue l'Afrique Réelle en PDF et par e-mail, il suffit de souscrire un abonnement annuel (paiement carte bleue / paypal / chèque) via notre site Internet :
http://www.bernard-lugan.com

Nous vous informons également qu'il nous reste encore des exemplaires de :
- Robert de Kersauson : le dernier commando boer (Edition du Rocher, 1990)
- Villebois-Mareuil : le héros de l'Afrique du Sud (Edition du Rocher, 1991)

Ces deux livres épuisés en librairie sont disponibles à l'état neuf pour une somme totale de 50€ (port offert pour la France métropolitaine, 5€ pour l'Union Européenne et la Suisse, 10€ pour les Dom/Tom et l'étranger hors UE).

Pour les commander :
- Paiement carte bleue / Paypal sur notre site Internet :
http://bernardlugan.blogspot.com/2011/07/offre-exceptionnelle-50-pour-2-livres.html
- Paiement par chèque. A nous faire parvenir avec vos coordonnées à : Bernard Lugan, BP45, 42360 Panissières.


Afrique Réelle n°20 - Août 2011
Sommaire :
 
Dossier Maroc.
- La signification du référendum du 1er juillet 2011
- Opposition : le vrai visage du mouvement du 20 février
- Le contentieux territorial algéro-marocain
- Lyautey et la conversion des berbères
  
Histoire : L'islamisation du Sahel 
  
Editorial :

Le référendum du 1° juillet fut pour le roi Mohammed VI un sondage de popularité grandeur nature. Avec 73,4% de participants et plus de 98% de votes « oui », les très médiatisés manifestants du « mouvement du 20 février » ont été réduits à leur juste importance, c'est à dire pas grand-chose…

En comparaison de la réussite politique du Maroc, l’échec tunisien est encore plus apparent. Le politiquement correct parle de « transition » quand il convient de parler d’anarchie. Des foyers d’agitation s’allument en effet à travers tout le pays avec leur cortège de pillages, d’exactions diverses et de victimes ; le tout sur fond de montée des revendications islamistes. L’échéance électorale du mois d’octobre 2011 qui verra 7 millions d’électeurs appelés aux urnes et pour laquelle plus de cent partis se sont déjà fait inscrire n’est pas là pour calmer la situation.

Selon les chiffres de l’ONTT (Office national du tourisme tunisien) entre janvier et fin juin 2011, la fréquentation touristique a baissé de 40% et les recettes de plus de 50%. Ce secteur qui représente 6,5% du PIB a déjà perdu plusieurs milliers d’emplois directs, sans parler des conséquences indirectes pour de très nombreuses professions. Pour ne rien arranger, la guerre que l’Otan mène contre la Libye a tari le flot des riches libyens qui avaient pour habitude de venir passer leurs vacances en Tunisie.

L’impression de gâchis est donc chaque jour plus forte avec les conséquences désastreuses de cette « révolution du jasmin » qui embauma tant les narines délicates des niais médiatiques de la rive nord de la Méditerranée. Nous commençons en effet à peine à mesurer l’ampleur des dégâts : un pays divisé dont les contradictions font craindre une guerre civile, des islamistes qui tentent de miner les institutions laïques, un chômage amplifié, une économie sinistrée, des grèves continuelles, des IDE (Investissements directs étrangers) déjà amputés de plus de 25% par rapport à 2010 etc. Les immenses progrès accomplis sous Ben Ali, et je renvoie aux chiffres déjà publiés par l’Afrique Réelle à ce sujet, sont bien oubliés. Songeons simplement que de 1990 à 2010, la Tunisie avait augmenté de 3,4% par an sa valeur ajoutée manufacturière par habitant et qu’en 2010 la croissance avait atteint 3,7% alors qu’au mieux, elle sera proche de 0% en 2011.

Aujourd'hui il apparaît de plus en plus clairement que le président Ben Ali a été victime d’une habile opération de déstabilisation. Par qui fut-elle orchestrée ? Là est toute la question. Les dernières révélations de Yassine Ayarin, blogueur emblématique des journées révolutionnaires laissent songeur : jamais l’armée n’a reçu l’ordre de tirer sur la foule et ce bruit a été lancé pour discréditer le régime. Adieu donc l’image d’un dictateur sanglant et d’une armée « républicaine » ayant désobéi à ses ordres insensés…

Bernard Lugan

http://bernardlugan.blogspot.com
contact@bernard.lugan.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tartempion 22/08/2011 20:26



http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/international/archives/2011/08/20110822-140126.html



Tartempion 22/08/2011 17:33



http://www.youtube.com/watch?v=RyxuEKsy0dI&feature=related


http://www.youtube.com/watch?v=CWhWQwJI8QE&feature=related