Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Parti-Socialiste-Francois-Hollande-Affaires-Corruption-Ren.jpg

 

« La démocratie est le pire des régimes politiques... à l'exclusion de tous les autres ». Tout le monde connait cette boutade de Winston Churchill, aristocrate de vieille extrace, au service d'une démocratie...couronnée.

Elle a le mérite de la concision, et d'être porteuse de sens, notamment sur la nature fondamentalement ambigüe, tragique, profondément boueuse, et pourtant incontournable de l'activité politique.

Il y a la possibilité de se retirer dans quelque thébaïde, dans une Trappe, une Chartreuse, ou un Carmel. Mais outre que ce choix n'est pas à la portée de n'importe qui, l'existence même de ces hauts lieux n'a de sens que par rapport aux sociétés, auxquelles ils proposent, des éléments de jugements d'elles-mêmes, et à défaut de mieux, des môles d'amarrage provisoire, des phares dans la nuit.

Pour beaucoup de citoyens, qui se croient malins, l'abstention dans la vie publique est une preuve d'intelligence. Ils prétendent se contenter de cultiver leur jardin, et se réfèrent au Candide de Voltaire, en oubliant que ce dernier se garda bien de suivre ce modèle, et se mêla ardemment, pour le meilleur, et quelquefois le pire, aux affaires de son temps.

Chers amis, votre Scrutateur, appartient à ce no man's land où, à mi-chemin entre M. de Rancé et...Séraphin Lampion, on est confronté aux choix parfois crucifiants de la tambouille démocratique.

Ni aigle, ni lombric, ( du moins je l'espère ), nous nous voyons confrontés aux tâches de la vie quotidienne et politicienne, un peu comme la Marthe des écritures, dont le charisme n'est pas celui de sa soeur Marie, plus contemplative, et qui a eu la meilleure part.

Mais il faut que l'on soupe, et que l'on vive, quand même.

Il faut des cuisiniers.

« Cuisinier »! hurle cette jeune folle d'Antigone, de Jean Anouilh, à Créon, ( ce Créon là, pas celui de Sophocle, qui est d'une autre nature, moins sympathique, et sans doute moins sage ), qui doit mettre la main à la pâte de la politique, et qui ne l'en ressort pas indemne.

Pourquoi ce préambule? Parce que je voudrais solliciter votre indulgence pour les politiques, ou plus simplement pour ceux, comme moi, mais comme vous aussi, puisque vous vous y intéressez et participez d'une façon ou d'une autre aux pugilats du Forum. Pugilats hargneux, peut-être inévitables, dont tant d'armes sont des boules puantes.

Ce que je vais publier ci-dessous n'est pas une boule puante. Il s'agit en effet du thème, et pas seulement du thème, mais de la réalité des liens entre la corruption et... le socialisme. Cela ne sentira pas bon, mais ce n'est pas une boule puante. 

Cette publication n'a pas pour objet d'assigner la corruption comme qualité inhérente ou intrinsèque au PS. Pas plus que la gauche n'a le monopole du Coeur, la droite n'a le monopole de l'honnêteté. Hélas, la vie quotidienne nous rappelle qu'il y a de tout dans l'homme, le meilleur et le pire, qu'il soit « de droite » ou «  de gauche ».

Mais nul ne peut nier qu'il y a, à gauche, une prétention à incarner le BIEN et à attribuer, avec une insupportable outrecuidance, l'honnêteté, et l'amour du peuple aux descendants de Marx, de Jaurès, et de ...François Mitterrand.

D'où cette petite piqure de rappel qui ne fera pas plaisir. Mais les diagnostics médicaux, et surtout, les prescriptions, celles de piqures, font rarement plaisir, ce qui ne les rend pas moins nécessaires.

 

Le Scrutateur.

 

 

Les députés socialistes représentent 32 %de l'effectif des députés de la nation, mais 67 %de l'effectif des députés poursuivis ou condamnés pour des crimes et délits divers...

La moindre peccadille d'un député, ministre ou sénateur de droite donne lieu à une marée médiatique formidable donnant à croire que le crime est de droite et la morale socialiste, alors que l'on n'entend rien ou presque (DSK excepté) sur les cinq inculpations prononcées, rien que depuis le début de l'année2012, à l'encontre d'élus socialistes.

Pour lire sur le blog la suite de cet article de Maurice D., CLIQUEZ ICI

Merci de contribuer au développement de la diffusion de ce blog en inscrivant vos amis à la newsletter (voir l'onglet en page d'accueil) !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candide 23/02/2012 23:47


Très très justement dit. Vous avez procédé comme l'aurait fait un bon chirurgien


Sans prétention de ma part  vous auriez pu écrire Cheese au lieu de keep smiling, selon l'expression par laquelle
le célèbre Mister Sylvestre des Guignols de l'info désigne les français, les "fromages qui puent" hi hi hi !


 

André Derviche 23/02/2012 21:48


Tout s'explique : le rapport entre 67% et 32% nous montre, mieux que toute autre démonstration,pourquoi les socialos font semblant d'être fâchés avec les chiffres. C'est comme quand M. de
Hollande nous assure qu'il n'aime pas les riches... Alors c'est pourquoi quand avec son ami Bernard-Henri Lévy, quand il se régale chez Laurent à 250 euros par tête de pipe, il ne se doute pas
qu'il se restaure différemment du client habituel des Restos du Coeur. Enfin, on ne va pas en faire tout un fromage : Hollande ne comprend pas très bien ce qu'il dit. Aucun socialiste,
d'ailleurs. Sinon ils vivraient tous en consultation spécialisée chez les psy spécialisés dans le dédoublement de personnalité. Peut-être alors comprendraient-ils pourquoi ils se réclament si
volontiers de la gauche plurielle, mais c'est un autre débat. Ce qui est croustillant, c'est que pour ce qui est d'en croqueer, il croquent, nos socilos. C'est peut-être cela qui les rend si
croustillants ?