Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 Eric-Minatchy.jpg ( Eric Minatchy ).

 

Si je connais plusieurs membres de la famille Minatchy, je ne connaissais Eric, qui vient de mourir, que de réputation. Très bonne réputation sur le plan artistique, et aussi sur le plan humain si j'en juge par le nombre important de lecteurs qui m'ont adressé, par courriel, ce beau poème, en créole de notre ami, Georges Cocks.

Les hommes de qualité ne nous quittent jamais, ils restent présents dans nos coeurs, et nous aident à résister à ce qui dans la vie, trop souvent, tend à nous dégrader.

Je laisse la parole à Georges Cocks. EB. 

 

 

 

 

 Toujou sonjé Erik

 

Bon biten ka vinn ra

É gran fanmy toujou di :

Bon moun pa ka rété si tè.

 

Souvan a koz dè néglijens

Nou pa apran pwotéjé,

Nou pa apran enmé,

É nou pa di

Avan two ta maré nou :

Kè nou té enmé.

 

Jodi là !

On kod a tambou-la kasé

Ka là tonbé

É ka si ka

Ka pléré

Mè nou ossi.

 

Premyé fwa nou vré :

Boug  a chapo-la paté ka ri,

Boug a chapo-la paté ni blag,

Benzo pèd la vwa.

 

Ou té di van nwel souflé avan lè

É nou tout tombé malad,

Nou ka pléré,

Paskè nou ka sonjé

Sé vou Erik

Téka fè nou dansé,

Ou ban nou lanmou a misik,

Misik péyi an nou,

Nou karazouké,

Nou maté,

Nou swé,

Nou té làs,

Mè nou pa té fatigué,

Mèci on pil.

 

Misik sé lanmou, lanmou…

 

Fos é kouraj pou la fanmy é zanmi.

 

 C.E,kanmarad é kolèg  Fwans Télékom

 

Georges Cocks

 

L'accordéoniste du groupe Kasika est décédé, brutalement, lundi soir, à la suite d'un incident pulmonaire. Il sera porté en terre, demain après-midi, au cimetière de Capesterre-Belle-Eau.
Avec Benzo, il formait un duo détonant au sein de Kasika. Eric Minatchy avait su, notamment, imposer ses rythmes dans les chanté Nwèl qu'animait le groupe qu'il avait rejoint au début des années 1990. Il adorait légalement le chant, jusqu'à créer le concept de Karazouké, une forme de karaoké exploitant les chansons en créole. Mais le cœur a lâché, lundi soir. Eric Minatchy avait été victime d'un malaise, il y a une semaine, alors qu'il se trouvait en répétition, au local de son association, à Fonds-Cacao (Capesterre-Belle-Eau). Inconscient, les sapeurs-pompiers l'avaient immédiatement conduit au centre hospitalier de la Basse-Terre, avant d'être transféré au CHU de Pointe-à-Pitre. Jusqu'à la terrible nouvelle de lundi soir. On ne verra plus son bel accordéon rouge aux côtés du saxophone de Benzo, ni cet accordéoniste si apprécié par les uns et les autres. Il sera porté en terre, demain après-midi, au cimetière de sa commune, Capesterre-Belle-Eau.
Julie MONTANA 
Agence Presse Média Caraibes Gp

 


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article