Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

  • H1N1, ça grippe ! 

Grippepic12927.jpg


Depuis plusieurs mois, le monde est en alerte, c’est la catastrophe annoncée, la pandémie est à nos portes, la mort rode et les sueurs froides qui nous donnent chaud, sont à l’évidence les symptômes clairs, nets et précis de la Grippe mexicaine, porcine, H1N1 !

Grippe mexicaine reconnaissons que cela avait un petit côté exotique presque sympa. Porcine ? Pouah les sales bêtes, oser nous refiler leurs maladies! Heureusement en Guadeloupe, il y a Noël pour régler cette affaire de Cochons. Sûr, on ne risque rien.

H1N1, là c’est une tout autre affaire ! Le truc prend une allure sérieuse. On ne peut plus rigoler. C’est comme les Pubs à la télé où on nous met un « médecin » en blouse blanche pour donner un air sérieux à l’achat d’une brosse à dents qui lave même la langue …. (La prochaine fera les oreilles aussi !)


10-01-06-sarkozy-bachelot.jpg

Bon, depuis des mois on ne peut pas dire que nous n’en aurons pas entendu parler de cette fameuse grippe qui allait réduire à néant des siècles de civilisation brillante et une Humanité qui ne l’est pas moins.
N’étant ni médecin, ni spécialiste et n’étant pas encore mort de ce fléau planétaire, je me garderais bien de faire des commentaires trop techniques. Et puis je n’ai pas de brosse à dents à vous vendre et encore moins de vaccins contre cette abomination abominable.
Mais justement, au titre bien banal de simple citoyen lambda ordinaire juste un peu curieux, je me pose des questions.
Car voila que j’ai entendu des tas de choses  (et vous aussi …) sur cette « pandémie » terrible et sans appel.
Nous ne sommes pas morts, mais ce n’est pas faute qu’on nous ait annoncé que cela n’allait pas tarder.

On pourrait même se dire que si les organismes officiels mondiaux qui nous ont foutus la trouille pendant des mois pour cette « grippouille », en faisaient autant pour les Vraies maladies vraiment graves qui massacrent depuis des siècles des régions entières de la planète sans que l’on fasse plus trop attention et bien beaucoup de vie humaines seraient sans doute épargnées.
Cette épidémie de grippe H1N1 n’a-t-elle pas un gout amer de virus de riches ? Car finalement on y a investit des sommes colossales qui laissent un peu songeur sur l’équité du traitement planétaire des épidémies.

En fait-on vraiment autant pour les fléaux bien connus qui tuent à tour de bras des millions d’enfants en Afrique ou dans des pays sous-développés ? (pardon on dit maintenant « pays émergeants » pour faire plus joli …)

Et puis quand même, si on s’intéresse un peu à cette affaire, soudain jaillissent des questions existentielles ou bassement économiques un peu ennuyeuses.
Par exemple que sont donc réellement ces vaccins qu’on nous a fabriqués en moins d’un mois quand par ailleurs on nous annonce des années et des années études indispensables avant de mettre un médicament sur le marché ? On va nous dire que la base du vaccin existait et qu’on a eu juste à les adapter. Oui peut-être mais quand même …

Et puis aussi pourquoi tous ces contrats secrets avec les laboratoires pharmaceutiques pour leur garantir l’impunité en cas de problèmes avec les injections ?

Et qui a choisi ces puissants groupes qui se sont gavés avec cette affaire rondement menée et bien orchestrée, qui leur a passé commande et comment ?

Pourquoi s’est-on précipité pour signer avec ceux dont les lobbys sont les plus puissants en Europe. A quel prix, dans quelles conditions ?

Qu’en est-il de ce dossier Baxter ? Firme qui aurait mis sur le marché des vaccins contenant des germes de H5N1 par erreur ?

Sur ces questions qui représentent des contrats gigantesques, aussi juteux que les marchés militaires, on peut espérer qu’un jour peut-être, des commissions d’enquêtes s’y intéresseront. Mais il faut savoir que ce n’est pas (étrangement !!!) le Ministère de la Santé qui a géré ce dossier mais celui de l’Intérieur. Et quand ce ministère là veut nous cacher quelque chose ….   

Mais le coût des vaccins (et des masques) n’est pas le seul souci de cette affaire.
Combien ont couté les campagnes de gavages publicitaires faites à la va vite et d’autant plus diffusées que l’échec de la pandémie devenait évident. Cela fait des semaines que l’évidence de la disproportion des mesures et des moyens mis en place par rapport à la réalité du danger est visible.
Mais plutôt que de reconnaître son erreur d’appréciation, le Gouvernement a choisi le bourrage de crâne pour forcer les Français à consommer ces fichus vaccins achetés en trop grandes quantités et dans des conditions ubuesques.
Nous avons eu droit à tout. La peur entretenue avec les interventions de la Ministre, Mme Bachelot, spécialiste de l’affolement général. Les fausses informations sur les soi-disant ruées vers les centres de vaccination… Que n’a-t-on pas entendu sur la nécessité de se faire vacciner d’urgence …

Et que dire des coûts annexes et indirects ?

Un exemple entre mille, chaque établissement scolaire sur son budget propre de fonctionnement a été obligé par le Ministère, de s’équiper entièrement en matériels de prévention, de photocopier des milliers de lettres à envoyer aux parents (certaines parfaitement incompréhensibles pour un non spécialiste …) d’organiser les séances de vaccination sur ses propres moyens en temps et personnels.

On peut supposer que cela a été le cas dans toutes les administrations.

Personne ne pourra dire le budget pharaonique de tout cela.
On fera remarquer pour être honnête (il faut toujours tenter d’être honnête, c’est mieux !) que si à l’inverse de ce qui s’est produit, la Grippe H1N1, avait été une véritable et tragique épidémie, je ferais moins le mariolle et aurais été bien aise d’aller me faire vacciner. Et je n’aurais pas été le seul à louer la providentielle prévoyance d’une Ministre que chacun porterait aux nues (attention, hein, pas de jeu de mot sur cette phrase, soyons sérieux !)
Ce qui est vrai !

Le principe de précaution qui est maintenant tellement entré dans nos mœurs que nous tenons  Mme Météo pour entièrement responsable de la moindre averse non annoncée en temps et heure, fait que nos politiques font souvent des excès de zèles pour nous (SE ?) protéger. Ce qui au final s’avère excessif (normal pour des excès) et bien embarrassant quand le drame annoncé ne se produit pas.


Non en fait ce qui est de très loin le plus exaspérant en cette affaire, c’est la méthode de communication choisie par notre bon Gouvernement pour nous manipuler du début à la fin.
Pas un mot provenant des « Officiels responsables » n’a été vraiment juste et sincère.
Une fois encore, on nous a pris pour des andouilles à qui on peut faire gober tout et n’importe quoi.
Depuis que ce Gouvernement règne en Maitre absolu sur les grands médias, nos ministres nous méprisent en permanence en nous mentant de façon la plus grossière qui soit.
Sommes-nous vraiment devenus si imbéciles que l’on pense pouvoir nous faire avaler comme cela des couleuvres aussi énormes ?
Décidément, nos gouvernants n’ont pas évolué d’un millimètre depuis l’abominable mais puéril mensonge du nuage de Tchernobyl stoppé net en 1986 par nos douaniers super efficaces.
Nous sommes confrontés à une information pipée, orientée, constamment déformée pour les besoins des manitous gouvernementaux qui pensent encore s’adresser aux foules ignares d’un Jules César proposant des jeux encore des jeux. (Vous me direz, il y a le Foot …)

Ces insupportables mensonges, ces manipulations, dissimulations sont de violentes insultes à l’intelligence des Français que l’on bafoue en permanence.
Nous sommes soumis à un pouvoir entièrement médiatique qui exploite la désinformation sans aucun état d’âme ni aucune moralité et à la longue cela devient insupportable.

Cette affaire de la Grippe H1N1 n’est qu’un exemple presque modeste mais tellement instructif.
Du vent, du vent, des mensonges, des mensonges.
Voila finalement à quoi servent les moyens d’informations quand ils sont entre les mains de gens peu scrupuleux.
Joseph Goebbels, le ministre  Hitlérien de la Propagande et de l’Education du peuple, avait déjà exploré les recoins de la manipulation médiatique mais avec la multiplication et l’intensification des moyens de diffusions, le bourrage de crâne devient permanent et sans aucune limite.
Il faudra aux citoyens de demain des capacités d’analyses et un esprit critique hors du commun pour arriver à trier les flots d’informations qui vont littéralement les submerger.
Comme dans les pires films de science fiction, on peut à juste titre s’inquiéter du devenir de la Liberté de Pensée (et de penser tout court).

Un cerveau normal ne peut plus aujourd’hui suivre les multitudes d’informations que tous les vecteurs médiatiques lui déversent sur la tête. Forcément cela signifie que, sans y faire attention, ce cerveau moyen se fait régulièrement embobiner par des mensonges parfaitement mis au point par des dirigeants peu scrupuleux.
En France, depuis de nombreuses années, le regroupement des outils de presse entre quelques mains est déjà opérationnel.

Il y a donc grand danger pour les libertés de pensée et d’expression.
Les Antilles en sont un bel exemple mais elles ne sont pas les seules malheureusement.

Alors pour éviter que cela grippe dans nos petites têtes, faisons les marcher à fond …

Posons-nous des questions, toujours et encore. N’acceptons pas ce que l’on nous raconte sans nous interroger. Qui dit cela ? Comment ? Pourquoi ? Quels sont ses intérêts ? Quelle est l’Histoire de celui qui nous parle ? Que cherche-t-il ? Que veut-il ? Etc
L’esprit critique ! Tout est là !

 Tiens et si nos amis Guyanais qui semblent partis aveuglément pour se jeter dimanche du haut de la plus haute falaise, s’en posaient un peu des questions ?


Philipp.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 10/01/2010 16:03


Je formule un souhait... C'est encore faisable !
Mr Philip,
Selon le principe de précaution si cher à nos petites consciences aveugles, j'aimerai que vous vous penchiez, non sur les Gouvernants qui sont manipulés par les opinions publiques, mais simplement
sur leurs conseillers, grands experts et savants de tous poils,  irréprochables qui tels des prophètes distribuent toutes les idées aussi sottes que grenues... enfin, tant qu'elles ne se
vérifient pas !
A qui donc faire confiance, cela mériterait des sanctions en place publique, merci d'apporter votre éclairage .

A l'attention de Vrai Guadeloupéen .

Comme je suis blanc de blanc mais n'ai des documents qui le prouvent que depuis 1850, je n'oserai plus m'aventurer sur vos terres pour vous apporter mon obole. A la limite, communiquez moi les
coordonnées de votre compte que je fasse un don en décembre prochain... Si votre projet se réalise, je crains que l'arc antillais ne soit uniformisé par le bas, le rêve se terminera assez vite et
les futurs coloniaux pas forcéments blancs, vous feront peut-être rire jaune, ils sont déjà en bonne place partout sur le plan commercial, recherchent des marchés et connaissent très bien la
gestion communautaire, vous ne pèserez pas très lourd en leur compagnie...
Quelle est la prévision de votre Prophète en la matière !!!


ETZOL PHILIPPEN 09/01/2010 23:33


D'abord rectifications sur de fausses informations voir de la désinformation(celle la même dont se plaint l'auteur):le vaccin n'a pas été fabriqué en 1 mois , début de la pandémie en mai et mise
sur le marché en octobre ( soit 6 MOIS); ensuite on peut comparer la mise au point d'un nouveau médicament et ses différentes phases d'essais et celle d'un vaccin, qui
plus est d'une grippe.Le process est déjà connu et validé, les chaînes industrielles existent déjà car tous les ans  on met sur le marché un
nouveau vaccin pour la grippe saisonnière avec les souches circulantes détectées par l'OMS.
Sur la philosophie de la vaccination de masse et la gravité attendue (en contagiosité et en mortalité) , nul ne peut prévoir avec certitude y compris les scientifiques et encore moins les
journalistes et commentateurs  qui jouent sur du velours: quelle que soit l'évolution,il en aura été trop fait ou alors pas assez.C'est assez confortable comme situation et en plus cela fait
vendre du papier ( qui parle alors de manipulation médiatique?).Nous pouvons aussi nous poser la question du coût de la vie humaine :avez-vous déjà vu un malade,jusqu'alors en pleine santé ,décéder
d'insuffisance respiratoire aigüe alors qu'un simple vaccin aurait pu l'éviter.Certes nous pouvons et nous devons aussi critiquer le manque de vaccination et de soins dans les
pays moins développés mais la faute n'en incombe pas qu'à la France et à son gouvernement, le budget alloué à la grippe n'aurait certainement pas abondé celui de l'aide aux
soins des autres pays.Par contre pas grand monde ne pose la question sur le coût et les sommes engagées pour pratiquer des centaines de milliers d'IVG, qui deviennent même un moyen de
contraception pour certaines.
Je pense qu'il est plus sage, sans pour autant être naïf , de ne pas toujours sombrer dans la théorie du complot.C'est  plus facile de se cacher puis de gérer dans  l'après
crise ( se souvenir de l'évacuation de la soufriére en 1976 en Guadeloupe :on en aurait trop fait;ou à l'opposé ,de la crise de la canicule en Métropole: on n'en a pas fait
asez).Demandons-nous comment on aurait  pu mieux faire pour améliorer le système, plutôt que de se perdre en polémiques stériles  et suspicions .
Etzol philippe (médecin de campagne sans pseudo)


Cyrille 08/01/2010 22:24


Trés bon texte dont j'apprécie l'humanité et la justesse de vue
Oui si on avait autant dépensé d'argent pour d'autres maladie que pour cette fausse épidémie on aurait sauvé des millions de vie
Philipp a raison : c'est une épidémie de riches.
il a raison aussi quand il nous dit de réfléchir fasse aux infos truquées des médias
demain en gwada on va en faire encore l'expérience surtout sur RFO qui devient insupportablement marxiste et pro indépendance. il me semble que FA s'est un peu calmé


Vrai Guadeloupéen 08/01/2010 21:38


Franchement vous nous fatiguait avec vot Philipp
je vois pas en quoi ce type fait avancer les Gwada
Il passe son temps à nous critiquer et a refuser de voir la vérité éblouissante qui est la victoire d'Elie Domota pour sauver la guadeloupe
Sans Elie Domota rien ne se ferait ici et le peuple noir serait toujours sous l'esclave des blancs qui volent notre sueur et notre travail
c'est le LKP qui a fait bouger les choses ici et Philipp ferait mieux de mettre sa soit disant intelligence au service de la vérité et d'Elie Domota
il pourrait enfin voir l'énormité de la honte coloniale française qui suce le sang des antillais
les blanc ici sont des sangsues qui épuisent notre pays
Notre fierté de Guadeloupéens c'est Elie Domota qui nous la redonner et pas votre Philipp
Elie Domota lui est le chef spirituel qui nous donne notre route et le respect due aux antillais d'origine
Il faudra bien un jour que tousceux qui ne sont pas d'ici partent et nous laissent profiter enfin de notre pays.
Demains nous seront des dizaines de milliers dans les rues pour chasse les blancs et ceux comme Philipe qui critique le grand peuple noir


Edouard Boulogne 08/01/2010 22:35


Vous avez évidemment le droit de n'être pas d'accord avec Philipp, et avec les autres auteurs de ce site.
Mais votre apologie de votre "maître spirituel" (Domota) laisse pantois.
Quel contre-témoignage que cette idôlatrie quasi hitlérienne ou stalinienne du "chef"! Idolâtrie extraordinairement raciste, comme il n'est pas nécessaire de le montrer. Il suffit de vous lire.
Et quelle prétention, cher monsieur, de voir dans votre maître le défenseur des Gwadas!!!
Que faites-vous des Guadeloupéens, pour éviter votre jargon primitif, emprunté au vocabulaire de la publicité de bas étage (gwada! gwada! gwadada!!), que faites vous des Guadeloupéens très nombreux
qui ne vous suivent pas dans l'admiration béate, et infantile, du sieur Elie?
Vous les vouez sans doute à l'extermination, comme tous les dictateurs du type de votre idole ont fait à ceux qui avaient l'intelligence et le courage de ne pas les suivre : Hitler, Pol Pot,
etc!
Soignez vous monsieur;

Le Scrutateur


antoine Garrouste 08/01/2010 18:57


je suis bien d'accord toute cette affaire de grippe sent le souffre et le mensonge d'état. mais je ne serais pas aussi optimiste que notre cher Philipp. A mon avis tout cela va être enterré et on
n'en parlera plus comme de beaucoup d'erreurs de nos "dirigeants". Pour l'esprit critique oui il faut tenter de le maintenir en alerte et des sites comme celui-ci nous y aident chaque jour. merci
donc.


maryse Garrouste 08/01/2010 18:54


Trés bon texte et bonne conclusion qui devrait faire réfléchir ceux qui le peuvent encore car comme le dit ce monsieur depuis si longtemps le matracage des esprits est terriblement puissant et
fort. Et ici il prend des dimensions énormes. il parait que c'est encore pire en guyane.


desnoes 08/01/2010 14:07



Bientôt le carnaval ! Volons au secours de l'Etat et achetons les masques en stock !