Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Au-Mali.jpg

 

Vous êtes contre l'intervention française au Mali, vous? Moi non plus.

Quand la France est engagée dans un conflit militaire, l'opinion publique a tendance à serrer les rang autour du chef. C'est un réflexe plutôt sain. En 1914, l'ennemi juré de la 3ème République, Charles Maurras, décida d'enterrer la hache de guerre. Il ne fut pas le seul. En 1917, et 1918, Clémenceau qui ne manquait certes pas d'ennemis politiques, rallia autour de sa personne le ban et l'arrière ban du parlement français.

De là à déclencher une guerre pour se sortir d'un sacré pétrin, il n'y a qu'un pas. A condition de n'être pas au bord d'un précipice. 

album-hollande-img-copie-1.jpg

Cela dit, il fallait sans doute ( aucun ) stopper l'offensive islamiste visant à soumettre l'ensemble du Mali et à en faire une tête de pont pour le contrôle progressif de toute l'Afrique, et, à court terme, pour toute l'Europe.

Sauf imprévu, personnellement, je soutiendrai la politique gouvernementale sur ce point précis, sans oublier.....le reste.

Car il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. Je soutiendrai, sans perdre mon esprit critique, et non sans poser les questions qui me semblent être indispensables pour être dans l'actuelle conjoncture un citoyen digne de ce nom, c'est-à-dire lucide, et vigilant.

Je poserai par exemple cette question : M. Hollande n'a t-il pas sa part dans le conflit qui perturbe la vie quotidienne de nos amis maliens?

Je crois qu'il faut répondre par l'affirmative, même s'il n'est pas le seul, car il faut être juste.

En effet, que nous dit-on désormais généralement, dans les milieux autorisés?

Que cette offensive islamiste en Afrique centrale a été rendue possible par la chute du régime lybien, il y a un an, obtenue grâce aux interventions franco britanniques, avec le soutien bienveillant du bon président Obama.

Donc, Sarkozy ( espérait-il, aussi, en tirer profit électoralement à quelques mois des présidentielles? ) a également sa part de responsabilité. Mais les socialistes français, union nationale oblige, avait soutenu l'intervention française en Lybie, unanimement.

Selon quels principes s'était-on décidé à cette guerre. Aaahh! mais au nom du Bien, des droits de l'Homme, de l'Hombre, de l'Homo, de la Umanita, de la Humanity, en tout cas toujours en vertu des grands principes... et des bons sentiments.

Toutes choses, et qualificatifs dont nous serons gorgés à satiété dans les semaines qui viennent ( sinon davantage ).

C'est toujours au nom des droits de l'homme que la France lâcha son allié tunisien à la même époque, que le monde occidental décida d'abandonner Moubarak à son triste sort, et de livrer l'Egypte aux... frères musulmans, et qu'aujourd'hui il soutient, en Syrie, et avec quelle hargneuse partialité, contre Bachar Assad, les mêmes qui, en ce moment foncent vers Bamako, au « grand émoi » de l'Elysée et de quelques autres chancelleries occidentales et « dwoidelhommistes ».

Les anciens dirigeants, déchus, et pour Khadafi assassiné dans des conditions ignominieuses, étaient, évidemment, des dictateurs peu recommandables, et pour ma part je ne les aurais pas pris en auto-stop. Mais ils étaient reçus à l'Elysée, à la Maison Blanche, et au 10 Downing Street.

C'était au nom de la raison d'Etat. Et je ne discute pas ce fait qu'en politique, surtout à ce niveau; il ne faut pas avoir l'odorat trop exercé, tant l'odeur du sang est, parait-il, tenace.

Mais enfin, la question est toujours celle du moindre mal.

Et pour ne considérer que le seul cas de la guerre en cours au Mali, n'eut-il pas mieux valu négocier avec un Khadafi, et conserver, jusqu'à ce qu'une opportunité valable se présente, l'homme du moindre mal, qui figeait en Lybie des passions délirantes, que libérer ces forces, ( au nom des droits de la Umanita ( sic ) ) incontrôlables, et se trouver dans la situation où nous nous trouvons?

Mais, les choses étant ce qu'elles sont, va pour la guerre, puisque, très probablement, c'est la politique qui s'impose.

Mais ne perdons pas de vue les réalités

Groland-chef-de-guerre.jpg

Hollande chef de guerre, cela prête à sourire en un premier temps. Cela ne rassure pas quand on réfléchit? Espérons, que derrière les apparences martiales du Flanbi se trouvera ( ront ) un, ou des « conseillers » efficaces et responsables.

Mais si notre homme n'est pas un Samouraï, il est un politicien, et il n'est pas impossible qu'il ait vu dans cette occasion de rassembler au nom de la France, mais autour de sa personne, les contestataires de plus en plus nombreux de sa « politique », de neutraliser ses opposants.

a-75--je-m-exile.jpg ( C'était vendredi 11 janvier ).

Est-ce un hasard si l'intervention militaire a été décidée samedi, la veille d'une manifestation qui a fait quelque bruit? 

Groland-et-le-Mali-III.pngJe ne voudrais pas pousser trop loin l'hypothèse, mais elle mérite d'être formulée, sauf pour quelques puceaux de la politique qui continuent de croire au père Noël PS.

Car « la vérité est peut être triste » disait Napoléon 1er.

Et de Gaulle complétait «  c'est triste comme la grandeur ».

Mais la politique de nos actuels dirigeants c'est la tristesse sans la grandeur.

 

Edouard Boulogne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hello 15/01/2013 11:00


Cette intervention au Mali est une erreur de plus ,il s'est précipité là pour détourner notre attention de son projet sociétal lamentable et de son incapacité à lancer des reformes courageuses il
espere  redorer son blason en nous faisant croire que nous sommes encore un grand pays pour qu'on oublie à quel point on va mal 


manque de pot l'armée qu'on est sensé soutenir est passé à l'enemi pour une bonne partie , quand aux autres pays africains sensés venir en aide ils arrivent tellement au compte goutte que seuls
les français sont mis en danger dans un conflit qui ne les regarde pas 


il n'a pas la dimension de son role il n'est pas à la hauteur ,il est le pire président qu'on ai eu depuis que j'ai l'age de voter, notre décadence est en route


je n'arrive pas a savoir si il est stupide ou si il est un traitre


dans les deux cas on a touché le gros lot!!!!!!