Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Guadeloupe : Ou ça passe, ou ça casse!

img146.jpg


Cohésion Sociale et Libertés Républicaines
cliquez-ici pour acceder au site Internet

Il parait difficile de croire que la population guadeloupéenne, si elle est bien informée, puisse se satisfaire des différends qui opposent les Elus politiques en place actuellement, que ce soit au plan Conseil général, Conseil Régional, Conseils Municipaux, Parlementaires dans leur ensemble.

 

Sur les appareils des partis, la réaction que l’on entend couramment, c’est une absence de volonté de déplaire soit à un autre parti, soit aux dirigeants nationaux, qui ont une vision bien différente en ce qui concerne le développement de la Guadeloupe.

 

Est-il souhaitable de donner dans le « cartiérisme » en répétant à souhait comme nombre de parlementaires ou dirigeants de partis nationaux, « qu’il faut leur donner plus de liberté et les laisser se développer dans leur milieu géographique » ?

 

Ces positions sont condamnables au même titre que les slogans des syndicats politiques ou des meneurs de grèves affidés ou affiliés aux syndicats nationaux CGT, FO, LCR ou NPA.

 

Comment réagir ?

 

D’une part en adressant au nom du Parti dit majoritaire et soutien au Président de la république, un rapport circonstancié et sans complaisance concernant la situation sociale, économique et politique de la Guadeloupe.

Cela aura pour premier objectif de procéder à une analyse complète et non de laisser circuler les dires et écrits des media locaux, quels qu’ils soient (écrits ou parlés), des pseudos intellectuels qui se gargarisent de mots pour flatter une partie de la population, des universitaires qui ont trouvé sous cette appellation une occasion de ne pas être recherchés pour des propagations de pensées anti françaises.

 

D’autre part en organisant à l’instar des mêmes syndicats et autres propagandistes, des réunions et des écrits capables de faire reculer l’obscurantisme que certains se plaisent à développer dans des radios ou des journaux.

Signalons au passage que cela est pour tous ces animateurs source de revenus occultes, trop souvent versés par ceux la mêmes de nos amis qui se disent outrés des agissements, mais comme en CORSE, se sentent obligés de verser la dime.

 

Il faut que PARIS le sache et que les ouvertures de portes et autres courbettes faites à ces « princes du Commerce et de l’Industrie », produisent des effets contraires dans nos Régions et en Guadeloupe en particulier ( que les autres se débrouillent dans leur propre région outre mer, contentons nous de défendre le cas de la Guadeloupe), que le discrédit que supportent les sympathisants et dirigeants du Parti sont préjudiciable à une remontée vers le succès que nous souhaitons.

 

POURQUOI DE TELS PROPOS ?

 

Aujourd’hui le Parti du Président est à la remorque en Guadeloupe de responsables qui cherchent à déstabiliser ceux qui se donnent, à titre personnel, pour le faire exister et vivre comme un vrai parti.

 

Comment admettre que des supputations circulent quant à la nécessité de faire alliance avec un « porte parole » du parti «  LA GAUCHE MODERNE » au motif que le racolage ministériel du Président de ce Parti est un gage d’appartenance à la majorité présidentielle ?

 

La situation de Mulhouse n’est pas celle de la Guadeloupe et il n’est pas possible de vouloir assimiler les opérations réalisées par JMB à Mulhouse avec celles que DM pourrait mener en Guadeloupe au nom de cette notion galvaudée de « rassemblement ». S’il en est à PARIS, au sein du Mouvement qui sont partisans de ces alliances, c’est qu’ils en sont encore au stade de confondre «  Père de famille » et « paire de chaussures »…….

 

REVEILLONS NOUS… NOUS NE DEVONS ETRE PRIS PAR CES DIRIGEANTS PARISIENS POUR DES GOGOS A QUI ON PEUT FAIRE AVALER N’IMPORTE QUOI……

 

Cela est bien compris par une classe de la population, qui désire investir, travailler et vivre en Guadeloupe dans une sérénité retrouvée, avec des principes de démocratie parfaitement reconnus par tous et bien appliqués, surtout par les Administrations et leurs dirigeants, qu’ils soient autochtones ou hexagonaux voire « francophones » mais peu dans leur mentalité « francophiles »…….

 

Alors il faut organiser des réunions publiques sur des thèmes porteurs et n’avoir pas peur d’afficher une pensée majoritaire des populations guadeloupéennes.

 

Il faut convaincre des « sponsors » de changer leur lieu de « versement » et de participer avec la même générosité que celle apportée de façon ouverte ou occulte à des radios et journaux tendancieux et déstabilisateurs.

 

Certain « maire » détient une radio sur son territoire. Si réellement il veut apporter un soutien FRANC et SINCERE au Parti du Président, pourquoi ne ferait-il pas en sorte que cette radio soit aussi au service d’informations réelles et rétablissant la vérité après avoir entendu les propagandes UGTG sur Radio TANBOU ???????

 

La création d’un JOURNAL d’opinion, rédigé et diffusé par les militants, comme savent le faire les communistes ou la LCR, devrait voir le jour pour rétablir une certaine vérité dans les visions politiques, économiques, sociales et culturelles de la Guadeloupe par les guadeloupéens et tous ceux qui y vivent.

 

Mais pour réaliser toutes ces actions, ou bien il faut se désolidariser des pensées de certains gouvernants qui sont les « phares » du Parti UMP et décider d’agir en responsables politiques capables de faire gagner un parti bien structuré, ou bien il faut créer un autre mouvement, qu’il soit politique ou associatif et mettre en œuvre ces suggestions.

 

Mais il devient lourd de porter l’étiquette UMP, lorsque l’on se fait rabrouer avec des positions absurdes que des responsables parisiens mettent en avant, sans se soucier des conséquences.

 

Ou bien alors, il s’agit de positions et de stratégies parfaitement muries et réfléchies, qui ne doivent en fait que favoriser des courants de pensées allant vers une forme de largage non avouée et déguisée en propos flatteurs pour faire croire que les Guadeloupéens sont des femmes et des hommes fiers et dignes de confiance et qu’ils vont pouvoir être tout à la fois pour la France des Ministres des Affaires Etrangères, des Ministres de la Culture, des Ministres de l’Education, des Ministres des Finances, des Ministres de la Justice, tout cela au sein de la CARAIBE…… 

 

Si c’est cela la pensée profonde de nos dirigeants de la France, alors ne faut-il pas réfléchir différemment sur les soutiens actuels ??????????????

 

 

J’ai livré mes opinions sur ce qui se passe aujourd’hui dans les sphères politiques locales avec des tireurs de ficelles parisiens.

 

Faire le Député  Maire des ABYMES se démarquer de ses amis et entretenir une confusion, est politiquement bien joué, car la division interne à Gauche se développe.

Faire l’ancien Député Maire de cette même ville se positionner en « socialiste gouvernemental», allié et ami des membres du Club « Objectif Guadeloupe », partisan de mettre en œuvre une consultation populaire sur le fondement de plus d’autonomie et de « guadeloupéanisation » en souhaitant une Collectivité d’Outre-mer basée sur l’article 74 de la Constitution, est une hérésie que seuls quelques partisans du « laisser faire » peuvent accepter.

 

Il faut donc un électro-choc et de deux choses l’une ou « ça passe ou ça casse »

Jean-M. CIREDERF
18 mars 2010

 

Adhérez à l'association


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article