Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 Le professeur ( et ancien ministre ) Bernard Debré n'est pas dur envers François Hollande. Il exprime l'inquiétude des Français atterrés par tant de « normalitude ». LS

( Le titre est du Scrutateur ). 


Des-acteurs-de-serie-Z.jpg ( Des acteurs de série Z ). 

 

 


 Hollande - Coty : même combat !

Divers | Ajouté le 21.08.2012 à 14H25

René Coty a été le dernier président de la IVème République.

Sans envergure, il était un président normal. Tandis que le monde, coupé en deux, était au bord de l'affrontement, il ravivait la flamme du soldat inconnu. L'Algérie était à feu et à sang. Les soldats français tombaient sous les balles des Algériens qui luttaient pour leur indépendance. Il inaugurait des écoles et faisait de beaux discours. Déjà, Paris Match photographiait le couple présidentiel à l'Elysée et l'affichait en une.

François Hollande ressemblerait-il à René Coty ?

Le monde n'a jamais été aussi dangereux. Le Moyen-Orient est baigné du sang de ses fils. L'Afghanistan est loin d'être pacifié et n'attend qu'une étincelle pour s'embraser. L'Europe est tellement fragilisée que certains se demandent si elle existera encore dans les prochains mois. Les banlieues françaises se révoltent. Les policiers sont « tirés comme des lapins » par des caïds qui y font la loi.

Mais François Hollande était en vacances. Sa seule préoccupation était de poser devant des journalistes convoqués pour témoigner de la « normalitude » présidentielle.

La France souffre et tremble tandis que François « René Coty » Hollande tâte de ses pieds nus l'eau de la plage de Brégançon.

Ce spectacle est insupportable et déplacé. A vouloir faire l'exact contraire de son prédécesseur qu'il déteste, il en devient pitoyable.

La France souffre et tremble. Dans quelques semaines, ce sera de fureur et de colère.


Pr. Bernard DEBRE

Ancien Ministre
Député de Paris

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article