Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Robert-et-Elisabeth-Badinter-copie-1.jpg ( Robert et Elizabeth Badinter ). 

 

( Peut-être est-il utile de rappeler ces déclarations encore chaudes. Nos mémoires sont si oublieuses ! Avec la temps, avec le temps comme chantait Léo Ferré ).

 

Dans son meeting de mercredi 27 mars 2012, François Hollande s'est en pris, une fois de plus, aux riches et aux rémunérations des patrons.

Il a évoqué et violemment dénoncé le bonus de 16 millions d'€ qui vient d'être octroyé à Maurice Lévy, patron de Publicis, et en a profité pour marteler que Nicolas Sarkozy n'était que le président des riches.

Sa tirade lui est revenue en pleine figure comme un boomerang : le bonus a été voté par les actionnaires majoritaires, dont le plus important n'est autre qu'Elisabeth Badinter, présidente du conseil de surveillance du groupe Publicis.

Elisabeth Badinter, encartée au PS, dont le mari est l'avocat Robert Badinter, ancien ministre de la justice de François Mitterrand, et ancien sénateur PS des Hauts de Seine.

Le couple ne s'est pas gêné pour faire part, aux proches d'Hollande, de ce qu'il pensait de l'exemple choisi pour fustiger les riches. D'autant plus, qu'Elisabeth Badinter a touché, le 30 juin 2011, 13 millions d' € de dividendes, et se serait bien gardée de cette publicité.

François Hollande a été prié de mieux choisir ses cibles quand il veut démontrer que son principal ennemi est la finance.

Cette passe d'armes en appelle d'autres et les électeurs pourront assister, comme spectateurs, au combat : président des riches contre actionnaires de gauche richissimes. 

 

Autre rappel qui n'est peut-être pas inutile : http://www.u-m-p.org/actualites/espace-presse/valerie-rosso-debord-prend-acte-des-premiers-renoncements-de-francois-hollande-65511005 

Hollandr.jpg

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUËL 11/05/2012 22:50


L'ennemi de hollande ce sont les banquiers,et les ex-banquiers comme la famille de sa compagne née Massonneau?


 • Son grand-père était banquier


 


"Mais les Massonneau ne sont pas tout à fait d'extraction modeste. Le grand-père possédait la
banque Massonneau et Cie, vendue en 1950 au Crédit de l'Ouest, rapporte le quotidien régional Ouest
France. Valérie Trierweiler se définit donc plutôt comme issue d'une "famille bourgeoise totalement
désargentée". 


Source : http://www.francetv.fr/info/cinq-choses-meconnues-sur-valerie-trierweiler_93263.html

Pffff 11/05/2012 14:43



Claude HOUËL 11/05/2012 13:20


Je me demandais pourquoi les riches patrons des grandes entreprises confiaient leur publicité à des grands médias de gauche type libé,marianne,le monde et autres,qui n'arrêtent pas
de les désigner,à longueur de pages,à la vindicte populaire.


Je comprend mieux  si ils confient cette publicité à publicis donc à Mme badinter née Bleustein Blanchet.


Force est de constater qu'ils ont aussi un côté masochiste surprenant,a moins qu'ils nourrissent des arrières-pensées vis à vis de la gauche...

cosar 11/05/2012 00:54


Les jours passent, et le voile des socialistes se lève. Certains sont très riches et vont s'enrichir. D'autres se battent pour les postes de premier ministre et de ministres, comme des
chevaux à l'écurie, car il y a encore du son. AYRAULT  ne peut y aller comme premier ministre à cause d'affaires judiciaires, AUBRY la dame des 35Heures? , FABIUS? il a le sang des
contaminés sur les mains. Le pauvre BAYROU ne pourra sans doute sauver son poste de député. C'est dur d'être un traitre! Marine Le PEN demande pardon à l'UMP pour sauver quelques petits
camarades, on lui renvoie une lessive qui rend le linge encore plus blanc, elle adore, le blanc! 


Il n'y a qu'une solution juste, selon l'expression socialiste actuelle,  devant tant d'hésitation c'est de programmer un vote
sanction pour barrer la Gauche. N'attendons pas qu'elle détruise notre pays, et ne restons pas passifs. Il faut continuer le précedent mandat présidentiel de Nicolas SARKOZY. 


 C'est pour cela il est impératif de préparer la  campagne pour une cohabitation pour éliminer le FN (2
millions de bulletins blancs) et le Front de gauche qui nous ramène le drapeau rouge. Cette cohabitation aura l'avantage de conserver notre drapeau tricolore.


On laisserait ainsi HOLLANDE se pavaner à l'Elysée avec sa compagne qui prend des allures de chien de garde type ROTTWEILLER,  en mordant récemment DSK et DRAY.  Il
pourrait alors continuer ses sourires béats, et stupides à travers la foule qui comprendra très vite où est son intérêt. 


 ,

Vladimir Ouliapanov-Cuisine 10/05/2012 23:30


Eh bien mon cher Scrutateur, votre article vient de réveiller en moi ma conscience politique : car je nem'étais jamais demandé pourquoi je n'étais pas socialliste. La réponse, maintenant, je la
connais. C'est parce que je ne suis pas assez riche pour être de gauche. Mon père vous dirait que c'est parce que je suis trop intelligent. Ma mère, elle, vous certifierait que c'est parce que je
suis trop honnête. Mais laissons de côté ces considérations essentiellement mues par l'affection de parents aimants : la vérité, si, si, je vous l'assure, c'est une affaire de gros sous : je n'ai
pas les moyens d'être de gauche. Pas assez d'argent, ne serait-ce que pour être coopté par les socialos-caviar qui sont l'âme du paysage idéologique français, c'est gens qui ont le coeur à
gauche, comme les Badinter, Strauss-Kahn et tant d'autres gens dévoués au bien commun, et qui, à ce titre haïssent le capital et les possédants. Le fait est, que, pour ce qui est de posséder, les
socialos-caviar sont de grands experts, pour ce qui est de posséder les choses et les gens...