Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

François Bayrou ( François Bayrou dans l'attente de voi (es ) qu'il n'entend pas. N'est pas Jeanne d'Arc qui veut ). 

 

François Bayrou, le président du MODEM, qui avait obtenu le score médiocre que l'on sait, au premier tour de la présidentielle, vient de faire savoir, à Toulouse devant une cinquantaine de personnes, dont les deux tiers de journalistes, qu'il laissait libre ses électeurs de leur choix du second tour, mais que personnellement il voterait pour François Hollande.

Ses raisons inspirées de « l'argumentaire »socialiste sur le « droitisme » de Sarkozy, relèvent aussi de son antipathie personnelle profonde pour l'actuel chef de l'Etat, qui a constitué un obstacle à l'accomplissement du destin national qu'il s'attribuait.
M. Bayrou, a toutefois précisé qu'il n'était pas un homme de gauche. Non. Il est centriste, de cette mouvance qui constitue le ventre mou de la politique en France, et dont l'une des vieilles traditions est de « faire dans la main » de ses alliés. De Gaulle lui-même a eu jadis à en souffrir. MBayrou toutefois désapprouve fortement le projet économique de françois Hollande, pour lequel il va voter dimanche. De la très haute politique, sans doute, et qui donne le vertige aux pauvres tâcherons ordinaires de la politique ordinaire. Déjà François Arthuis et d'autres parmi les plus importants de ses soutiens au Modem, le désapprouvent et rallient M. Sarkozy. M.Bayrou a un compatriote célèbre en tant que Béarnais, c'est le Roi Henri IV, virtuose de la manoeuvre et de l'efficacité politique. Force est de constater, que le bon roi Henri, dans son Béarn natal n'a pas de successeur .

Peut-être le leader du Modem a t-il du blues. François Bayrou où la tentation de l'exil ( définitif )?

 

Marc-E Decap.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dj 05/05/2012 14:07


Monsieur Beyrou rejoint donc la bande Poutou Mélanchon Jolly Hollande , Sacré Beyrou !!!!


 

Maurice Tikitak 04/05/2012 20:10


Encombrant monsieur Bayrou. Maintenant, que vont-ils en faire, de cet "hôte de marque", qu jouit de si peu de considération en France et dont l'entourage est composé de bras cassé - qui comme lui
rallient la soupe - et de quelques personnalités fidèles quoique sérieuses, et qui font un choix de ralliement exactemen contraire. M. Bayrou est-il allé déposer sa poubelle chez Hollande pour
lui rendre service, ou pour lui compliquer la vie (dans la mesure où la fiancée Méluchette peut prendre très mal les choses) ?

cosar 04/05/2012 02:06


Le scrutateur a insisté récemment sur les notions perdues de solidarité, de cohésion et surtout de cohérence chez les hommes actuels en général et les hommes politiques  en particulier.
Rien n'est plus tragique, rien n'est plus détestable et vil que la trahison intellectuelle, de pensées  et de convictions.


Comment cet homme amoureux de la campagne et fier de ses racinesrurales  peut-il les renier, les couper et basculer de la droite centrale à la gauche socialo-écolo et communiste ?


On ne peut avoir que du mépris pour tous ces politiciens soit-disant indépendants qui abandonnent  leur famille politique du jour au lendemain en "âme et conscience".


"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur" selon BEAUMARCHAIS. BAYROU a eu raison de critiquer SARKOZY, sa politique, et ainsi apporter une ouverture au centre de la droite.
Mais delà à passer chez les communistes, car c'est cela voter HOLLANDE, c'est une honte que l'Histoire retiendra.


Cet homme est peu fiable, plongé dans son hara et ses chevaux, le pire est né de sa part. Cet homme soit disant enraciné, n'est qu'un mécréant car il n'a fait que 9% au premier tour. Son ego
en a pris un coup.  Il se saborde dirions nous, non il se dégoûte et discrédite sa famille politique le centre droit. Girouette annoncée, girouette confirmée. Qu'attend-il à gauche? un
poste de premier ministre, de ministre? Il aura le ministère de la Honte et de l'indécision ou finalement comme ses collègues qu'il vient de rejoindre le Minstère de la Tartufferie. 


Bye BYE Bayrou, vous faites de la place aux autres dans lequel je pense que des moins stupides s'engouffreront.     

Bwaneuf 03/05/2012 22:45


Plutôt la politique de la lâcheté et de la soumission au sens du vent. Le regard de ce demeuré quand il a prononcé cette non décision: un mélange de honte et de triste lâcheté. Chez M Lepen
c'était de la haine pure. Le 6 mai 2012 sera un jour crucial !

Léon Dy 03/05/2012 20:22


Le bon roi Henri aimait la France. Ce pauvre Bayrou, lui, aime l'ambiguïté. "Pauvre type !", pensent à peu près neuf Français sur 10). Le pauvre hpmme ! pensent ceux dont il n'a pas épuisé toutes
les réserves de charité. Il est vrai qu'il faut de tout pour faire un monde, mais il y a des prototypes dont l'utilité reste à démontrer. ENfin ! il doit être soulagé, il a fini par faire son
petit popo. Depios le tmeps qu'il nous tenait en haline. Comment l'école frudienne appelle-t-elle ça, déjà ? Le stade sadique anal, c'est bien ça ?