Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

chat-sourire.jpg

 

Un homme et sa femme sont attablés au Fouquet's. 

Une superbe jeune femme arrive dans le restaurant, va directement vers l'homme et lui donne un long et doux baiser. 
Elle lui dit qu'elle le verra un peu plus tard et quitte le restaurant. 
 
Sa femme le regarde avec des éclairs dans les yeux et lui demande : 
- Veux-tu bien me dire qui c'était ? -
Qui, elle ? répond le mari, mais c'est ma maîtresse ! 
- Ben, j'aurai tout vu, lui répond la femme, je demande le divorce ! 
- Écoute, je comprend ta réaction, commence le mari, mais il faut que tu réalises que si nous divorçons, tu n'auras plus de voyages, plus de courses dans les boutiques à Paris, plus de vacances d'hiver sur les plages de la Barbade, plus d'été dans les Montagnes Rocheuses, plus de Porsche et de Jaguar, plus de club de yachting et de polo. 
Mais c'est ta décision et je la respecte. 
 
Au même moment, un ami du couple entre dans le restaurant avec une superbe femme au bras. 
 - Qui est cette femme avec Jacques ? demande la femme. 
- C'est sa maîtresse, répond le mari. 

La femme répond alors : 
- La nôtre est plus jolie !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R


C'est ce qui s'appelle avoir le sens de l'orientation, non ? Retenons la leçon. Et pensons à notre vie de tous les jours, où, à en croire M. Domota, le peuple gwradloupéyen trompe son identité
avec une certaine Marianne Lafrance... Et donc, attablé au bar de la Parole, entre une certaine Calamity Indépendance. C'est alors que l'identité gwradlopupéyenne décide de se repoudrer le nez,
prenant conscience que la "leur" est plus belle, meilleure cuisinière, et, somme toute, meilleure maîtresse de maison, meilleure maîtresse tout court — sans parler de sa dot !



Répondre