Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Histoire de père et de...mère.




( Cette petite histoire, charmante, n'est pas sans me rappeler les poèmes de Clément Marot, ce grand rhétoriqueur de la fin du moyen-âge, qu'à une époque, pas si lointaine en classe de seconde on faisait encore étudier aux "gamins". Des auteurs sachant écrire en bon français.

"En m'esbatant, je fais rondeaux en rimes,
Et en rimant, bien souvent je m'enrime.
Bref! C'est pitié d'entre nous rimailleurs,
Car vous trouvez assez de rimes ailleurs", etc.

Cette histoire de père et de mères s'y apparente, toutes choses égales, par ailleurs).



DICTEE
> > > (Le petit texte, que je vous laisse savourer, ou pour donner en
> dictée a été trouvé dans un vieil almanach)
> > >
> > > Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.
> > >
> > > De ce mariage, est né un fils aux yeux pers*.
> > > Monsieur est le père, Madame est la mère.
> > > Les deux font la paire.
> > >
> > > Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être
> Lamère était Lepère.
> > > Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et
> la mère est Lamère, bien que née Lepère.
> > >
> > > Aucun des deux n'est maire.
> > > N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair
> en signant Lamère.
> > > Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
> > > Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère,
> son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.
> > >
> > > La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
> > > Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère,
> vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire
> Lamère, son petit-fils.
> > >
> > > Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne
> trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire,
> venu de la mer, et chacun s'y  perd !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

renaud dourges 10/10/2009 11:26


ce texte aurait pu être écrit par le regretté bobby  lapointe